Ministère des Affaires étrangères Tunisien http://www.diplomatie.gov.tn/ République Tunisienne Ministère des affaires étrangères en-gb TYPO3 News Mon, 18 Nov 2019 07:18:31 +0000 Mon, 18 Nov 2019 07:18:31 +0000 MAE site web news-1586 Wed, 06 Nov 2019 17:05:00 +0000 Entretien Said-Bachtobji: la participation de la Tunisie à la Conférence ministérielle de l'OIF à l'ordre du jour /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1586&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=30c0e257ea8bdcc5c605a14cff98bca7 Le président de la République a reçu du secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, chargé de la gestion du département Sabri Bachtobji, un exposé sur la participation d'une délégation tunisienne aux travaux de la Conférence ministérielle de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) tenue fin octobre à Monaco.

Sabri Bachtobji a déclaré, à l'issue de l'entretien, que ce sommet sera l'occasion pour la Tunisie de mieux faire connaitre les acquis accomplis en termes de libertés et de valeurs démocratiques et de mettre en avant la richesse de son patrimoine culturel et linguistique.
Le secrétaire d'Etat a ajouté avoir passé en revue, avec le président de la République, les principales échéances diplomatiques programmées pour la période à venir.
Bachtobji lui a transmis les félicitations des membres du corps diplomatique pour la confiance qui lui a été accordée par les Tunisiens, se disant optimiste quant aux perspectives prometteuses des relations extérieures de la Tunisie et de l'engagement des pays à soutenir le pays, encouragés en cela par la réussite des dernières élections législatives et présidentielle.
Au terme des travaux de la 36e Conférence ministérielle de la Francophonie (30, 31 octobre) l’Arménie, hôte du dernier Sommet de la Francophonie, a passé la présidence de la Conférence à la Tunisie.
Le XVIIIe Sommet de la Francophonie se tiendra les 12 et 13 décembre 2020 à Tunis autour du thème : " Connectivité dans la diversité : le numérique vecteur de développement et de solidarité dans l’espace francophone ". Il coïncide avec la commémoration du 50e anniversaire de la création de l'Agence de coopération culturelle et artistique, le 20 mars 1970 à Niamey au Niger, devenue ensuite l'OIF dont le Leader Bourguiba a été l'un des pères fondateurs.

]]>
news-1581 Wed, 06 Nov 2019 12:58:00 +0000 Le Président de la République reçoit secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1581&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=71151dff93921830fed204963b5b4500 news-1577 Fri, 01 Nov 2019 09:59:27 +0000 La présidence de la Conférence ministérielle de la Francophonie transmise à la Tunisie /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1577&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=05b86664c0ae883f7c56c01e3fb5b847 Au terme des travaux de la 36e Conférence ministérielle de la Francophonie tenue les 30 et 31 octobre à Monaco, l’Arménie, hôte du dernier Sommet de la Francophonie, a transmis,  jeudi soir, la présidence de la Conférence à la Tunisie qui abritera le XVIIIe Sommet de la Francophonie.

Le XVIIIe Sommet de la Francophonie se tiendra les 12 et 13 décembre 2020 à Tunis autour du thème : " Connectivité dans la diversité : le numérique vecteur de développement et de solidarité dans l’espace francophone ".
Sabri Bachtobji, secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, chargé de la gestion du ministère des Affaires étrangères a prononcé, à cette occasion, une allocution dans laquelle il a exprimé les remerciements de la Tunisie pour la confiance que lui ont accordeé les 88 Etats membres de l'OIF pour abriter les travaux du Sommet. Il a, à cette occasion, passé en revue les préparatifs engagés dans le cadre de l'organisation de ce Sommet.
M. Sabri Bachtobji a eu des entretiens avec plusieurs chefs de délégations en marge des travaux de la Conférence ministérielle de la Francophonie qui ont salué la réussite des dernières échéances électorales en Tunisie ayant "consacré la maturité du processus démocratique engagé dans le pays".

]]>
news-1573 Wed, 30 Oct 2019 15:49:00 +0000 Sabri Bachtobji conduit la délégation tunisienne à la 36e Conférence ministérielle de la Francophonie /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1573&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=e34433b034d578ed6f836c54b6ab7cf8 La Tunisie participe à la 36e Conférence ministérielle de la Francophonie, qui se déroule les 30 et 31 octobre, dans la Principauté de Monaco, avec une délégation conduite par Sabri Bachtobji, secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères,  chargé de la gestion du ministère des Affaires étrangères.

Cette conférence s'inscrit dans la cadre de la préparation du Sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie prévu à Tunis en 2020,
Le thème choisi pour cette 36e conférence est "Réconcilier l’humanité et la planète: perspectives dans l’espace francophone à la veille des 50 ans de l’Organisation Internationale de la Francophonie".
La conférence réunit 88 ministres en charge de la Francophonie de 88 Etats et gouvernements.
 

