Ministère des Affaires étrangères Tunisien http://www.diplomatie.gov.tn/ République Tunisienne Ministère des affaires étrangères en-gb TYPO3 News Mon, 16 Sep 2019 21:52:34 +0000 Mon, 16 Sep 2019 21:52:34 +0000 MAE site web news-1435 Thu, 12 Sep 2019 09:53:00 +0000 6e session du Forum de dialogue politique, économique et culturel tuniso-britannique /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1435&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=8d5c9fcc847e8cab48a7067946b21f8f Le Secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères Sabri Bachtobji a effectué jeudi une visite de travail au Royaume-Uni où il a coprésidé avec son homologue britannique Andrew Murrison la 6e session du Forum de dialogue politique, économique et culturel tuniso-britannique.
Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères, les deux responsables ont réaffirmé la volonté commune de développer davantage les relations d’amitié et de coopération qui unissent les deux pays particulièrement dans les domaines du commerce, de l’éducation, de l’enseignement supérieur, du tourisme, de l’environnement et de la sécurité.
La rencontre a offert l’occasion d’échanger les points de vue sur des questions régionales et internationales d’intérêt commun. Elle a aussi porté sur la nécessité de poursuivre la coordination et la concertation à la lumière de l’élection de la Tunisie membre non permanant au Conseil du Sécurité pour la période 2020-2021.

]]>
news-1416 Wed, 07 Aug 2019 10:19:26 +0000 Soudan: La Tunisie se félicite de la signature du document constitutionnel entre le Conseil militaire intérimaire et les forces de liberté et de changement /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1416&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=2ea7923e929dcc335cc927ace1d760af La Tunisie se félicite de la signature du document du document constitutionnel entre le Conseil militaire intérimaire et les forces de liberté et de changement au Soudan et souligne l'importance de ce document pour la sécurité et la stabilité dans la République frère du Soudan. La Tunisie réaffirme sa position en faveur de l'unité, de la stabilité et de la souveraineté du Soudan ainsi que des choix du peuple soudanais et de ses aspirations pour un avenir meilleur dans le cadre de la liberté et d'une vie décente.

]]>
news-1417 Wed, 07 Aug 2019 08:25:00 +0000 La Tunisie condamne l’attentat terroriste au Caire /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1417&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=db8809566d152eff62d778c1712c7f1f La Tunisie condamne fermement l’attentat terroriste lâche et odieux perpétré, dimanche 4 août, dans la capitale égyptienne le Caire. La Tunisie affirme se tenir aux côtés de l’Egypte dans son combat contre le terrorisme sous toutes ses formes. La Tunisie présente ses sincères condoléances au peuple égyptien et aux familles des victimes, souhaitant un prompt rétablissement aux blessés.
Par ailleurs, la Tunisie a réitére son appel à la communauté internationale pour plus de coordination et de coopération pour faire face à ce fléau qui menace la sécurité et la stabilité dans le monde.
 

]]>
news-1409 Fri, 26 Jul 2019 09:58:14 +0000 Décès de Caïd Essebsi : Jhinaoui reçoit plusieurs appels téléphoniques /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1409&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=346739a25f8fd125fedb2776d9fe26d6 Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, a reçu, jeudi, des appels téléphoniques émanant de plusieurs de ses homologues, de représentants d’organisations régionales et internationales et de membres du corps diplomatique accrédités à Tunis. ils y ont exprimé leurs sincères condoléances et leurs sentiments de compassion au peuple et au gouvernement tunisiens à la suite de la disparition du président Béji Caïd Essebsi, premier président élu démocratiquement en Tunisie.
Ils ont, également, salué sa réussite à diriger le pays en cette phase délicate de son histoire et à défendre les valeurs de la République, rendant hommage à sa politique "consensuelle" qui a valu respect et considération à la Tunisie. 
Ils ont aussi fait valoir la solidité du système démocratique tunisien et de ses institutions constitutionnelles, se déclarant confiants en la capacité de la Tunisie à diriger la prochaine étape en toute loyauté et responsabilité.

]]>
news-1403 Fri, 19 Jul 2019 10:37:28 +0000 Le ministre des Affaires étrangères rencontre des représentants de Think Tanks américains à Washington /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1403&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=6865ecc36d30b4d61381e9616204f01a Le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui a présidé mercredi 17 juillet 2019 au siège de l’ambassade de Tunisie à Washington, un débat interactif avec des représentants de Think Tanks américains. Le débat s’est déroulé en présence des représentants du " Centre Carnegie ", de " l’Atlantic Council ", du " Projet sur la démocratie au Moyen-Orient " (POMED), de " l’Institut National Démocratique " (NDI), de " l’Institut Républicain International " (IRI) et de " l’Initiative for Global Development " (IGD).
Des anciens ambassadeurs des Etats-Unis à Tunis ont également pris part à cette réunion, dont notamment Gordon Gray (2009 -2012) en tant que représentant du " Center for American Progress " (CAP), Jacob Wallace (2012-2015) représentant du " Centre Carnegie ", ainsi que Robin Lynn Raphel (1997-2000) représentante du " Centre pour les études stratégiques et internationales" (CSIS), en plus des représentants du département d’Etat américain. 
Le ministre des Affaires étrangères a indiqué à cette occasion que la Tunisie œuvre à consolider la transition démocratique, en déployant les efforts nécessaires pour garantir la réussite des prochains rendez-vous électoraux qui se tiendront à la fin de l’année 2019. Il s’agit également de parachever la mise en place des institutions constitutionnelles, de faire face aux dangers liés au terrorisme et d’impulser le rythme de croissance économique.
En réponse aux questions de ses interlocuteurs, le ministre des Affaires étrangères a souligné que la Tunisie œuvre à parachever le processus démocratique à travers l'organisation des élections législatives et présidentielle dans les temps impartis, à la suite de la signature du décret présidentiel portant convocation du corps électoral pour les prochaines élections prévues aux mois d’octobre et de novembre prochains.
Concernant la situation sécuritaire en Tunisie, Le ministre des Affaires étrangères a précisé que la lutte contre le terrorisme constitue l’un des défis majeurs à relever, indiquant dans ce sens que le gouvernement tunisien a mis en place une stratégie nationale pour lutter contre ce fléau, basée sur une approche préventive et anticipative, laquelle a permis de réaliser des réussites sécuritaires dans la traque et la neutralisation des groupes terroristes.
Il a souligné à ce propos que la Tunisie œuvre à instaurer une coopération dans le domaine sécuritaire avec des partenaires internationaux, dont principalement les Etats-Unis pour lutter contre les dangers du terrorisme et de l’extrémisme violent.
Sur le plan économique, le ministre des Affaires étrangères a mis l’accent sur le fait que la relance de l’économie tunisienne a constitué un défi sérieux pour tous les gouvernements qui se sont succédé depuis 2011 et tout au long de la période de la transition démocratique en Tunisie. Il a expliqué à ce propos que le gouvernement œuvre à diminuer le taux de chômage dans les rangs des jeunes tunisiens, à faire face aux pressions de l’inflation et à limiter le déficit dans les équilibres économiques et la finance publique.
Pour ce qui est du rôle de la Tunisie en tant que membre non permanant du conseil de l’ONU pour le mandat 2020-2021, Le ministre des Affaires étrangères a fait valoir que la Tunisie veillera à présenter des approches et des idées à même de limiter les conflits et les crises à l’échelle internationale. Il est question également de rapprocher les points de vue en proposant des solutions consensuelles pour les questions soumises à l’examen du conseil de l’ONU.
Le ministre des Affaires étrangères, effectue une visite de travail aux Etats-Unis du 16 au 18 juillet, à la tête d'une délégation tunisienne de haut niveau à l’occasion des travaux de la 3e session du dialogue stratégique entre la Tunisie et les USA. 

Le ministre des Affaires étrangères représente également la Tunisie aux travaux du 2e congrès ministériel annuel qui sera organisé, le 18 juillet, par le ministère américain des Affaires étrangères sur la protection des libertés religieuses.