]]>
news-1569 Tue, 29 Oct 2019 09:17:18 +0000 "Il est de l’intérêt de la Tunisie d’être partie prenante dans toute initiative concernant la Libye" - Jhinaoui /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1569&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=e8fb6ed87cb79ecb39ca650727267ec1 Le ministre des Affaires étrangères, Khemais Jhinaoui, et son homologue allemand, Heiko Mass, ont tenu lundi une conférence de presse au siège du département des Affaires étrangères, à l’issue d’un bref entretien bilatéral. L’entretien entre Khémais Jhinaoui et Heiko Mass a abordé la question des relations bilatérales et les moyens de les renforcer dans tous les domaines.
"L’Allemagne est un pays ami qui a apporté le plus de soutien à la Tunisie dans son processus de transition démocratique, durant les huit dernières années", a affirmé Jhinaoui.
Cette visite, la première pour Heiko Mass en tant que ministre fédéral allemand des Affaires étrangères intervient au moment où les relations tuniso-allemandes connaissent "une dynamique très positive", a indiqué Jhinaoui
Il a souligné que la Tunisie a franchi des étapes importantes dans la consécration de la démocratie, estimant que les résultats de la présidentielle sont la meilleure preuve que la Tunisie est "sur la bonne voie" et qu’elle a opté définitivement pour la démocratie.
Le ministre des Affaires étrangères a, également, rappelé que l’Allemagne était le 3e partenaire économique de la Tunisie au niveau des échanges commerciaux et de l’investissement.
Jhinaoui a salué, aussi, le rôle de l’Allemagne dans la promotion de l’image de la Tunisie en tant que destination touristique.
Il a fait observer que l’Allemagne avait contribué en tant que présidente du G20, à faire bénéficier la Tunisie dans le cadre de l’initiative "Compact With Africa" (programme de partenariat entre les 20 pays les plus industrialisés et l’Afrique) d’une aide estimé à 465 millions d’euros.
Jhinaoui a, en outre, mis l’accent sur l’importance de la coopération entre les deux pays notamment dans le domaine de la culture, de l’enseignement supérieur, de la lutte contre la migration irrégulière. Il est question notamment de faciliter les procédures de l’immigration légale pour les jeunes diplômés tunisiens.
Il a, dans ce sens, fait observer que les efforts déployés par les gouvernements tunisiens qui se sont succédé à la tête du pays n’ont, toutefois, pu répondre aux aspirations des jeunes tunisiens en matière d’emploi.
"La Tunisie compte sur la compréhension et sur l’appui de l’Allemagne et de l’Union européenne en ce qui concerne l’emploi des jeunes tunisiens".
Jhinaoui a fait savoir que le président de la République, Kaïs Saïed, se rendra en Allemagne à l’invitation de la Chancelière allemande Angela Merkel pour participer à la 3e session de "Compact with Africa" en novembre prochain.
Selon Jhinaoui, la rencontre a aussi abordé la coopération entre les deux pays dans le cadre du conseil de sécurité de l'ONU ainsi que la question de la crise libyenne.
A cet effet, Jhinaoui a fait savoir que l’Allemagne a entamé les préparatifs nécessaires pour l’organisation d’une conférence internationale sur la Libye dans le but de trouver une issue pacifique et politique à la crise dans ce pays.
Il a rappelé la position de la Tunisie vis-à-vis du conflit en Libye et le rôle qu’elle a joué depuis le déclenchement de la crise.
"La Tunisie avait aidé les frères libyens à dépasser leur conflit et à opter pour une solution pacifique dans un cadre bilatéral mais aussi dans le cadre de l’initiative tripartite mise en place par le président Béji Caïd Essebsi".
"La question libyenne est fondamentale pour nous parce qu’elle a des répercussions sociales, économiques et politiques sur la Tunisie. Il est de l’intérêt national de la Tunisie d’être partie prenante dans toute initiative concernant la Libye, surtout qu’elle a son mot à dire et sa vision sur cette question".
Et d’ajouter : "La Tunisie et l’Allemagne n’ont aucun agenda en Libye sauf celui de la paix. Nous allons œuvrer à aider l’Allemagne, les Nations Unies et la communauté internationale pour trouver une solution à la question libyenne".
Jhinaoui a estimé que l’Allemagne, la France, l’Italie ou encore la Tunisie, ne peuvent que contribuer à encourager les Libyens à trouver une solution libyo-libyenne.
En réponse à une question sur le fait que l’Allemagne n’avait pas invité la Tunisie à prendre part à la Conférence internationale de Berlin sur la Libye, initialement prévue fin octobre courant, Jhinaoui a indiqué que "l’Allemagne connait parfaitement la position de la Tunisie concernant l’initiative allemande".
"Nous comprenons la démarche empruntée par l’Allemagne et nous lui avons fait part de l’importance que peut revêtir la présence de la Tunisie dans cette conférence".
Pour sa part, le ministre fédéral allemand des Affaires étrangères, Heiko Mass, a salué le processus de transition démocratique en Tunisie, estimant que la liberté et la démocratie sont devenues une réalité en Tunisie.
Mass a souligné que l’Allemagne poursuivra son appui à la Tunisie dans son processus démocratique, notamment en matière de lutte contre la corruption et dans la consécration de l’Etat de droit.
Il a également rappelé que son pays est l’un des plus importants partenaires de la Tunisie avec un volume d’échanges commerciaux estimé à 1,6 milliard d’euros.
Il a abordé, également, sa rencontre avec le président de la république Kaïs Saïed, indiquant qu’il lui a adressé une invitation officielle pour participer à la 3e session de "Compact with Africa" les 18 et 19 novembre prochain.
Concernant la question libyenne, Mass a soulevé le fait que toutes les initiatives prises à cet effet n’ont pas abouti à trouver des solutions pour la crise libyenne, affirmant dans ce sens que la Tunisie aura un rôle important à jouer dans le cadre d’une ligne politique claire pour réaliser la paix durable en Libye.
"L’Allemagne va œuvrer à fournir toutes les conditions nécessaires pour garantir une issue politique à la crise libyenne, en neutralisant l’ingérence étrangère, en réunissant les forces belligérantes armées en Libye et en imposant les conditions préalables à un embargo sur les armes dans ce pays", a déclaré Heiko Mass.
Le ministre fédéral allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, effectue une visite en Tunisie les 27 et 28 octobre courant dans le cadre de sa tournée en Afrique du Nord.

]]>
news-1566 Mon, 28 Oct 2019 07:39:34 +0000 Le ministre allemand des AE en visite en Tunisie les 27 et 28 octobre /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1566&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=b4c1faa9ce5e5b80db2477e16b36b89d Le ministre fédéral allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, effectue une visite en Tunisie les 27 et 28 octobre courant dans le cadre de sa tournée en Afrique du Nord. Cette visite sera l'occasion pour les deux chefs de la diplomatie d'examiner les moyens de renforcer les relations privilégiées de coopération bilatérale unissant les deux pays et d'évoquer les questions régionales et internationales d'intérêt commun, dont en premier lieu la situation en Libye.
Le ministre allemand aura, notamment, des entretiens avec des hauts responsables tunisiens. Il coprésidera, lundi matin, un point de presse commun avec le ministre des Affaires étrangères Khémaies Jhinaoui.
Pour rappel, Jhinaoui s'était rendu, en octobre 2018, une visite officielle en Allemagne à l'invitation de son homologue allemand.

]]>
news-1561 Thu, 24 Oct 2019 16:25:31 +0000 Allocution de M. Khémaies Jhinaoui, à l’occasion de la célébration de la Journée des Nations Unies /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1561&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=c5604b3dd8623f520137c9337ee9c5a5 Allocution de M. Khémaies Jhinaoui, Ministre des Affaires Etrangères À l'ouverture du Séminaire de l’Association Tunisienne des Nations Unies, à l’occasion de la célébration de la Journée des Nations Unies Faculté des Sciences juridiques, Politiques et Sociales de Tunis,

Mme la Doyenne de la Faculté des Sciences juridiques, Politiques et Sociales de Tunis,

Mme. la Présidente de l’Association tunisienne des Nations Unies,

M. le Directeur du Laboratoire de Recherche DIERME,

M. le Coordonnateur Résident des Nations Unies à Tunis,

Chers Professeurs, Etudiants et membres de l’Association tunisienne des Nations Unies,

Mesdames et Messieurs.

Permettez-moi, tout d’abord, d’exprimer mes vifs remerciements à Mme Faiza Kefi, Présidente de l’Association Tunisienne des Nations Unies, et à toute l’équipe de cette prestigieuse Association, pour leur aimable invitation, et de vous dire tout l’honneur qui m’échoit d'être de nouveau parmi vous à l’occasion de la célébration de la Journée des Nations Unies.

Je me réjouis sincèrement de pouvoir interagir avec vous toutes et tous dans le cadre de ce séminaire. C’est, pour moi, une nouvelle opportunité pour réaffirmer l’ouverture du Ministère des Affaires Etrangères sur les milieux académiques et la société civile au service de la diplomatie tunisienne et de l'intérêt national de notre pays.

Qu’il me soit aussi permis de saluer la décision de l’Association tunisienne des Nations Unies de dédier la célébration de la Journée des Nations Unies cette année à la mémoire du fondateur de l’Association, Feu Mongi Slim, figure emblématique de la diplomatie tunisienne contemporaine et de l’Organisation des Nations Unies, dont il a présidé avec brio la 16èmesession de l’Assemblée Générale en 1961-1962.

Je voudrais, à cette occasion remercier également, M. Diego Zorrilla, Coordonnateur Résident des Nations Unies à Tunis, présent parmi nous aujourd’hui, pour son aimable geste de donner le nom du Feu Mongi Slim à l’une des salles de « La Maison Bleue », nouveau siège de l’ONU à Tunis.

Mesdames et Messieurs,

La Journée des Nations Unies, qui marque l'entrée en vigueur de la Charte des Nations Unies le 24 octobre 1945, est une occasion pour les Gouvernements et les peuples du monde entier, de réaffirmer leur attachement aux buts et principes de cette organisation, créée pour renforcer les fondements de la paix et de la sécurité internationales, garantir la promotion et la protection des droits de l’homme, et pour consacrer le droit de tous les peuples à un développement juste et durable.