]]>
news-1406 Thu, 18 Jul 2019 11:04:00 +0000 En déplacement à Washington, le ministre des Affaires étrangères rencontre des membres du Congrès américain /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1406&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=7178d4eb5a42211e6510555d2c8786a4 En déplacement à Washington dans le cadre des travaux de la 3e session du dialogue stratégique entre la Tunisie et les Etats-Unis d'Amérique, le ministre des Affaires étrangères, a eu des entretiens, les 16 et 17 juillet avec des membres du Congrès américain des partis républicain et démocrate. le ministre des Affaires étrangères a eu également des entretiens avec David Schweikert et Alcee Hastings, qui président l'association d'amitié parlementaire tuniso-américaine au Congrès américain (Caucus Tunisia) ainsi que Ted Deutch, président de la sous-commission pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord au Congrès américain.
Les développements de la situation politique, sécuritaire et économique en Tunisie ont été au centre des entretiens qu'a eus le ministre des Affaires étrangères avec les membres du Congrès américain, indique la même source. 
Le ministre des Affaires étrangères a mis l'accent sur les défis auxquels est confrontée la Tunisie durant la prochaine étape et les efforts déployés pour venir à bout du terrorisme et garantir la réussite du processus démocratique à travers une préparation exemplaire des élections législatives et présidentielle.
Le ministre des Affaires étrangères a également salué le soutien constant des Etats-Unis à la Tunisie, faisant part du souhait de voir l'administration américaine "continuer son appui au pays et l'aider à relever les défis rencontrés en cette étape délicate de son histoire".
Cité dans le communiqué, le sénateur Robert Menendez a indiqué que "la Tunisie compte parmi les rares pays auquel les deux chambres du Congrès américain ainsi que les partis républicain et démocrate ont apporté un franc soutien".
Ces entretiens ont permis également de procéder à un échange de vues sur l'évolution de la situation au double plan régional et international et en particulier la crise en Libye et l'impératif d'instaurer un cessez-le-feu et de reprendre le processus politique sous l'égide de l'ONU, ajoute la même source.
Khémaies Jhinaoui a souligné, à cet égard, le rôle plus actif que doit jouer la communauté internationale et en particulier les Etats-Unis pour mettre un terme à la crise libyenne et aux graves conséquences qui en découlent sur les pays du voisinage et sur la région de façon générale.

]]>
news-1399 Mon, 08 Jul 2019 11:54:26 +0000 Lancement à Niamey, ‎de la zone de libre-échange africaine ‎ /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1399&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=b19160fd647e58f4de26e93d57593dde Le ministre des Affaires étrangères khémaies Jhinaoui a ‎qualifié d’ " historique " le lancement, ce dimanche, à ‎Niamey, de la zone de libre-échange africaine (ZLECAF) qui doit ‎constituer " un pas important sur le chemin de l’intégration économique du continent ". Khemaies Jhinaoui a été chargé par le chef de l'Etat, Béji Caïd Essebsi, de conduire, ce dimanche, à Niamey, capitale du Niger, la délégation tunisienne aux travaux du 12ème Sommet extraordinaire de l’Union Africaine (UA).
" C’est un pas vers la " paix et la prospérité en Afrique" ", a lancé le ministre, soulignant la détermination de la Tunisie à soutenir l’effort continental pour la mise en œuvre de cette zone qui, a-t-il dit, doit favoriser le commerce au sein du continent et attirer des investisseurs.
L’Institut africain des statistiques qui est basé à Tunis aura sans doute un rôle central dans le développement de la zone de libre-échange africaine.
Par ailleurs, Jhinaoui a eu une série d’entretiens avec des chefs de délégation de pays frères participants, ainsi qu’avec des hauts responsables de l’Union africaine (UA).
La Tunisie qui a signé, en mars 2018, à Kigali (capitale du Rwanda), l’accord sur la zone de libre échange continentale africaine, a entamé les procédures de sa ratification.
L’entrée en vigueur dudit accord et l’adhésion de la Tunisie à la ZLECAF et au Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA), ainsi que son obtention de statut de membre observateur au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), permettront de renforcer le cadre juridique des relations de la Tunisie avec les pays du continent africain.
La zone de libre-échange africaine (Zlec) devrait réunir 1,2 milliard de personnes. Elle devrait être active à partir de 2020.

]]>
news-1397 Fri, 05 Jul 2019 10:35:18 +0000 Entretien téléphonique entre M. Jhinaoui et son homologue espagnol /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1397&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=73612a4201d8c999f6170bd43534350e Le ministre des Affaires étrangères Khémaies Jhinaoui a eu, jeudi, une communication téléphonique avec son homologue espagnol Josep Borrell. Au cours de cette communication, l'accent a été mis sur les relations d'amitié et de coopération tuniso-espagnoles et les moyens de les renforcer davantage dans divers domaines et de se préparer aux prochaines échéances bilatérales.

Les deux ministres ont affirmé l'importance d'assurer le suivi de la mise en application des recommandations de la 8ème réunion de haut niveau entre la Tunisie et l'Espagne tenue en Tunisie en février 2018, ainsi que les résultats de la visite du ministre des Affaires étrangères en janvier 2019 à Madrid.
Khémaies Jhinaoui et son interlocuteur ont également échangé les points de vue sur plusieurs questions régionales et internationales d'intérêt commun.
Jhinaoui a saisi l'occasion pour féliciter son homologue espagnol pour avoir été choisi au poste de Haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de voisinage.

]]>
news-1394 Thu, 04 Jul 2019 10:03:29 +0000 Jhinaoui s'entretient avec l'ambassadeur de Palestine à Tunis /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1394&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=36d409078ef7d789b61c8a249842827d Le ministre des Affaires étrangères, M. Khémaies Jhinaoui, a reçu, mercredi, au siège du département, l'ambassadeur de Palestine en Tunisie, Hayel Fahoum. Le diplomate palestinien lui a remis un message de son homologue palestinien, Riadh Melki, dans lequel il présente ses félicitations les plus sincères pour l'élection de la Tunisie en tant que membre non-permanent au Conseil de sécurité internationale pour les années 2020-2021, exprimant sa conviction que "la Tunisie sera le porte-voix des peuples arabes et le meilleur défenseur de leurs causes dans cette structure onusienne".
L'ambassadeur palestinien a, également, transmis à Jhinaoui les voeux du président palestinien, Mahmoud Abbas, pour le prompt rétablissement du président de la République, Béji Caid Essebsi, lui souhaitant de reprendre le plus vite possible ses activités.
Pour sa part, M. Jhinaoui s'est félicité de la solidité des relations de fraternité et de coopération unissant les deux peuples frères", réaffirmant la détermination de la Tunisie à continuer de défendre la cause du peuple palestinien afin que celui-ci recouvre ses droits légitimes et à instaurer un Etat palestinien indépendant avec pour capitale Al-Qods.

]]>
news-1391 Wed, 03 Jul 2019 13:40:31 +0000 Signature d’une déclaration commune instaurant les relations diplomatiques entre la Tunisie et le Nicaragua /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1391&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=c48c8c9368af46c62c1c877aa6d452bc Une déclaration commune relative à l’établissement des relations diplomatiques au niveau des ambassadeurs non-résidents, entre la République Tunisienne et la République du Nicaragua, a été signée hier mardi, au siège des Nations Unies à New York. Elle s’inscrit dans le cadre du parachèvement et du renforcement du réseau des relations diplomatiques entre la Tunisie et l’ensemble des pays du monde, dont particulièrement ceux de la région de l’Amérique latine.
La signature de cette déclaration commune officialise les relations entre les deux républiques conformément aux dispositions de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961 et de la Charte des Nations Unies.
Ladite déclaration traduit la volonté des deux pays de consacrer et de renforcer les liens d’amitié et de coopération, ainsi que leur désir commun de construire des relations bilatérales basées sur les principes et les objectifs de la Charte des Nations Unies et du droit international. Il s’agit des principes de coexistence pacifique, de l’égalité et du respect mutuel pour les principes de souveraineté, d’intégrité territoriale et de non ingérence dans les affaires internes des autres pays.
Le texte a été signé pour la partie tunisienne par l’ambassadeur chargé d’affaires par intérim de la Mission permanente de la Tunisie auprès de l’Organisation des Nations Unies, Sami Bougacha et par l’ambassadeur représentant permanent du Nicaragua auprès des Nations Unies, Jaime Hermida Castillo, pour la république du Nicaragua.
 

]]>
news-1386 Fri, 21 Jun 2019 09:10:15 +0000 "Nous œuvrons à consolider nos investissements en Tunisie" (secrétaire d'Etat espagnol aux affaires étrangères) /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1386&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=7de16a395734e712496e8b9d20c4dcf2 Le secrétaire d'Etat espagnol aux affaires étrangères, Fernando Valenzuela, a affirmé que l'Espagne œuvrera à consolider ses investissements en Tunisie dans des secteurs importants tels que l'énergie et l'industrie manufacturière et qu'elle avait ouvert d'importantes lignes de financement dans ce domaine. Lors d'un séminaire organisé par le Centre d'études méditerranéennes, il a souligné que les possibilités de coopération entre la Tunisie et l'Espagne avaient des capacités "très prometteuses" dans les années à venir, soulignant la coopération bilatérale dans l'échange d'expériences militaires et de sécurité.
"Les liens historiques ont contribué à créer des volontés de coopération commune, d'autant que les deux pays appartiennent au bassin méditerranéen".
Fernando Valenzuela a également souligné l'engagement du gouvernement espagnol à soutenir le processus de transition démocratique en Tunisie, affirmant que les relations dynamiques entre la Tunisie et l'Espagne n'ont pas perdu de leur vigueur puisque la valeur des échanges inter-économiques s'est élevée à 1400 millions d'euros ces dernières années.
De son côté, le secrétaire d'Etat tunisien Sabri Bach Tobji a souligné que la Tunisie pariait sur les horizons des actions en Méditerranée, notamment sur le renforcement de ses relations avec l'Espagne, mettant en exergue le rôle de la réunion bilatérale entre les dirigeants des deux pays en 2018 dans l'approfondissement des relations et la Charte de bon voisinage signée en 1995 entre les deux pays.
L'ambassadeur d'Espagne en Tunisie, Ardizone Garcia Guillermo et plusieurs étudiants en diplomatie ont assisté au séminaire, qui portait sur les dimensions des relations tuniso-espagnoles et européennes.
Le séminaire a été organisé après une réunion entre le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui et le secrétaire d'Etat espagnol Fernando Valenzuela, jeudi matin pour discuter des moyens de renforcer la coopération bilatérale et multilatérale entre les deux pays aux niveaux européen et méditerranéen.

]]>
news-1369 Tue, 11 Jun 2019 11:18:00 +0000 Conseil de sécurité-Tunisie: Série d'entretiens de Khemaies Jhinaoui à New York avec des responsables internationaux, arabes et étrangers /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1369&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=c7bea197c8dc1f44573aacd3cdd6dcd4 Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a exprimé sa confiance quant à la capacité de la diplomatie tunisienne à jouer son rôle au Conseil de sécurité avec toute responsabilité et sagesse de par son approche modérée et sa vision de consensus, notamment dans les régions arabes et africaines. Lors de son entretien avec le ministre des Affaires étrangères Mr. Khemaies Jhinaoui, en visite de travail à New York du 7 au 10 juin, le Secrétaire général a présenté ses félicitations à la Tunisie "pour le consensus international qu'elle a recueilli à l'occasion de sa candidature à un siège non permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies pour la période 2020-2021, avec les 191 voix sur 193".
Pour sa part, Mr. Jhinaoui a passé en revue les priorités de la Tunisie durant son mandat de membre du Conseil de sécurité (2020-2021), soulignant qu'elle était prête à contribuer sérieusement à renforcer le dialogue au sein du Conseil de sécurité et à rapprocher les points de vue, afin de contribuer à faire progresser les processus de règlement de plusieurs questions à l'ordre du jour du conseil.
Selon le communiqué, l'entretien a été une occasion pour les deux partis de réaffirmer leur satisfaction du niveau de coopération entre la Tunisie et les Nations Unies. Les discussions ont également porté sur les moyens de de soutien des Nations Unies du processus politique et de développement en Tunisie, en particulier dans la perspective des élections législatives et présidentielle que le pays se prépare à organiser en 2019.
Les deux parties ont échangé d'autre part leurs points de vue sur un certain nombre de questions d'actualité régionales et internationales, en particulier l'évolution de la situation en Libye. Antonio Guterres a exprimé sa profonde gratitude pour les efforts déployés par la Tunisie pour soutenir un règlement politique de la crise dans ce pays frère.
Le ministre des affaires étrangères s'est entretenu par ailleurs réuni lundi avec le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Koweït, Sabah Al-Khalid Al-Hamad Al-Sabah, qui a exprimé sa "confiance dans la capacité de la diplomatie tunisienne à jouer son rôle au sein du conseil de sécurité, dans le maintien de la paix et de la sécurité internationales, avec responsabilité et compétence".
Il a également réaffirmé la disposition du Koweït, grâce à son expérience acquise au cours de son mandat de membre non permanent du Conseil pour la période 2018-2019, d'intensifier sa coordination et ses consultations politiques avec la Tunisie sur toutes les questions à l'ordre du jour du Conseil.
Les deux ministres ont procédé à un échange de vues sur des questions d'actualité régionales et internationales, notamment la situation dans la région arabe et les moyens de faire progresser la procédure de règlement des différends pour un certain nombre de crises dans la région, notamment la situation en Libye.
L'entretien a également été l'occasion de discuter des moyens de renforcer les relations de coopération privilégiées entre les deux pays. Il a été convenu de tenir la quatrième session du Comité mixte tuniso-koweïtien au cours du quatrième trimestre de 2019.
Le ministre des Affaires étrangères a également rencontré lundi le représentant permanent de la République tunisienne auprès de l'ONU, le représentant permanent de la France à l'ONU, François Dulter, qui a confirmé la volonté de son pays à travailler aux côtés de la Tunisie "afin de soutenir l'unité du Conseil de sécurité et de rapprocher les points de vue afin d'œuvrer à faire avancer le processus de règlement d'un certain nombre de problèmes régionaux et internationaux actuels".
Jhinaoui s'est entretenu au siège de la Mission permanente de la Tunisie à New York également avec Jonathan Cohen, chargé d'affaires de la Mission des Etats-Unis à New York, qui a affirmé que son pays était prêt à œuvrer avec la Tunisie pour servir la cause de la paix et de la sécurité dans le monde.
Le ministre des Affaires étrangères a informé le diplomate américain des priorités de la Tunisie lors de son accession au Conseil de sécurité. L'entretien a également été l'occasion d'un échange de vues sur "diverses questions régionales et internationales d'intérêt commun, notamment la situation en Libye. Les deux parties sont convenues de la nécessité d'accélérer le règlement pacifique et politique de la crise dans ce pays".

]]>
news-1360 Fri, 07 Jun 2019 19:28:26 +0000 La Tunisie élue membre non-permanent au Conseil de sécurité avec 191 voix /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1360&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=8172ca6ef21e71446e8a1348ec51fd97 La Tunisie a été élue vendredi par l'Assemblée générale des Nations Unies à New York, membre non-permanent au Conseil de sécurité pour le mandat 2020-2021 avec 191 voix sur un total de 193 pays membres de l’organisation onusienne. La Tunisie est élue à ce poste pour la quatrième fois. Les précédents mandats au cours desquels la Tunisie a occupé le poste de membre non-permanent sont les suivants: (1959-1960), (1980-1981) , (2000-2001)

Cette élection reflète le respect dont bénéficie la Tunisie sur la scène internationale forte en cela de sa politique étrangère et de sa capacité à relever les défis et à renforcer la paix et la sécurité dans le monde, lit-on dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

La Tunisie est la seule candidate au siège de membre non-permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies dans la région de l'Afrique du Nord pour la période 2020-2021.