Au fil de ses 74 ans d’existence, l’ONU compte à son actif plusieurs acquis en matière de résolution des conflits, de rétablissement et de maintien de la paix, de désarmement et de non-prolifération, de lutte contre le terrorisme, de consolidation des droits de l’Homme, de promotion de la démocratie et du développement et de lutte contre la pauvreté. Grâce à la contribution remarquable des programmes et institutions spécialisées de l’ONU, la pauvreté dans le monde a été réduite de moitié durant les quinze dernières années, les conditions et la qualité de vie se sont sensiblement améliorées aux quatre coins du monde. Les réalisations des Nations Unies ont été confortées, ces dernières années, par l’adoption du Programme de développement durable à l’horizon 2030 dont la concrétisation constitue un engagement commun de toutes les nations.

Nous sommes bien conscients des succès et des progrès accomplis par l'ONU depuis sa création. Nous ne devons, toutefois, pas sous-estimer les défis et les difficultés auxquels font face l’organisation et la communauté internationale. La situation difficile qui prévaut aujourd’hui et qui entache l’image des Nations Unies dans le monde, se manifeste essentiellement par :

- la multitude des conflits, récents et anciens, notamment dans les régions arabe africaine,

- la montée du terrorisme, qui représente une menace pour tous les pays sans exception aucune,

- les répercussions du changement climatique sur la paix et la sécurité internationales, voire sur l’existence même de certains peuples,

- le creusement des inégalités entre les nations et au sein des sociétés sur les plans économique, social, technologique et scientifique, et

- la crise que traverse le multilatéralisme, colonne vertébrale de l’Organisation des Nations Unies. La tendance de certains pays à l’unilatéralisme pour « régler » certaines questions internationales selon leurs propres visions et priorités en bafouant la légalité internationale constitue le défi majeur auquel sont confrontées la communauté internationale et les Nations Unies. L’unilatéralisme ne peut qu’accentuer les tensions et approfondir les crises, même si certains se plaisent à croire ou à faire croire qu’il pourrait apporter un semblant de solution. Il est évident que le plus important c’est de parvenir à des solutions durables et acceptées par toutes les parties concernées.

Dans un contexte régional et international complexe, la Tunisie, qui demeure attachée à la légalité internationale et au respect du droit international, est fermement convaincue que les Nations Unies sont le meilleur outil à la disposition de la communauté internationale pour faire face aux conflits, à leurs causes profondes et trouver des solutions politiques et pacifiques. Comme l’a bien souligné l’ancien Secrétaire général Dag Hammarskjöld, et je cite : « Les Nations Unies sont un instrument imparfait mais indispensable pour que les nations travaillent pacifiquement pour un monde plus juste et plus sûr».

La Tunisie est profondément convaincue du rôle fondamental des Nations Unies, en tant que plateforme incontournable d’action collective, de coopération et de concertation. Elle a toujours soutenu l’ONU et porté l’étendard du multilatéralisme et s’est attachée inlassablement à promouvoir le dialogue et la solidarité entre les nations. Notre pays s’est par ailleurs engagé, depuis son indépendance, en faveur de l’action collective à travers la participation aux Opérations de maintien de la paix des Nations Unies, la contribution à l’élaboration du dispositif normatif multilatéral, outre une participation active au sein des différentes instances de l’ONU.

Mesdames et Messieurs,

La célébration de cette journée intervient alors que notre pays s’apprête à occuper un siège comme membre non-permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour la période 2020–2021, pour la 4ème fois de son histoire. Nous nous réjouissons de cette adhésion et nous sommes persuadés que notre pays, de par sa vision, les orientations et principes qui marquent sa politique étrangère saura apporter une contribution concrète aux efforts de rétablissement de la paix et de la sécurité internationales.

Notre pays saisira cette occasion pour réaffirmer encore une fois son attachement au multilatéralisme face aux tendances unilatérales devenues de plus en plus manifestes sur la scène internationale. Notre foi dans le multilatéralisme implique de promouvoir et de renforcer le respect du droit international, car toute remise en cause des engagements qui lient les membres de la communauté internationale risque d’ébranler l’édifice même des Nations Unies et des idéaux autour desquels l’Organisation a été établie.

Dans cet esprit et en tenant compte de ses intérêts, la Tunisie s’est fixée des priorités pour son mandat au Conseil de sécurité comme la promotion du rôle du Conseil dans la prévention des conflits et la diplomatie préventive. Nous appellerons, au sein de ce directoire mondial, à agir avant le déclenchement des conflits à travers le traitement de leurs causes sous-jacentes, car nous estimons que le Conseil de Sécurité devra évoluer d’un organe qui réagit au déclenchement des conflits vers une instance qui prévient les conflits.

La Tunisie s’est également fixée comme priorité le renforcement de la vocation du Conseil de sécurité en matière de règlement pacifique des différends, en cas de conflit déclaré, en coordination avec les organisations régionales, qui, comme le prévoit la Charte des Nations Unies, doivent apporter leur assistance à cet égard.

Mais comment peut-on parler de prévention, de résolution et de règlement pacifique des conflits sans promouvoir le rôle des femmes et des jeunes dans les processus de paix, eu égard à la contribution remarquable que peuvent apporter ces deux forces vives à ce sujet.

La consolidation de l’efficacité du rôle du Conseil de sécurité dans la lutte contre le terrorisme constitue une autre priorité sur laquelle la Tunisie travaillera durant son prochain mandat au Conseil. Dans ce cadre, il importe de noter que la Tunisie présidera le Comité contre le terrorisme ; organe subsidiaire du Conseil de sécurité.

Par ailleurs, le renforcement de l’efficience des opérations de paix des Nations Unies, à travers la mise à leur disposition des moyens adéquats et en les dotant de mandats réalisables est un impératif qui méritera toute notre attention. C’est la raison pour laquelle la Tunisie présidera le Groupe de travail sur les opérations de maintien de la paix, ainsi que le Comité des sanctions sur la Guinée Bissau ; deux autres organes subsidiaires du Conseil de sécurité.

Enfin, le monde meilleur que nous souhaitons tous ne sera réalisé qu’à travers la promotion de la coopération au service du développement, en tant qu’outil de prévention de conflits et de rétablissement de la paix, un autre aspect sur lequel nous insisterons pendant notre mandat au Conseil.

Ces priorités que je viens de développer ne doivent point cacher le fait que la résolution de la crise en Libye est à la tête de nos priorités. Il s’agit là d’une question stratégique voire vitale pour la Tunisie qui n’a épargné et n’épargnera aucun effort en vue d’une solution politique consensuelle dans ce pays frère.

Avant de conclure, je voudrais souligner que nos priorités au Conseil de sécurité sont la réaffirmation de l’engagement de la Tunisie en faveur de l’Organisation des Nations Unies et de l’ensemble de son système. La complexité et la diversité des défis qui se dressent devant l’humanité appellent à la conjugaison des efforts et montrent qu’il n’existe aucune alternative à l’action collective. Nous agirons dans l’enceinte du Conseil en vue de démontrer que l’instauration d’une paix durable ne saurait se réaliser en dehors d’un système multilatéral renforcé et fédérateur, ayant pour cadre les Nations unies, organisation dont la vocation universelle est de nature à promouvoir la concertation et le consensus en vue de la pérennisation de la paix.

J’ose espérer que dans un an, lors de la célébration de son 75ème anniversaire, l’Organisation des Nations Unies aura réalisé, avec le concours de la communauté internationale des percées pour un monde plus stable, plus sûr et plus juste.