Six pays, dont la Tunisie, ont présenté leurs dossiers de candidature pour occuper 5 sièges non-permanents pour la période 2020-2021

]]>
news-1357 Thu, 30 May 2019 13:30:15 +0000 La Tunisie participe aux ‎réunions ministérielles ‎préparatoires ‎du Sommet de ‎l'OCI /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1357&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=6740ab21604dde4551d3b0359de37f25 La Tunisie a participé mercredi aux réunions ministérielles ‎préparatoires du 14e Sommet de l'Organisation de la ‎Coopération Islamique (OCI) qui se tiendra à Djeddah en ‎Arabie Saoudite avec la participation du président de la ‎République Béji Caïd Essebsi.‎ Une délégation tunisienne, présidée par le ministre des ‎Affaires étrangères Mr. Khémaies Jhinaoui, a participé à la ‎réunion de concertation à laquelle ont pris part les ministres ‎des Affaires étrangères des Etats islamiques, axée notamment ‎sur la coopération bilatérale et les moyens d’impulser l’action ‎islamique commune pour faire face aux différents défis.‎

A cette occasion, Mr. Jhinaoui a eu une série d’entretiens avec ‎les chefs de diplomatie d'Arabie saoudite, d’Egypte et d’Irak.‎

Les entrevues ont porté sur un ensemble de questions ‎régionales d’intérêt commun, notamment le dossier libyen et ‎la nécessité de parvenir à un accord politique pour résoudre ‎la crise dans ce pays frère.‎

‎" L’option militaire en Libye n’est pas une solution ", a ‎lancé Mr. Jhinaoui, réitérant la position constante de la Tunisie ‎en faveur d’un règlement politique pacifique dans le cadre de l’initiative ‎tripartite visant à restaurer la stabilité dans ce pays.‎

Par ailleurs, Mr. Jhinoaui a convenu avec son homologue irakien ‎de tenir, en septembre prochain à Tunis, une nouvelle ‎session de la commission mixte tuniso-irakienne.‎

Le président de la République Béji Caïd Essebsi devait participer les 30 et 31 mai, au sommet extraordinaire arabe et au 14e Sommet de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI). Les deux évènements auront lieu à la Mecque en Arabie Saoudite, à l'invitation du Roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud.

Placée sous le signe " Sommet de la Mecque: main dans la main vers l'avenir", la rencontre se focalisera sur l'adoption d'une position unifiée envers diverses questions qui concernent le monde musulman.

]]>
news-1355 Mon, 27 May 2019 11:06:00 +0000 Le ministre des Affaires étrangères s'entretient avec une délégation parlementaire de la République sud coréenne /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1355&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=3e7e69d3caf75eca126e28333d5d0859 Le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui s'est entretenu lundi avec une délégation parlementaire sud coréenne, conduite par le vice-président du parlement Lee Ju Yung et le président de l'Association d'amitié tuniso-coréenne, Joo Kwang Deok. Le ministre des Affaires étrangères s'est félicité à cette occasion du "niveau remarquable de coopération entre les deux pays amis", notamment après la visite du premier ministre Lee Nak-yeon en Tunisie en décembre 2018 et la visite du ministre des Affaires étrangères à Séoul en avril 2018 à l'invitation de son homologue Kang Kyung-wha.

Il a mis en exergue le soutien coréen au processus de transition en Tunisie.

Mr. Jhinaoui a exprimé l'engagement de son pays envers la démocratie en tant que choix stratégique irréversible et son souci de promouvoir un climat de droits et de libertés et de consacrer le principe d'alternance pacifique au pouvoir.

Après avoir passé en revue les défis économiques et de développement actuels et les réformes structurelles et sectorielles engagées par la Tunisie pour relancer l'économie et améliorer le climat des investissements, le ministre des Affaires étrangères a appelé les entreprises et les hommes d'affaires coréens à investir en Tunisie, en particulier dans des secteurs à forte valeur ajoutée grâce aux incitations offertes aux investisseurs étrangers, ajoute le communiqué.

Pour sa part, le vice-président du parlement sud-coréen a salué le succès du processus de transition démocratique en Tunisie, se déclarant confiant que les élections législatives et présidentielles prévues pour octobre et novembre 2019 représenteront une nouvelle occasion de souligner l'adhésion de la Tunisie au choix démocratique.

Il a également souligné l'engagement de son pays à soutenir la Tunisie et ses efforts pour développer son économie, réaliser les aspirations de son peuple et son désir de développer divers aspects de la coopération, en particulier dans les domaines prioritaires.

Au cours de cet entretien, les deux parties ont convenu de renforcer l'échange de visites entre des hauts responsables, des experts et des missions économiques des deux pays afin d'étudier les moyens de développer la coopération économique et commerciale sur la base du bénéfice mutuel et de la situation géographique des deux pays, indique-t-on de même source.

A l'occasion de la visite de la délégation parlementaire coréenne en Tunisie, les deux parties annonceront la création d'une chambre de commerce entre la Tunisie et la République de Corée du Sud. 

]]>
news-1352 Fri, 24 May 2019 10:09:00 +0000 Signature d'un mémorandum d'entente entre le ministère des Affaires étrangères et l'ISIE /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1352&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=8b3e9d20040f5d7e741a9bdee0ff3904 Un mémorandum d'entente a été signé jeudi à Tunis entre le ministère des Affaires étrangères et l'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) portant sur l'organisation des élections législatives et de la présidentielle 2019 à l'étranger. Le mémorandum a été signé par le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui et le président de l'ISIE, Nabil Baffoun.

Le document prévoit l'affectation de ressources humaines, administratives et financières disponibles des missions diplomatiques et consulaires à l'étranger en faveur des instances sectorielles de l'ISIE chargées du bon déroulement des élections pour les tunisiens résidant à l'étranger.

Dans une déclaration à la presse, Khémaies Jhinaoui a mis l'accent sur la poursuite des efforts du ministère des Affaires étrangères lors des précédentes échéances électorales afin de garantir les conditions de réussite des élections et permettre aux tunisiens à l'étranger de s'acquitter de leur devoir électoral.

Mettant l'accent sur le rôle efficient du ministère dans l'opération électorale, Jhinaoui a appelé les chefs de missions diplomatiques à faciliter le travail des instances sectorielles de l'ISIE.

Pour sa part, Nabil Baffoun a affirmé la détermination de l'ISIE à garantir la réussite de l'opération électorale à l'étranger comme elle l'a fait en 2011 et 2014, saluant le rôle du ministère des Affaires étrangères à travers les missions diplomatiques et consulaires se traduisant par l'aide apportée aux instances sectorielles pour réussir l'opération électorale.

En vertu du mémorandum, le ministère des Affaires étrangères s'engage à palier les difficultés administratives et techniques qui peuvent surgir lors de l'opération électorale. Il y est également prévu d'installer 6 instances sectorielles de l'ISIE à l'étranger aux sièges des missions diplomatiques et consulaires à Paris (France1), à Marseille (France2), à Rome, à Berlin, à Montréal et à Abou Dhabi.

Le mémorandum évoque en outre l'organisation logistique, administrative et technique de l'opération électorale dans les pays d'accueil et le respect des dispositions règlementaires y afférentes.

Pour sa part, l'ISIE s'engage à fixer les listes des électeurs concernant les tunisiens à l'étranger et à assurer le suivi des recours et des pourvois relatifs à l'inscription dans les listes des électeurs.

 

]]>
news-1349 Thu, 23 May 2019 13:27:00 +0000 Mr. Jhinaoui s’entretient à Oslo avec de hauts responsables norvégiens /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1349&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=939e5bc9e69ca848cf139080d63df76b Le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a effectué, mardi, une visite officielle, à Oslo, dans le cadre de la première session des consultations politiques tuniso-norvégiennes. Au cours de cette visite, il s’est entretenu avec Erna Solberg, Première ministre de Norvège, Ine Marie Eriksen Soreide, ministre norvégienne des Affaires étrangères, Ole Erik Almlid, Directeur Général Exécutif de l’organisation patronale norvégienne (NHO) et Eivind Fjeldstad, Directeur Général Exécutif de l’Association des entreprises norvégiennes et africaines (NABA). 

L’entrevue avec la Première Ministre Solberg a été une occasion pour mettre en exergue la singularité de l’expérience tunisienne et les réalisations accomplies en matière de démocratie, des droits de l’homme et de l’égalité des genres, ainsi que les efforts déployés par le gouvernement afin de répondre aux aspirations de la jeunesse tunisienne. 

La situation en Libye, la coopération dans le cadre de l’ONU et l’engagement norvégien dans la région du Sahel, ont également été abordés.

L’entretien en tête à tête avec la Ministre des Affaires Etrangères norvégienne et la séance de travail élargie tenue, en présence des deux délégations, ont permis aux deux MAE de souligner l’excellence des relations d’amitié et de coopération établies entre la Tunisie et la Norvège et l’importance de consolider la nouvelle dynamique constatée sur le plan bilatéral à travers la mise en œuvre de la décision relative à la réouverture d’une ambassade norvégienne résidente à Tunis. 

Outre l’examen des moyens de raffermir davantage la coopération économique et financière d’une manière à permettre à la Tunisie de relever les défis socio-économiques de la transition démocratique, les discussions ont porté sur l’importance d’une coordination étroite entre la Tunisie et la Norvège, en prévision de leurs candidatures respectives en tant que membres non permanents au Conseil de Sécurité de l’ONU. 

L’objectif étant de promouvoir le multilatéralisme, la paix et la stabilité internationales, la lutte contre le terrorisme et le règlement pacifique des conflits au Moyen Orient et la crise libyenne. 

Mr. Jhinaoui a saisi l’occasion pour solliciter l’appui de la Norvège au projet de l’Académie diplomatique de Tunis, qui aura une vocation régionale et destinée à la formation diplomatique des jeunes diplomates tunisiens et des hauts cadres de l’administration, ainsi que les diplomates d’autres pays, notamment en Afrique et dans le monde arabe, dans les domaines des relations internationales, de la diplomatie préventive et des opérations de maintien de la paix. 

Les entrevues avec le Directeur Général Exécutif de l’organisation patronale norvégienne (NHO) et le Directeur Général Exécutif de l’Association des Entreprises Norvégiennes et Africaines (NABA) ont porté sur les moyens de renforcer la coopération institutionnelle avec l’UTICA et la FIPA et promouvoir les liens d’investissement et de partenariat entre les communautés d’affaires des deux pays dans les domaines des TIC, l’aquaculture et la pêche, des engrais et des énergies renouvelables, à la lumière de l’adhésion de la Tunisie au Marché Commun de l'Afrique Orientale et Australe (COMESA) et son intégration à la zone de libre-échange continental africaine. 

Par ailleurs, Mr. Jhinaoui a adressé une invitation à la Confédération des entreprises norvégiennes afin d’envoyer une délégation au Forum de Tunis sur l’Investissement prévu, les 20 et 21 juin 2019. 

Ole Erik Almlid a fait part de son intention de se rendre en Tunisie à la tête d’une délégation d’hommes d’affaires, en novembre prochain, afin de renforcer la coopération avec l’UTICA et explorer les pistes susceptibles de permettre aux hommes d’affaires des deux pays de saisir les opportunités offertes sur le marché africain.

Le ministre des Affaires Etrangères a, aussi, accordé une interview au journal norvégien " Morgenbladet " sur les relations tuniso-norvégiennes, la situation en Tunisie trois ans, après l’attribution du Prix Nobel de la Paix au Quartet du Dialogue National, l’approche tunisienne en matière de lutte contre le terrorisme et l’évolution de la situation dans la région.

]]>
news-1345 Mon, 20 May 2019 13:08:23 +0000 Mr. Jhinaoui effectue une visite de deux jours en Norvège /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1345&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=397208ff6ae4090d5b5e6f2efb71a867 Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui effectue les 20 et 21 mai courant une visite officielle à Oslo, en Norvège, à l'invitation de son homologue norvégienne Ine Marie Eriksen Soreide. cette visite s'inscrit dans le cadre de la tenue des travaux de la première session des concertations politiques entre les deux pays et du suivi des résultats de la visite officielle (2-3 mai 2017) en Tunisie, de l'ancien chef de la diplomatie norvégienne, Borge Brende.

Le but est de "renforcer davantage les relations de coopération et de partenariat entre la Tunisie et la Norvège dans divers domaines et d'échanger les points de vue sur des questions régionales et internationales d'intérêt commun".

Mr. Jhinaoui aura à cette occasion des entretiens avec la Première ministre norvégienne, la ministre des Affaires étrangères, le ministre du Commerce et de l'industrie et le Directeur exécutif de le la Confédération des entreprises norvégiennes.

Ces entretiens seront l'occasion d'examiner les moyens de diversifier les volets de la coopération bilatérale entre la Tunisie et la Norvège notamment dans les domaines de la bonne gouvernance, des énergies renouvelables, de l'agriculture, de la pêche et de l'aquaculture.

Il s'agit également de l'attraction des investissements, de l'emploi, de l'impulsion des échanges commerciaux, de la promotion de la femme et des perspectives de coopération dans les domaines de l'environnement et de la formation diplomatique.

La question du soutien mutuel à la candidature de la Tunisie et de la Norvège pour occuper un siège de membre non-permanent au Conseil de sécurité, sera également évoquée lors de ces entretiens, ajoute la même source.

]]>
news-1337 Thu, 09 May 2019 10:58:00 +0000 Tunisie/ Uruguay: Le ministre des Affaires étrangères examine avec son homologue uruguayen les moyens de renforcer les relations de coopération bilatérales /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1337&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=e9d56190821e93a41ab87fec81460f02 A l'occasion d’une visite officielle en Uruguay, le ministre des Affaires étrangères Mr. Khemaies Jhinaoui s’est entretenu, jeudi, avec son homologue uruguayen Rodolfo Nin Novoa. Au cours de cette visite, la première d’un chef de la diplomatie tunisienne depuis l'établissement des relations diplomatiques avec l'Uruguay en 1965, les deux parties ont passé en revue les moyens de renforcer les relations de coopération entre les deux pays.

Et d’ajouter que Mr. Jihnaoui a loué le niveau exceptionnel des relations politiques entre les deux pays et qui constituent une plateforme adéquate afin de booster et de diversifier les domaines de la coopération bilatérale. 

Il a mis l’accent sur l’importance d’accélérer la mise en place d’un cadre juridique régissant les relations bilatérales dans l’objectif de développer le partenariat, notamment, dans les domaines de l’agriculture, des industries agroalimentaires, des technologies de la communication et de l’éducation.

Mr. Jihnaoui a incité les entreprises uruguayennes et les hommes d’affaires à participer aux manifestations économiques en Tunisie et à créer des projets mixtes.

Le ministre a également plaidé pour le renforcement des échanges commerciaux, appelant l’Uruguay à appuyer la Tunisie dans les négociations en cours pour la signature de l’accord de libre-échange avec le marché commun de l’Amérique de Sud (MERCOSUR) 

De son coté, le ministre des Affaires étrangères uruguayen a exprimé la détermination de son pays à promouvoir les relations de coopération bilatérale dans les domaines prioritaires pour les deux pays et d’échanger les expériences avec la Tunisie, notamment dans les domaines ou l’Uruguay possède une expérience avant-gardiste, à l’instar de la réforme des programmes éducatifs, le développement des programmes et l’amélioration de la qualité des services touristiques.

La réunion a également été l'occasion d'un échange de vues sur des questions d'intérêt commun aux niveaux régional et international. Les deux parties ont réaffirmé leur volonté de renforcer les concertations politiques, notamment au niveau multilatéral, d’autant plus que la Tunisie s’apprête à présenter sa candidature en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies.

]]>
news-1334 Thu, 09 May 2019 10:42:00 +0000 Tunisie/Uruguay: Mr. Jhinaoui s’entretient avec la présidente de la Chambre des députés de l’Uruguay /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1334&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=8599839bf0418f4c1c2e1921c5437e2b Le rôle de la diplomatie parlementaire dans la consolidation de la coopération entre la Tunisie et l’Uruguay a été au centre de la rencontre entre le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui et la présidente de la Chambre des députés de l’Uruguay, Cecilia Bottino. Au cours de la rencontre, Mr. le ministre qui a effectué mercredi une visite officielle en Uruguay, a passé en revue les différentes phases de la transition démocratique en Tunisie et les mesures prises en vue de renforcer ce processus, tels que la promulgation d'une nouvelle constitution et l'organisation d'élections législatives et présidentielles en 2014.

Mr. Jhinaoui a rappelé l'engagement de la Tunisie à garantir l’égalité entre les citoyens, mettant l’accent sur l’amélioration de l’expérience tunisienne dans le domaine de la reconnaissance des droits de la femme ainsi que de son rôle dans la société. 

Il a également présenté un aperçu des principales réformes structurelles et législatives entreprises par le gouvernement tunisien pour assurer le succès de la transition économique.