]]>
news-1556 Thu, 24 Oct 2019 11:51:12 +0000 Inauguration d'une salle de conférences au nom de feu Mongi Slim au siège des Nations Unies à Tunis /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1556&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=ea43dc94b817696cee11a54d1c947c71 Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, et le coordinateur résident des Nations Unies en Tunisie, Diego Zorella, ont inauguré mercredi soir une salle de conférences portant le nom de feu Mongi Slim, dans le batiment des Nations Unies (la "Maison bleue") dans la région du Lac à Tunis. Cette initiative, lancée par l'Association tunisienne des Nations Unies et de l'Organisation des Nations Unies en Tunisie d'attribuer à cette salle le nom de Mongi Selim, première personnalité africaine à présider l'Assemblée générale des Nations Unies (1961-1962) et fondateur de l'association tunisienne des Nations Unies (1960), s'inscrit dans le cadre de la célébration de la Tunisie avec ses partenaires de l'anniversaire de la création de l’Organisation des Nations Unies le 24 octobre, coïncident cette année avec le cinquantième anniversaire de la mort de feu Mongi Slim.
Dans une déclaration à la presse, en marge de cette manifestation, le ministre des Affaires étrangères, a indiqué que l'attribution d'une salle au nom du regretté Mongi Slim au siège des Nations Unies à Tunis à l'occasion du cinquantième anniversaire de sa mort "témoignait de l'importance de cette personnalité nationale qui a contribué à la direction du mouvement national et à la construction d'un Etat indépendant".
"Cette personnalité était également l’un des fondateurs de la diplomatie tunisienne et avait jeté les bases de cette diplomatie moderne, que la Tunisie tente de suivre et de respecter en tant que principes de l’action internationale", a-t-il souligné.
Il a rappelé que lors de sa présidence de l'Assemblée générale des Nations Unies, Mongi Slim "a non seulement était un fervent partisan de la défense de la Tunisie et de sa lutte pour l'indépendance, en particulier après l'agression de Sakiet Sidi Youssef en 1958, mais qu'il avait également joué un rôle important dans la promotion du processus d'indépendance de nombreux pays africains et dans le soutien aux questions de liberté dans le monde et était respecté par la communauté internationale".
"La Tunisie se prépe à intégrer pour la quatrième fois le Conseil de sécurité, après avoir été honorée pour la première fois de 1959 à 1960 en présence de l'ambassadeur Mongi Slim à l'époque", a-t-il ajouté, s'engageant à continuer à travailler et à suivre la voie de cette figure nationale.
Pour sa part, le coordonnateur résident des Nations Unies en Tunisie, Diego Zorella, a exprimé la "grande fierté" des Nations Unies qui ont dédié, à l'occasion de l'anniversaire de son cinquantième anniversaire, une salle de conférence au siège de son siège à Tunis à Mongi Slim "qui a incarné le patriotisme tunisien et a contribué à la fondation du concept de responsabilité partagéez".
Il a affirmé que cette salle permettra de préserver la mémoire de feu Mongi Slim, à travers des images qui incarnent plusieurs étapes de son action au sein de l'ONU et de sa contribution à la consécration de sa Charte.
Pour sa part, le président honoraire de l'Association tunisienne des Nations Unies et ancien diplomate, Ahmed Ounais, a déclaré à l'agence TAP que l'initiative du chef de la mission des Nations Unies en Tunisie de dédier deux salles dans son siège au nom de Mongi Slim et de Hedi Annabi, est "un geste généreux envers deux personnes qui ont servi la Tunisie et croient aux principes de la Charte des Nations Unies".
Il a rappelé que Mongi Slim avait été le premier représentant de l'Etat tunisien auprès des Nations Unies où il avait gagné des partisans et qu'il avait été l'assistant principal du Secrétaire général des Nations Unies dans les différentes crises nées "grâce à son prestige et sa sagesse".
Ounais a rappelé les positions de Mongi Slim lorsqu'il a été élu à l'unanimité au scrutin secret à la tête de l'Assemblée générale des Nations Unies en 1961, en insistant notamment sur la nécessité que l'ONU soit unanime face aux dangers qui menacent la communauté onusienne et sur son attachement à la nécessité de la paix entre les peuples.
Plusieurs personnalités nationales et diplomates ayant connu Mongi Slim, des membres de sa famille ainsi que des représentants d'agences des Nations Unies en Tunisie ont assisté à la cérémonie d'inauguration.

]]>
news-1550 Sun, 13 Oct 2019 14:06:00 +0000 Inauguration de l'ambassade de la République tunisienne à Nairobi /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1550&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=08827ef5d8c79c717ece4bb818922771 news-1543 Sat, 12 Oct 2019 07:06:00 +0000 Jhinaoui participe au Caire à la réunion du Conseil de la Ligue arabe /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1543&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=586ae43c2d872b2a7f61d2e31f3f7517 Le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui, a conduit la délégation tunisienne à la réunion du Conseil de la Ligue des Etats arabes au niveau ministériel, tenue en session extraordinaire samedi au Caire, pour débattre de l'attaque turque au nord-est de la Syrie. Dans une allocution prononcée à cette occasion, Jhinaoui a mis en avant la dégradation "sans précédent" de la situation en du Moyen-Orient en raison des conflits, des opérations militaires et des interventions étrangères dans la crise syrienne, lit-on dans un communiqué du département des Affaires étrangères.
Jhinaoui a réaffirmé la détermination de la Tunisie à renforcer la solidarité arabe en cette conjoncture délicate après l'intervention militaire turque et ses répercussions sur la stabilité dans la région.
Il a appelé à un cessez-le-feu immédiat, faisant observer que cette escalade miliaire constitue une violation manifeste de la souveraineté et de la stabilité de la Syrie et l'unité de ses territoires. Il a rappelé dans ce sens les objectifs et principes fondamentaux du droit international et les résolutions émises des Sommets arabes dont celui de la Tunis.
La persistance des violences dans le nord de la Syrie pourrait conduire à une crise humanitaire qui affaiblira, sans doute les efforts de lutte contre le terrorisme, a-t-il relevé. Jhinaoui a réitéré l'appel de la Tunisie à la communauté internationale ne ménager aucun effort pour barrer la route aux organisations terroristes.
Par ailleurs, Jhinaoui a indiqué que l'adhésion de la Tunisie, au début de l'année prochaine, au Conseil de Sécurité des Nations Unies va lui permettre de défendre les questions arabes et contribuer à faire progresser les règlements pacifiques, notamment en Syrie.
Le ministre des Affaires étrangères a, en outre, participé à la réunion de concertation ministérielle tenue avant l'ouverture de la session extraordinaire de la réunion ministérielle. Il a, également eu une série d'entretiens avec ses homologues des Etats arabes sur les moyens de renforcer davantage l'action arabe commune et les dernières actualités dans la région.
Il a, aussi, eu une rencontre avec Ahmed Abou Al-Ghit, secrétaire général de la Ligue arabe.

]]>
news-1540 Fri, 11 Oct 2019 09:29:18 +0000 La Tunisie appelle à l'arrêt immédiat de l'offensive militaire turque au nord-est de la Syrie /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1540&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=e0d171e18314f0de6a7311cf93f48ac9 La Tunisie a appelé à un arrêt immédiat des opérations militaires lancées par la Turquie au nord-est de la Syrie, afin de protéger la souveraineté, l'unité et l'intégrité territoriale de la Syrie. La Tunisie a souligné, dans une déclaration rendue publique jeudi soir par le ministère des Affaires étrangères, qu'elle suivait avec une "profonde inquiétude" ces opérations militaires, l'escalade de la situation, la menace pour la sécurité et la stabilité dans la région et l'aggravation des souffrances du peuple syrien frère.
La Tunisie a également appelé toutes les parties à la retenue, au dialogue et au règlement pacifique des différends, en réaffirmant le principe du respect de la souveraineté des Etats et en préservant leur sécurité et leur stabilité.