Pour sa part, la Présidente de la Chambre des députés de l’Uruguay, Cecilia Bottino a salué les mesures prises par la Tunisie sur la voie de la démocratisation et les progrès réalisés en faveur de la femme tunisienne. Elle a exprimé sa volonté de visiter la Tunisie qui constitue un modèle à suivre dans le monde arabe, en vue de prendre connaissance des activités de la femme tunisienne parlementaire et du rôle des organisations de la société civile et du mouvement des femmes en Tunisie.

]]>
news-1340 Tue, 07 May 2019 03:55:00 +0000 Visite du ministre des Affaires étrangères en Argentine: désireux de développer davantage les relations et de soutenir la coopération économique entre les deux pays /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1340&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=4e18be09a52aabdf29ff61c50fc1410c Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, a entamé sa visite officielle en Argentine les 6 et 7 mai 2019 à l'invitation de son homologue argentin, le premier du genre avec le ministre des Affaires étrangères de Tunisie depuis 1995, à s'entretenir avec le Premier ministre de l'Argentine, Marcos Peña. Le ministre des Affaires étrangères a salué le niveau d'excellentes relations politiques entre les deux pays amis, soulignant leur volonté d'accroître leur soutien, notamment dans le domaine économique.

Pour sa part, le Premier ministre argentin a souligné les mesures prises par la Tunisie dans le domaine de la transition démocratique et son rôle important en tant que facteur de stabilisation dans la région, soulignant le soutien de son pays à cette expérience réussie et son désir de renforcer la coopération avec la Tunisie dans divers domaines.

Lors d'une réunion avec son homologue argentin, Jorge Furei, Khemaies Jhinaoui a souligné qu'il importait d'intensifier l'échange de visites entre les hauts responsables des deux pays.

Le ministre des Affaires étrangères a souligné la volonté de la Tunisie d'élargir la base des partenaires économiques et de renforcer ses relations avec les pays d'Amérique latine, notamment les membres du groupe MERCOSUR, et a invité l'Argentine, en tant que présidente de ce groupe, à soutenir les efforts de notre pays en vue de la conclusion d'un accord de libre-échange avec cet espace de Développement économique.

Après une séance de travail élargie à laquelle ont participé les délégations des deux pays, le ministre des Affaires étrangères et son homologue argentin ont signé deux accords de coopération dans les domaines de la promotion de l'égalité des sexes, de la promotion et des droits des femmes, de la coopération technique ainsi que d'un mémorandum d'accord dans le domaine social et entre le Centre pour la promotion des exportations et son homologue argentin.

Les deux ministres ont souligné qu'il importait de renforcer les relations de coopération entre les deux pays, notamment dans les domaines de l'économie, du commerce, de l'agriculture, de la recherche scientifique, de la santé et de la coopération technique, ainsi que de la nécessité d'enrichir et d'améliorer le cadre juridique régissant les relations bilatérales.

Au cours de la réunion, ils ont échangé leurs points de vue sur les plus importantes questions régionales et internationales d’intérêt commun et sur les moyens de renforcer la coopération multilatérale entre les deux pays, compte tenu de la volonté de ce pays de briguer la qualité de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies.

À l'occasion de sa visite en Argentine, le ministre des Affaires étrangères khemaies Jhinaoui a donné une conférence à l'Institut national du service extérieur, l'une des plus anciennes académies diplomatiques de la région, en présence de plusieurs hauts fonctionnaires et cadres du ministère des Affaires étrangères et de la Religion, ainsi que de plusieurs universitaires, chercheurs et membres du corps diplomatique accrédités en Argentine. L'expérience démocratique tunisienne et les principes de la politique étrangère tunisienne.

Le ministre des Affaires étrangères, au cours d'une procession frémissante et de l'hymne national des deux pays, a placé deux couronnes de fleurs devant le monument au rédacteur en chef d'Amérique du Sud, le général José de San Martín, en l'honneur du grand chef historique et du monument commémoratif de Buenos Aires en hommage aux victimes de la dictature militaire. L'Argentine a régné de 1976 à 1983.

Le ministre s'est également rendu au siège de La NACION, l'un des plus anciens quotidiens argentins, et a tenu une conférence de presse sur les relations tuniso-argentines, l'évolution de la situation politique en Tunisie et l'importance des prochaines élections de cette année.

]]>
news-1331 Tue, 30 Apr 2019 09:48:00 +0000 Le Ministre des Affaires Etrangères, Khemaies Jhinaoui, a eu un entretien, mardi, au siège du Ministère, avec son homologue italien, Enzo Moavero Milanesi. /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1331&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=cbd79785c83313cbd559f9a0597c62cd Lors d'un point de presse conjoint, tenu à l'issue de l'entretien, Mr. Jhinaoui a indiqué que le chef de la diplomatie Italienne effectue une visite en Tunisie dans le cadre de sa participation aux travaux au Conseil supérieur tuniso-italien de partenariat stratégique, réuni pour la première fois, ce mardi matin, en présence des chefs de gouvernement des deux pays. Mr Jhinaoui a , par ailleurs , déclaré que l'accent a été mis sur la nécessité d’assurer le suivi des décisions issues du conseil supérieur tuniso-italien de partenariat stratégique au niveau du ministère des Affaires étrangères des deux pays.

Les deux parties ont passé en revue le développement des relations bilatérales et la coopération entre les deux pays qui connaît un rythme croissant dans les différents domaines  , notant que  plusieurs accords ont été signés lors du conseil, en présence des chefs de gouvernement des deux pays.

Mr Le Ministe a également rappelé que l'Italie est  le 2e partenaire de la Tunisie sur le plan économique et son premier fournisseur,  et a  souligné la volonté des deux pays d’intensifier la coopération économique et de l'adapter de manière à répondre aux priorités de la Tunisie, particulièrement en matière de promotion des investissements, de lutte contre le chômage et d'emploi des jeunes.

Il a , en outre , ajouté  qu'avec  mon collègue, nous avons convenu d'accorder une importance à la coopération dans le domaine de la jeunesse", précisant qu'il s'agit d'une décision prise, en 2016, par le président de la République, Béji Caïd Essebsi, lors de sa visite d'Etat en Italie qui a été l'occasion de souligner la nécessité d'encourager l'enseignement et l'encadrement des jeunes.

L'entretien a aussi permis d'évoquer l'évolution de la situation dans la région, notamment en Libye.

Mr Jhinaoui a, dans ce sens, fait part de la convergence des vues entre les deux parties concernant la question libyenne, à savoir un cessez-le-feu immédiat et la poursuite du dialogue afin de parvenir à une solution consensuelle inter-libyenne, sans ingérence étrangère.

Les deux parties ont, aussi, convenu d'élargir le cercle des amis de la Tunisie et de l'Italie afin de mobiliser un soutien international pour mettre fin à l'effusion du sang dans ce pays frère et relancer les négociations sous l’égide des Nations Unies.

La lutte contre la migration irrégulière, la traite des personnes et le terrorisme ont également été évoqués.

Mr Jhinaoui a, par ailleurs, invité l'Italie à soutenir la Tunisie auprès de l'Union européenne, surtout que notre pays se prépare pour participer au conseil de partenariat tuniso-européen en mai prochain à Bruxelles.

Pour sa part, Mr Milanesi a déclaré "nous croyons en cette coopération avec la Tunisie, une coopération qui est d'autant plus importante que les deux pays sont proches géographiquement et historiquement".

Il est nécessaire de développer cette collaboration et de l'intensifier de manière régulière, en adoptant des échanges continus concernant les questions d'intérêt commun.

Le ministre italien s'est, en outre, félicité de la convergence des vues sur plusieurs points et particulièrement la question libyenne.

Il a souligné qu'il est indispensable de rétablir la paix dans ce pays voisin",  estimant qu'"il n'y a pas de solution militaire ,et qu'il est primordial de continuer un dialogue inclusif auquel prendront part tous les intervenants.

]]>
news-1325 Mon, 29 Apr 2019 14:35:00 +0000 Tunisie-Guinée Equatoriale : Signature de plusieurs accords de coopération /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1325&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=0a2bee40762237f0b1796b9e55cc0b3b 29 Avril 2019 Deux accords de coopération et trois programmes exécutifs ont été signés, lundi, entre la Tunisie et la Guinée Equatoriale, en marge de la réunion de la deuxième session de la commission mixte Tunisie -Guinée équatoriale. Les accords ont été signés par le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui et son homologue équato-guinéen Simeon Oyoni Esono Angue. Il s’agit d’un:

-Accord de coopération dans le domaine de l'enseignement supérieur 

- Accord de coopération en matière de promotion et de développement de l'artisanat 

-Un programme exécutif en matière de promotion de la femme, de la famille, de l'enfance et des séniors 

- Un programme exécutif en matière de coopération culturelle 

- Un programme exécutif dans le domaine agricole

Dans une déclaration aux médias, à l’issue des travaux de la commission mixte Tunisie -Guinée équatoriale, Mr. Jhinaoui a indiqué que la réunion a permis de passer en revue l’état d’avancement de la mise en œuvre des accords conclus entre les deux pays à l’occasion de la visite du président équato- guinéen en Tunisie, en février 2018.

Il a par ailleurs affirmé que cette visite  a permis d'examiner les moyens permettant de renforcer la coopération bilatérale à travers, notamment, la mise en place d’un mécanisme de suivi de l’application des accords signés entre les deux pays.

Pour sa part, le Ministre Equato- Guinéen des Affaires Etrangères a souligné l’engagement résolu de son pays à appuyer la candidature de la Tunisie pour l’obtention d’un siège de membre non permanent au conseil de sécurité de l’ONU.

Sur un autre plan, le Ministre Equato-Guinéen a souligné que son département avait déjà entamé les procédures nécessaires pour " exonérer les Tunisiens du visa d’entrée en Guinée Equatoriale au nom du principe de réciprocité".

Le Ministre Equato-Guinéen est accompagné d’une délégation de 25 hauts responsables dont notamment le ministre du Tourisme.

Il effectue une visite de travail en Tunisie les 29 et 30 avril, à l'invitation de son homologue tunisien Mr. Khemaies Jhinaoui.

 

]]>
news-1309 Mon, 15 Apr 2019 14:15:41 +0000 Bientôt, mise en place à Tunis d'un bureau régional de l'OIF pour l'Afrique du Nord /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1309&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=fc3b4d7ab7734bb063fe86978cd993ff Une convention pour la mise en place à Tunis d'un bureau régional de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) pour l'Afrique du Nord a été signée, lundi, entre la Tunisie et l’OIF. La convention est signée par le Ministre des Affaires Etrangères Khemaies Jhinaoui et la présidente de l’OIF, Louise Mushikiwabo, au terme d’une réunion de travail tenue ce matin au siège du Ministère.

Mr Jhinaoui a souligné a cette occasion  que  " Le choix de la Tunisie pour le bureau régional de l’OIF reflète la place qu’occupe la Tunisie à l’échelle régionale mais aussi internationale "

Sur un autre plan,Mr le ministre a relevé que les deux parties se sont mises d'accord pour organiser le 18e Sommet de la Francophonie durant la 2e semaine du mois de novembre 2020. Il a par ailleurs affirmé que les deux parties ont discuté  des mesures à prendre pour que ce Sommet historique qui marque le 50e anniversaire de la Francophonie aboutisse à des résultats importants pour la relance et le développement de la Francophonie .

Pour ce faire, un projet de décret gouvernemental a été soumis à la présidence du gouvernement pour la création d’un comité national d’organisation du Sommet. Ce comité sera présidé par le ministre des affaires étrangères et regroupera des représentants de tous les départements ministériels. Il sera composé de plusieurs commissions chargées des différents aspects relatifs au Sommet, comme le transport, etc.

Un comité exécutif sera également attaché au comité national, en vertu du même décret gouvernemental. Il focalisera sur le contenu et les documents du Sommet ainsi que sur les événements parallèles, notamment les événements culturels. Il regroupera des personnalités du secteur de la culture et de l'enseignement ainsi que des académiciens. Ce comité national sera le vis-à-vis de la Tunisie auprès de l'OIF. Un comité mixte Tunisie-OIF chargé de l'organisation et de la coordination du sommet sera également créé. 

Mr Jhinaoui a , en outre , précisé  que " D’ici le mois de mai, nous soumettrons à la secrétaire générale de l’OIF deux propositions de thèmes principaux autour desquels se développera le Sommet ".

La secrétaire générale de l’OIF, Louise Mushikiwabo a, pour sa part indiqué, que cette visite donne le signal pour le début de la préparation du Sommet de la Francophonie, prévu pour le mois de novembre 2020. 

Pour elle, ce Sommet qui accueillera 88 gouvernements et Etats s’inscrit dans un contexte très particulier qui est aussi un contexte de retour sur la fondation de cette organisation. " Ce Sommet organisé dans le pays de feu Habib Bourguiba, un des pères fondateurs de l’organisation aura lieu dans un contexte international de réflexion sur l’utilité des organisations telles que la Francophonie ", a-t-elle estimé. Selon elle, il s’agit d’un Sommet de réflexion et de refocalisation pour l’OIF. " L’OIF est en train de se restructurer et de trouver des activités et des actions précises qui répondent aux exigences de nos populations ",.

Sur l’implantation du bureau régional de l’OIF pour l’Afrique du nord, Mushikiwabo a révélé que les équipes seront en place dans quelques semaines afin d’accélérer la mise en place de ce bureau qui participerait à la préparation des travaux du sommet.

Au delà du 50e anniversaire de l’OIF et de l’implantation de son bureau régional à Tunis, la Francophonie compte beaucoup sur la Tunisie dans cette réflexion sur les ajustements nécessaires à cette organisation après 50 ans et sur ses perspectives pour l’avenir.

Cette rencontre a également été une occasion pour évoquer des sujets très importants qui devront faire partie des discussions lors du Sommet 2020, notamment des thèmes très proches de la jeunesse comme le numérique, l’égalité femme-homme, etc.

La Secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, effectue une visite de travail en Tunisie du 14 au 16 avril courant, à l'invitation du ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui, la première visite en Tunisie depuis sa prise de fonction à la tête de l'OIF.

]]>
news-1303 Thu, 11 Apr 2019 12:09:46 +0000 Entretien du Ministre des َAffaires Etrangères avec la Secrétaire Générale Adjointe de l’ONU aux Affaires Politiques /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1303&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=7f11a954ef65ab465e5ca4f76f4193b6 Le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui, a plaidé, lors de sa rencontre, mardi, à New York, avec la Secrétaire générale adjointe de l’ONU aux affaires politiques, Rosemary DiCarlo, pour une candidature de la Tunisie au Conseil de sécurité des Nations Unies. Cette rencontre intervient dans le cadre de la visite de travail qu’effectue Jhinaoui à New York du 8 au 10 avril courant dans la perspective de mobiliser le soutien international à la candidature de la Tunisie pour un siège non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2020-2021.

Les élections auront lieu le 7 juin prochain à l’Assemblée générale des Nations Unies.

Mr Jhinaoui a souligné la détermination de la Tunisie à renforcer la concertation et la coordination avec l’organisation onusienne au sujet des questions qui seront à l’ordre du jour du conseil de sécurité.

A cette occasion, Mr le Ministre a donné un aperçu des pas franchis par la Tunisie sur la voie de la transition démocratique ainsi que des préparatifs engagés pour l’organisation des prochaines élections législatives et présidentielle.

Mr le Ministre a, sur un autre plan, eu des rencontres avec les ambassadeurs de pays africains accrédités à l’ONU, soulignant l’importance de la dimension africaine dans la politique étrangère de la Tunisie.

Et d’assurer “La Tunisie sera la voix de l’Afrique au Conseil de sécurité et œuvrera à contribuer à l’identification des solutions et des règlements politiques des conflits ”. Il a mis l’accent sur l’importance de renforcer le partenariat entre le conseil de sécurité et l’Union africaine dans le domaine de la prévention des conflits et du maintien de la paix.

Mr Jhinaoui a, par ailleurs, indiqué qu’une attention particulière sera accordée au rôle des femmes et des jeunes dans le maintien de la sécurité et de la paix.

Pour leur part, les ambassadeurs africains ont fait part de leur confiance en la capacité de la Tunisie à bien représenter l’Afrique au Conseil de sécurité et à contribuer positivement à relever les défis liés au maintien de la paix et de la sécurité.

Ils ont réaffirmé leur engagement à tout mettre en œuvre pour mobiliser le soutien d’autres continents à la candidature de la Tunisie pour un siège au conseil de sécurité.