]]>
news-1537 Thu, 10 Oct 2019 17:11:17 +0000 Participation du Ministre des Affaires Etrangères, aux travaux du IVème Forum régional de l'UpM /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1537&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=da0effccad85226bc630c25ced707fa5 Le Ministre des Affaires Etrangères Khemaies Jhinaoui, a participé aux travaux de la 4ème édition du Forum Régional de l'Union pour la Méditerranée, tenue à Barcelone, le 10 octobre 2019 , en présence de plusieurs Ministres des Affaires Etrangères des pays membres de l'Union, et de la Haute Représentante de l'UE pour les Affaires Etrangères et la politique de sécurité, Federica Moghirini.
M.Khémaies Jhinaoui a prononcé un discours dans lequel il a réitéré l'engagement de la Tunisie en faveur d'un espace euro-méditerranéen stable, paisible, solidaire et prospère. Il a suggéré, à l'occasion de la célébration du 25ème anniversaire du Processus de Barcelone, d'entamer une réflexion commune sur le bilan de ce processus ainsi que sur la meilleure stratégie future pour relever les défis immédiats de l'espace euro-méditerranéen, notamment l'intégration économique, la lutte contre le terrorisme, la gestion de la migration et la protection de l'environnement.
Le Ministre a également présenté les priorités de la Tunisie suite à son adhésion comme membre non permanent au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Il a indiqué, à cet égard, que la Tunisie sera la voix du monde arabe, et de l'Afrique, et qu'elle contribuera efficacement à mettre en place une diplomatie préventive effective et à faire avancer l'agenda de la paix dans notre région et dans le monde entier.
Par ailleurs, et en marge de cette participation, M. Jhinaoui a eu des entretiens bilatéraux avec ses homologues algérien, mauritanien, portugais et albanais. Ces entretiens ont porté essentiellement sur la situation dans la région euro-méditerranéenne, ainsi que sur la coopération bilatérale avec ces pays. A cet égard, le Ministre a mis l'accent sur la nécessité de conjuguer tous les efforts pour mettre un terme à la crise libyenne, en soulignant le rôle de premier plan que doivent jouer les pays voisins afin d'aider les frères libyens à trouver une solution pacifique et durable à cette crise.
Le Ministre a eu également un entretien avec le Secrétaire Général de l'UpM Naceur Kamel,  qui a porté sur les préparatifs de la célébration du 25ème anniversaire du Processus de Barcelone, ainsi que sur les meilleurs moyens à mettre en œuvre pour parvenir à une stratégie euro-méditerranéenne efficace à même de relever les principaux défis de la région.

]]>
news-1523 Wed, 09 Oct 2019 07:45:00 +0000 Khémaies Jhinaoui s’entretient à Nairobi avec des responsables kenyans /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1523&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=e3d2d8f90488b4de8b23169bd56a76d1 Le ministre des Affaires étrangères khémaies Jhinaoui s’est entretenu mardi à Nairobi avec le ministre kenyan du Tourisme Najib Balala. Selon un communiqué publié mercredi par le département des Affaires étrangères, l’entrevue a porté sur les moyens d’impulser le tourisme et relations commerciales entre les deux pays.

A cette occasion, Jhinaoui a souligné la disposition de la Tunisie à échanger les expériences avec le Kenya notamment dans le domaine de la formation en tourisme, la gestion des ressources humaines et le renforcement des capacités.
De son côté, le ministre kenyan du tourisme, a souligné la volonté de son pays de s’inspirer de l’expérience tunisienne dans le secteur du tourisme.
Par ailleurs, Jhinaoui a eu une rencontre avec le président Kenyan de la chambre nationale de commerce et d’industrie Richard Nagata, axée notamment sur la promotion de l’investissement, l’exportation et le développement du commerce vers les deux sens.
Le ministre des Affaires étrangères khméies Jhinaoui a effectué, les 7 et 8, une visite de travail au Kenya à l’invitation de son homologue kenyane, Monica Juma.
Cette visite, la première du genre depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 1963, s'inscrit dans le cadre de la volonté de la Tunisie d'élargir la plateforme de ses partenaires économiques, précise le ministère dans un communiqué.
Il s'agit également, de promouvoir les relations d'amitié et de coopération entre la Tunisie et les pays de l'Afrique de l'Est et les communautés économiques régionales notamment le Marché commun pour l'Afrique orientale et australe (COMESA).

]]>
news-1527 Wed, 09 Oct 2019 05:53:00 +0000 Le ministère des AE émet six décisions relatives à l’organisation du 18e sommet de la francophonie /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1527&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=36985e320e061a23cee2d692bac82247 Six décisions émises par le ministère des Affaires étrangères relatives à l’organisation du 18e sommet de la francophonie viennent d’être publiées dans le Journal Officiel de la République Tunisienne (JORT). Le Sommet de la francophonie aura lieu, pendant la 2e semaine du mois de novembre 2020 en Tunisie. Cet événement coïncidera avec le 50e anniversaire de la création de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).
Selon un communiqué rendu public mercredi par le ministère des Affaires étrangères, ces décisions consistent en la création de six unités dans la cadre du comité exécutif chargé des préparatifs du sommet.
Il s’agit d’une unité d’information et de communication, d’une unité de sûreté, d’une unité de protocoles et des relations publiques, d’une unité de direction et des finances, d’une unité logistique et d’une unité de santé.
Ces décisions interviennent en application du décret gouvernemental n°2019-428 portant organisation du comité national d’organisation du 18 e Sommet de la francophonie.
Ce comité est présidé par le ministre des Affaires étrangères. Il regroupe des représentants de tous les départements ministériels. Il est également composé de plusieurs commissions chargées des différents aspects relatifs au Sommet, comme le transport, etc...

]]>
news-1534 Tue, 08 Oct 2019 08:27:00 +0000 Le Kenya et la Tunisie pour promouvoir le développement économique /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1534&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=d64eb294a934c1eba416ebda66b8933f news-1531 Tue, 08 Oct 2019 08:05:00 +0000 Tunisie-Kenya Signature à Nairobi de trois mémorandums d’entente /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1531&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=149259c85dedee409f49849664012a60 Trois mémorandums d’entente ont été signés, lundi à Nairobi, entre la Tunisie et le Kenya couvant les domaines de la formation professionnelle, l’emploi, la santé et les concertations politiques. Ces mémorandums ont signés à l’issue d’une rencontre entre le ministre des Affaires étrangères khémaies Jhinaoui et son homologue kenyane Monica Juma.
Jhinaoui est actuellement à Nairobi pour une visite de travail de deux jours (7 et 8 octobre).
Selon un communiqué publié mardi par le ministère des Affaires étrangères, cette visite, la première du genre depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 1963, s'inscrit dans le cadre de la volonté de la Tunisie d'élargir la plateforme de ses partenaires économiques.
Il s'agit également, de promouvoir les relations d'amitié et de coopération entre la Tunisie et les pays de l'Afrique de l'Est et les communautés économiques régionales notamment le Marché commun pour l'Afrique orientale et australe (COMESA).
A l’issue de l’entrevue, les deux responsables ont convenu de la tenue de la 1ère session de la commission mixte tuniso-kenyane au cours du premier trimestre de 2020.
L’accent a été également mis sur la nécessité d’intensifier les concertations politiques entre les deux pays pour coordonner les positions au sujet des questions régionales et internationales d’intérêt commun.

]]>
news-1519 Sat, 05 Oct 2019 13:48:00 +0000 Jhinaoui en visite de travail les 7 et 8 octobre au Kenya /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1519&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=99b72cfd2c156ffa6fd727744bdc0c27 Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui effectue une visite de travail les 7 et 8 octobre au Kenya, à l'invitation de son homologue kenyane, Monica Juma. Selon un communiqué publié samedi par le ministère des Affaires étrangères, cette visite la première du genre depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, s'inscrit dans le cadre de la volonté de la Tunisie d'élargir la plateforme de ses partenaires économiques.
Il s'agit également, souligne la même source, de promouvoir les relations d'amitié et de coopération entre la Tunisie et les pays de l'Afrique de l'Est et les communautés économiques régionales notamment le Marché commun pour l'Afrique orientale et australe (COMESA).
La visite du ministre au Kenya sera une occasion propice pour l'examen des moyens de renforcer la coopération entre les deux pays et d'échanger les points de vue avec de hauts responsables kenyans sur des questions régionales et internationales d'intérêt commun, lit-on de même source.

]]>
news-1516 Fri, 04 Oct 2019 13:09:00 +0000 Le ministre des Affaires étrangères s'entretient avec le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Libye /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1516&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=2bfbaf39b12182f7d2db72cba1422147 Les derniers développements en Libye et les efforts déployés par l'envoyé de l'ONU pour combler le fossé entre les parties et relancer le processus polique sous les auspices des Nations Unies,  ont été au centre de l'entretien du ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui vendredi

avec le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Libye, Ghassan Salameh, rapporte le ministère dans un communiqué.

 

Jhinaoui a réitéré le soutien de la Tunisie aux efforts déployés par l'envoyé des Nations Unies en Libye en vue de la mise en œuvre intégrale du plan d'action des Nations Unies pour parvenir à un règlement politique global de la crise libyenne, rappelant la position de la Tunisie favorable au dialogue et au consensus comme seul moyen pour faire aboutir le processus politique en Libyen, l'arrêt immédiat des combats et la solution politique de la crise en Libye.

Le ministre a rappelé le rôle central du dossier libyen dans la diplomatie tunisienne, qui l'a placé au premier plan de ses priorités, compte tenu des relations étroites existant entre les deux peuples frères et des répercussions directes des développements en Libye sur la sécurité et la stabilité en Tunisie et dans la région en général.

Dans ce contexte, il a souligné le rôle clé des pays voisins de la Libye, en particulier de la Tunisie, en contribuant activement à toutes les initiatives visant à aider les frères libyens à surmonter leurs divergences et à revenir à la table des négociations afin qu'ils puissent se consacrer aux efforts de développement et renforcer leurs institutions constitutionnelles.

Le ministre des Affaires étrangères a également informé l'envoyé spécial des Nations unies du contenu de sa rencontre jeudi avec les ambassadeurs des membres permanents du Conseil de sécurité avant que la Tunisie n'intégre début janvier prochain le Conseil de sécurité des Nations unies en tant que membre non permanent. Il a précisé que cette rencontre a mis l'accent sur l'importance du retour du dialogue inter libyen, l'appel à mettre fin à l'ingérence étrangère et le rejet de toute solution militaire à la crise.

Pour sa part, Ghassan Salameh, a salué les efforts de la Tunisie pour rapprocher les parties libyennes et les exhorter à engager un dialogue et à négocier une solution politique à la crise dans le pays.

]]>
news-1508 Tue, 01 Oct 2019 11:49:23 +0000 Jhinaoui représente la Tunisie à la cérémonie d'hommage à Jacques Chirac TUNIS /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1508&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=f4b88ae49b9890b101256fc491642ab4 Le ministre des Affaires étrangères, Khemaeis Jhinaoui, a représenté la Tunisie lors de la cérémonie d'hommage solennel rendu lundi, journée de deuil national en France, à l'ancien président de la république française Jacques Chirac à l'église Saint-Sulpice à Paris en présence de l'actuel président français Emmanuel Macron

et des anciens présidents François Hollande, Nicolas Sarkozy et Valery Giscard d'Estaing, d'une centaine de personnalités étrangères dont le président russe Vladimir Poutine et l'ex-président américain Bill Clinton.
Selon un communié du ministère des Affaires étrangères, le ministre des Affaires étrangères a exprimé aux dirigeants français les sincères condoléances de la République tunisienne à la France et à son peuple pour "la perte de l'un des présidents les plus importants et les plus éminents de la Ve République", et a rappelé sa détermination à renforcer les relations franco-tunisiennes.
Une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement étrangers, ministres des Affaires étrangères, directeurs d'organisations internationales et régionales, personnalités et anciens dirigeants d'un certain nombre de pays sont venus rendre hommage au défunt président français Jacques Chirac, décédé jeudi 26 septembre à l'âge de 86 ans.
Dans un faire-part rendu public vendredi par le ministère des Affaires étrangères, la Tunisie a mis en valeur les services rendus par Jacques Chirac à son pays, son souci à renforcer les relations franco-tunisiennes, ainsi que ses qualités humaines et ses contributions courageuses à la défense des valeurs de paix et de rapprochement des cultures dans le monde.