]]>
news-1299 Wed, 10 Apr 2019 15:36:40 +0000 Jhinaoui s’entretient à New York avec des ambassadeurs arabes auprès des Nations Unies /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1299&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=ec5f3d6372128722c165c66cf85e6e61 En visite de travail à New York, le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a eu, lundi, une série d’entretiens avec des ambassadeurs arabes auprès des Nations Unies. A cette occasion, le chef de la diplomatie a donné un aperçu des résultats du sommet arabe qui s’est tenu le 31 mars dernier à Tunis, soulignant la volonté des Etats arabes de faire face aux défis communs et de fournir un surcroit d’effort pour parvenir à un règlement pacifique des différends.

Selon un communiqué rendu public par le département des Affaires étrangères, les entrevues ont notamment porté sur le conflit israélo-arabe, la cause palestinienne, la crise libyenne, le dossier syrien et le Yémen.

Au cours de son déplacement à New York, le ministre des Affaires étrangères a plaidé pour une candidature de la Tunisie au Conseil de sécurité de l’ONU. 

" La Tunisie aspire à un siège de membre non permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies pour le mandat 2020-2021 ", a-t-il noté, réaffirmant la détermination de la Tunisie à servir les questions arabes, africaines et internationales et à renforcer ses relations avec ses partenaires pour prévenir les conflits.

Les ambassadeurs arabes établis à New York ont dit soutenir la candidature de la Tunisie à un siège non permanent au Conseil de sécurité, réitérant leur confiance en la capacité de la Tunisie de jouer pleinement son rôle de représentant des Etas arabes.

]]>
news-1276 Tue, 12 Mar 2019 10:03:44 +0000 Tunisie-Serbie: des accords de coopération dans les domaines diplomatique, des sports et de la jeunesse signés à Tunis. /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1276&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=94a4d4bbec52124c75a6d7e1fa4873ea Une série d'accords, mémorandums d'entente et programmes d'action a été signée lundi entre la Tunisie et la Serbie. Dans le domaine diplomatique, le ministre des Affaires étrangères Khémaies Jhinaoui et son homologue serbe Ivica Dacic ont signé u accord de coopération entre l'Institut Diplomatique pour la Formation et les Etudes (IDFE) et l'académie diplomatique de Serbie.

Un mémorandum d'entente a également été signé en matière de travail et de protection sociale entre le ministère des Affaires sociales et le ministère de travail et de l'emploi de la République serbe.

Plusieurs accords ont été signés dans le domaine des sports et de la jeunesse pour les années 2019, 2020 et 2021, en plus d'un mémorandum d'entente entre les départements de tutelle des deux pays.

Sur un autre plan, les deux parties ont conclu un accord relatif à l'échange et la reconnaissance réciproque des permis de conduire.

Auparavant, une séance de travail portant sur la coopération dans les domaines économique, militaire d'échange de renseignement et de santé a eu lieu entre les deux ministres.

Le chef de la diplomatie serbe a souligné la nécessité d'œuvrer à lever les obstacles entravant les relations bilatérales.Il a exprimé le soutien de son pays à la Tunisie dans sa lutte contre le terrorisme.

Sur un autre plan, Ivica Dacic a indiqué que son gouvernement encourage les Serbes à visiter la Tunisie classée parmi les trois meilleures destinations touristiques.

Il s'est félicité des relations d'amitié liant les deux pays depuis la période du règne du Leader Habib Bourguiba et de l'ancien président serbe Josip Broz Tito.

De son côté, Mr Khémaies Jhinaoui a indiqué que la visite du ministre serbe reflète la nouvelle dynamique que connaissent depuis ces deux dernières années, les relations entre les deux pays.

Il a rappelé que des visites de hauts responsables des deux pays ont eu lieu au cours de cette période et que le ministre de l'Intérieur tunisien se rendra au cours de cette année à Belgrade.

La commission mixte tuniso-serbe s'est tenue en novembre dernier.

]]>
news-1269 Wed, 06 Mar 2019 09:59:44 +0000 La Tunisie, l'Egypte et l'Algérie plaident pour la réconciliation nationale en Libye /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1269&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=369179804049787acea000b2ed921310 Lors d’une réunion tripartite mardi au Caire, les Ministres des Affaires Etrangères Tunisien, Egyptien et Algérien ont mis en garde contre la poursuite de la détérioration de la situation sécuritaire, économique et sociale en Libye. Les ministres ont réaffirmé leur engagement à poursuivre l’effort pour impulser le dialogue entre les protagonistes libyens dans le cadre d'un consensus de manière à faire prévaloir l'intérêt supérieur de la Libye, préserver son unité et sa souveraineté et rétablir la sécurité et la stabilité.

Ils ont , en outre,  plaidé pour une solution politique pour sortir du statu quo en Libye ", réaffirmant leur disposition à aider les libyens pour mener à bien les prochaines échéances politiques sous l’égide de l’organisation onusienne et conformément au lan de l'envoyé des Nations Unies en Libye, Ghassan Salamé.

A cette occasion, le ministre des Affaires étrangères a affirmé  soutenir les efforts de réconciliation en Libye, jugeant " indispensable " de parvenir à une solution inter-libyenne et consensuelle parrainée par les Nations unies. 

Il a par ailleurs souligné que tout règlement politique de la crise doit être inter-libyen, parrainé par l’organisation onusienne ", réaffirmant son rejet catégorique de toute ingérence étrangère dans ce pays déchiré par la guerre.

Il convient de noter qu’il a été convenu de tenir la prochaine réunion tripartite à Tunis. La rencontre sera consacrée à l’examen de l’évolution de la situation en Libye et des perspectives d’un règlement politique de la crise dans le cadre de l’initiative tripartite lancée par le Président de la République, Béji Caïd Essebsi.

]]>
news-1266 Tue, 05 Mar 2019 11:06:19 +0000 Couverture Médiatique Des travaux De La 30e Session du Sommet de la Ligue des États Arabes. /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1266&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=506dd184c0eaff168d110fc80528f9c3 À l'occasion la tenue en Tunisie de la 30e session du Sommet de la Ligue des États Arabes, le Ministère des Affaires Etrangères informe les représentants des médias nationaux, arabes et étrangers souhaitant couvrir les travaux du Sommet de la mise en ligne d’un portail électronique dédié ( www.arabsummit2019.tn) et de l’ouverture de l’accréditation via la rubrique d’enregistrement. Les inscriptions seront ouvertes à partir du Mardi 05 mars 2019 jusqu’au Vendredi 15 mars 2019 à minuit [UTC/GMT +1]

Toute demande d’accréditation doit passer exclusivement par le site Web susmentionné.

]]>
news-1260 Wed, 27 Feb 2019 14:53:27 +0000 Jhinaoui en visite officielle en Suisse les 27 et 28 février /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1260&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=2fb173d19cf3b3f846c6a6ed8a1802e6 A l’invitation du Conseiller fédéral helvétique en charge des affaires étrangères, Ignazio Cassis, le ministre des Affaires étrangères Khemaïes Jhinaoui effectuera les 27 et 28 février une visite officielle à Berne, capitale de la Confédération Suisse. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la deuxième session de concertations politiques tuniso-helvétiques et du suivi des résultats de la visite d’Etat effectuée du 16 au 18 février 2016 par le président de la République à Berne. 

Cette dernière visite a permis d’examiner les moyens de consolider et de développer les différents domaines de coopération, et donné lieu à un échange de vues sur plusieurs questions d’ordre régional et international d’intérêt commun.

Lors de cette visite, Jhinaoui, donnera une conférence à l’Université des sciences politiques de Berne, sur la réussite de la transition démocratique en Tunisie. 

Au programme de cette visite, figurent également une série de rencontres avec le Président de la Confédération suisse, Ueli Maurer, le Conseiller fédéral helvétique en charge des Affaires étrangères, Ignazio Cassis, et la présidente du Conseil National, Marina Carobbio Guscetti. 

Ces entretiens ont porté sur les moyens d’approfondir et d’enrichir la coopération bilatérale ainsi que sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun, dont le dossier libyen.

La première session de concertations politiques s’était tenue en Tunisie au mois de novembre 2016, à l’occasion de la visite de l’ancien chef de la diplomatie suisse Didier Burkhalter.

]]>