]]>
news-1500 Sat, 28 Sep 2019 11:45:00 +0000 Entretien Jhinaoui-Voronkov: "la Tunisie a fait d'importants progrès dans la lutte contre le fléau du terrorisme", souligne le ministre de A.E /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1500&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=e1ce7ec8f0a66ab6b6f7892dfcccd7af Le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a affirmé vendredi à New York, lors d'un entretien avec le chef du Bureau du contre-terrorisme de l’ONU, Vladimir Voronkov, que la Tunisie a fait d'importants progrès dans la lutte contre le fléau du terrorisme, et entend poursuivre ses efforts, notamment les actions préventives, et participer activement aux manifestations internationales et régionales dans ce domaine.
Selon un communiqué publié samedi par le ministère des Affaires étrangères, Jhinaoui a souligné que pendant la période de son mandat au Conseil de sécurité, la Tunisie attacherait une grande importance à cette question, appelant à une intensification de la coopération et des consultations avec les organes compétents de l'ONU dans la lutte contre le terrorisme.
Pour sa part, le Sous-secrétaire général du Bureau des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme, a félicité la Tunisie pour son élection au Conseil de sécurité pour la période 2020-2021 et a réaffirmé sa volonté de renforcer la coopération commune dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent.
Par ailleurs, le ministre des A.E s'est entretenu avec la Directrice exécutive de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme, Michèle Coninsx, et a rappelé que la Tunisie placerait en tête des ses priorité la lutte contre le terrorisme lors de son mandat comme membre non permanents au Conseil de sécurité et mis l'accent sur l'importance de renforcer la coopération avec la Direction exécutive.
De son côté, la Directrice exécutive a mis en valeur le niveau de coopération bilatérale entre la Tunisie et les Nations Unies, rappelant sa visite en Tunisie en juillet 2019, où elle avait pris connaissance des réalisations de la Tunisie dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, le blanchiment d'argent et des perspectives de coopération.
Elle a également salué la volonté de la Tunisie d'intensifier sa coopération dans le domaine de la sécurité, notamment par le biais de l'initiative "7 plus 7", qu'elle considère comme un exemple positif dans ce domaine.
Sur un autre plan, le ministre des Affaires étrangères a signé avec son homologue de la Macédoine du Nord, Nikola Dimitrov, vendredi, la déclaration commune pour l'instauration de relations diplomatiques avec la République de Macédoine du nord, lors d'une réunion en marge de la participation aux travaux du débat de haut niveau de l'Assemblée générale des Nations Unies.
Les deux ministres ont souligné à cette occasion l'importance d'activer les relations diplomatiques et d'explorer les domaines de coopération possibles entre les deux pays, notamment dans la perspective de l'adhésion de la Tunisie au Conseil de sécurité et des pourparlers en cours sur l'adhésion de la Macédoine du nord à l'Union européenne et à l'OTAN.
Lors d'un entretien avec le secrétaire général de l'Institut international pour la démocratie et l'assistance électorale, Khemaies Jhinaoui a souligné que la Tunisie s'employait résolument à consolider son processus démocratique, soulignant sa détermination à réussir sa transition économique afin de parvenir au développement économique et social souhaité et pour garantir la pérennité et l'achèvement du processus démocratique.
Le secrétaire général de l’Institut a souligné l’importance du rôle que peut jouer la Tunisie dans la perspective de sa prochaine adhésion à l’Organisation, soulignant que l’Institut était prêt à accompagner la Tunisie sur son chemin démocratique.
Lors de sa rencontre avec son homologue hongrois, le ministre des A.E a souligné les bonnes conditions dans lesquelles s'est déroulé le premier tour de l'élection présidentielle du 15 septembre et la détermination de la Tunisie à poursuivre sur la voie de la démocratie.
Les deux ministres ont également discuté des moyens de renforcer la coopération bilatérale dans divers domaines. Au cours de cet entretien, un mémorandum d’accord a été signé entre les deux pays dans le domaine de la gestion de l’eau.
Jihanoui s'est entretenu également avec son homologue vietnamien, soulignant à cette occasion les liens d'amitié entre les deux pays et réaffirmant le souci de la Tunisie d'activer et de renforcer les relations économiques et commerciales bilatérales.
Le ministre vietnamien des Affaires étrangères a félicité la Tunisie pour son élection au Conseil de sécurité, exprimant son espoir de renforcer la coordination entre les deux pays dans la perspective de leur adhésion à cette importante structure de l'ONU au cours de la même période.
Le ministre des Affaires étrangères dirige la délégation tunisienne au débat de haut niveau de la 74ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York du 23 au 30 septembre 2019 avec pour devise "Promouvoir les efforts multilatéraux pour éliminer la pauvreté, dispenser une éducation de qualité, lutter contre le changement climatique et promouvoir l'intégration".

]]>
news-1497 Sat, 28 Sep 2019 11:36:00 +0000 Khemaies Jhinaoui s'entretient avec le président de l'AG des Nations Unies et participe à une réunion ministérielle sur l'Alliance des civilisations /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1497&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=b21d45e8ccc807f3343a43f7efcb1b15 Le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a affirmé lors d'un entretien vendredi à New York avec le président de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations unies Tidjani Mohamed Bendi, le soutien de la Tunisie aux priorités d'action proposées par l'Assemblée sous le signe "Mobilisation des efforts multilatéraux pour éradiquer la pauvreté, fournir une éducation de qualité, lutter contre le changement climatique et promouvoir l'intégration".
Jhinaoui a estimé que ces priorités proposées par le président de l'Assemblée à la présente session cadraient avec les objectifs nationaux du Plan d'action pour le développement, rapporte le département des affaires étrangères samedi dans un communiqué.
S'agissant de l'élection de la Tunisie membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour la période 2020-2021, le ministre des Affaires étrangères a souligné l'importance que la Tunisie attache au renforcement de la coopération et de la coopération avec l'Assemblée générale.
Pour sa part, le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, élu à la présidence de la présente session, s'est dit satisfait de l'attachement de la Tunisie aux mécanismes de coopération multilatérale, soulignant la nécessité de coordonner l'ordre du jour du Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale.
Jhinaoui a par ailleurs participé vendredi à une réunion ministérielle de haut niveau du groupe d'amis de l'Alliance des civilisations.
Dans son discours, il a rappelé la place de la Tunisie en tant que berceau de la coexistence pacifique, du multiculturalisme et des religions, soulignant qu'elle était pionnière dans l'adhésion au groupe d'amis de l'Alliance des civilisations et a activement contribué au développement de cette alliance et à la promotion de ses objectifs et priorités nobles, notamment l'éducation, les médias, la jeunesse, les femmes et les migrations.
Le ministre a souligné que l'Alliance des civilisations, en tant qu'instrument de diplomatie préventive, pouvait jouer un rôle moteur dans la défense des valeurs de tolérance et de dialogue entre les religions et les cultures, prévenir le danger d'extrémisme, de polarisation et de haine et contribuer à la résolution des conflits et des crises de référence culturelle et religieuse.
Jhinaoui a également rappelé que la Tunisie était prête à continuer de soutenir l'Alliance et ses activités visant à créer un monde plus sûr et plus inclusif

]]>
news-1505 Sat, 28 Sep 2019 09:56:00 +0000 L'adhésion de la Tunisie au Conseil de sécurité des Nations Unies 2020 -2021 /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1505&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=00d83356c089ce495abf73cb8da79753 news-1491 Fri, 27 Sep 2019 12:12:57 +0000 Activités du ministre des AE en marge de sa participation à la 74ème session de l'Assemblée générale de l'ONU /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1491&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=48e15ceacee73deba9333f6640c48f8e Le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a participé, mardi à New York, à une réunion des chefs de diplomatie de la Chine et des pays africains, élus membres non permanents au Conseil de sécurité pour la période 2020-2021. La rencontre organisée en marge de la 74ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies a été axée notamment sur le renforcement de la concertation et la coordination sur des dossiers africains d’intérêt commun.
Cité dans un communiqué du département des Affaires étrangères, le ministre a souligné la détermination de la Tunisie à privilégier le dialogue pour parvenir à un règlement des problèmes inscrits à l’ordre du jour du Conseil de sécurité notamment en ce qui concerne la région arabe et africaine.
De son côté, le ministre chinois des Affaires étrangères s’est dit persuadé que la Tunisie pourrait jouer un rôle très important, en tant que représentante de l’Afrique au conseil de sécurité pour la période 2020-2021
Sur un autre plan, le ministre a eu une entrevue avec son homologue yéménite Mohamed Abdallah Hadhremi axée notamment sur l’évolution de la crise yéménite et les développements survenus dans ce pays sur les plans politique, sécuritaire et humanitaire.
Par ailleurs, Khémaies Jhionaoui a pris part à la réunion du groupe de coordination des donateurs pour le peuple palestinien, le comité de liaison ad hoc (AHLC) tenue sous la présidence de la ministre norvégienne des Affaires étrangères.
A cette occasion, Jhinaoui a réaffirmé le soutien de la Tunisie au peuple palestinien et à son droit à un Etat indépendant avec Al Qods pour capitale. Il a ajouté que la Tunisie poursuivra ses efforts à l’échelle internationale pour plaider en faveur de cet objectif.

]]>
news-954 Fri, 27 Sep 2019 10:37:00 +0000 Lors de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations Unies /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=954&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=b34e323f44f4178495007520868e79e9 Discours de la Tunisie prononcé par le ministre des Affaires étrangères lors de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations Unies Discours de la Tunisie prononcé par le ministre des Affaires étrangères lors de la 73e session de l'Assemblée générale des Nations Unies

]]>
news-1482 Thu, 26 Sep 2019 13:58:03 +0000 74e session de l'Assemblée générale Programme de développement durable à l'horizon 2030 /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1482&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=08ccda754d1d2bb3beae26ca231e94df news-1478 Wed, 25 Sep 2019 12:44:29 +0000 Activités de Khemaies Jhinaoui en marge de sa participation à la 74ème session de l'Assemblée générale de l'ONU /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1478&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=067f5b4d4e407d4db60fa6afed56679d Le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a participé mardi à la 74ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies qui se tient du 23 au 30 septembre 2019 à New York sous le thème " Promouvoir les efforts multilatéraux pour éradiquer la pauvreté, garantir une éducation de qualité, lutter contre le changement climatique et renforcer l'inclusion "

Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères publié mercredi, Jhinaoui a eu en marge de sa participation à l'Assemblée générale de l'ONU, une série d'entretiens avec plusieurs de ses homologues présents à cette rencontre.
Avec le ministre des Affaires étrangères d'Arménie Zohrab Mnatsakanyan, Jhinaoui a évoqué les préparatifs engagés par la Tunisie en prévision du Sommet de la Francophonie qui se tiendra fin octobre 2020 en Tunisie. Le flambeau de la présidence passera de l'Arménie à la Tunisie lors de la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF) prévue le 30 octobre prochain à Monaco.
Rencontrant le Vice-Premier ministre irlandais et ministre des Affaires étrangères Simon Coveney, Jhinaoui a passé en revue avec son interlocuteur les relations de coopération bilatérale entre la Tunisie et l'Irlande. L'entretien a porté également sur l'examen des moyens de promouvoir les relations bilatérales. Les deux parties ont échangé les points de vue sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun, indique le communiqué du ministère des Affaires étrangères.
Avec son homologue polonais Jacek Czaputowicz, Jhinaoui a abordé les moyens propres à renforcer davantage les relations d'amitié et de coopération entre la Tunisie et la Pologne. L'accent a été mis, à cette occasion, sur l'importance de poursuivre les concertations politiques entre les hauts responsables des deux pays sur des questions d'intérêt commun à la lumière notamment du mandat de la Tunisie en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité pour 2020-2021.
Khemaies Jhinaoui s'est entretenu, par ailleurs, avec la vice-Premier ministre et ministre des relations internationales et de la coopération namibienne Netumbo Nandi-Ndaitwah avec qui il a évoqué l'adhésion de la Tunisie à plusieurs conventions commerciales régionales et interrégionales en Afrique. Lesquelles conventions devront favoriser des plateformes de partenariat au niveau tripartite et multilatéral entre les pays du nord et du sud de l'Afrique y compris la Namibie.

]]>
news-1471 Tue, 24 Sep 2019 14:25:03 +0000 Jhinaoui préside la 7ème réunion ministérielle du Comité de Coordination pour la Coopération Afro-Arabe /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1471&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=5b81f16c28314389cd909f5614881b4e Le ministre des Affaires étrangères, Khemais Jhinaoui a présidé, lundi, la 7ème réunion ministérielle du Comité de Coordination pour la Coopération Afro-Arabe, en présence de plusieurs ministres des Affaires étrangères arabes et africains e secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, et le président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Fakih. La réunion se tient dans le cadre de la participation de la Tunisie à la 74e session de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York.
Elle a porté sur les préparatifs en prévision du 5ème Sommet arabo-africain qui aura lieu le 25 novembre prochain en Arabie saoudite ainsi que sur le Plan commun d’action et le Mécanisme de financement conjoint arabo-africain, lit-on dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères publié mardi.
Dans l'allocution qu'il a prononcée à cette occasion, Jhinaoui a salué le rôle de la Ligue arabe et du Commissariat de l'Union africaine dans la promotion du partenariat arabo-africain, appelant à des efforts concertés pour parfaire l'organisation du Sommet arabo-africain qui vise à réaliser un saut qualitatif dans les relations de partenariat arabo-africain.
Il a affirmé l'implication active de la Tunisie dans le processus de partenariat arabo-africain grâce à son appartenance géographique et civilisationnelle à ces deux espaces et à la priorité qu'elle accorde à l'ouverture sur le continent africain.
Jhinaoui a également fait part de disposition de la Tunisie à interagir positivement avec les différents programmes inscrits dans le cadre du partenariat arabo-africain.

]]>
news-1474 Tue, 24 Sep 2019 14:00:00 +0000 Jhinaoui rencontre de hauts responsables des Nations Unies en marge de la 74ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1474&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=bfe55fd0f58cf0301120cee469a37def Le ministre des Affaires étrangères Khemais Jhinaoui a rencontré lundi à New York, de hauts responsables des Nations Unies à l'occasion de la 74ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies qui se tient du 23 au 30 septembre 2019 placée sous le thème " Promouvoir les efforts multilatéraux pour éradiquer la pauvreté, garantir une éducation de qualité, lutter contre le changement climatique et renforcer l'inclusion ".

Au cours d'une réunion de haut niveau sur la couverture sanitaire universelle, Khemais Jinaoui a déclaré que la Tunisie se félicite de l'adoption de la déclaration politique sur cette question. Il a, à cette occasion, passé en revue les réalisations accomplies par la Tunisie dans ce domaine, appelant à une plus grande implication du secteur privé dans les efforts de couverture sanitaire globale et au renforcement de la coopération bilatérale et multilatérale. Le but étant, selon lui, de mettre en œuvre la déclaration politique et de réaliser le Programme de développement durable à l'horizon 2030.
Le ministre des Affaires étrangères a également participé au Forum de haut niveau sur "La sécurité alimentaire et la réalisation des objectifs de développement durable en Afrique: Quel rôle pour la coopération Sud-Sud et la coopération tripartite?". Cette initiative vise à renforcer le cadre de coopération mutuelle avec tous les organismes internationaux et régionaux afin de réaliser les objectifs de développement durable, en particulier l’élimination de la faim, la garantie de sécurité alimentaire, l’amélioration de la nutrition et la promotion d’une agriculture durable.
Lors d'une réunion avec le Secrétaire général adjoint de l'ONU aux opérations de maintien de la paix , Jean-Pierre Lacroix, le ministre des Affaires étrangères a fait part de la volonté de la Tunisie de renforcer sa coopération avec le département des opérations de paix au cours de son mandat en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité pour 2020-2021 ainsi que de sa disposition à accroître sa contribution aux opérations de maintien de la paix de l'ONU.
Pour sa part, le responsable onusien a salué les contributions de la Tunisie à ces opérations et a félicité le personnel tunisien appelé à travailler dans ce domaine. La Tunisie participe à sept missions des Nations Unies, dont la Mission multidimensionnelle intégrée de l'ONU pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).
Le ministre des Affaires étrangères a eu également un entretien lundi avec la présidente de l'Organisation internationale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, au cours duquel les deux parties ont discuté des derniers préparatifs de la Tunisie en vue d'accueillir la 18e session du Sommet de la francophonie en 2020, qui coïncidera avec le 50e anniversaire de la création de cette organisation.

]]>
news-1464 Tue, 24 Sep 2019 09:27:21 +0000 Objectifs de développement durable 74ème session des Nations Unies /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1464&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=abaeee464003ce20bae6dbbb084a8c41 news-1461 Mon, 23 Sep 2019 16:38:51 +0000 Live -La 74ème session des Nations Unies /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1461&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=096f6ab4e89655df7829792902f9ed9a Le ministre des Affaires étrangères participe à la réunion ministérielle sur l'Alliance pour la construction d'un réseau multilatéral .

]]>