Ministère des Affaires étrangères Tunisien http://www.diplomatie.gov.tn/ République Tunisienne Ministère des affaires étrangères en-gb TYPO3 News Wed, 22 May 2019 16:23:58 +0000 Wed, 22 May 2019 16:23:58 +0000 MAE site web news-1345 Mon, 20 May 2019 13:08:23 +0000 Mr. Jhinaoui effectue une visite de deux jours en Norvège /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1345&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=397208ff6ae4090d5b5e6f2efb71a867 Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui effectue les 20 et 21 mai courant une visite officielle à Oslo, en Norvège, à l'invitation de son homologue norvégienne Ine Marie Eriksen Soreide. cette visite s'inscrit dans le cadre de la tenue des travaux de la première session des concertations politiques entre les deux pays et du suivi des résultats de la visite officielle (2-3 mai 2017) en Tunisie, de l'ancien chef de la diplomatie norvégienne, Borge Brende.

Le but est de "renforcer davantage les relations de coopération et de partenariat entre la Tunisie et la Norvège dans divers domaines et d'échanger les points de vue sur des questions régionales et internationales d'intérêt commun".

Mr. Jhinaoui aura à cette occasion des entretiens avec la Première ministre norvégienne, la ministre des Affaires étrangères, le ministre du Commerce et de l'industrie et le Directeur exécutif de le la Confédération des entreprises norvégiennes.

Ces entretiens seront l'occasion d'examiner les moyens de diversifier les volets de la coopération bilatérale entre la Tunisie et la Norvège notamment dans les domaines de la bonne gouvernance, des énergies renouvelables, de l'agriculture, de la pêche et de l'aquaculture.

Il s'agit également de l'attraction des investissements, de l'emploi, de l'impulsion des échanges commerciaux, de la promotion de la femme et des perspectives de coopération dans les domaines de l'environnement et de la formation diplomatique.

La question du soutien mutuel à la candidature de la Tunisie et de la Norvège pour occuper un siège de membre non-permanent au Conseil de sécurité, sera également évoquée lors de ces entretiens, ajoute la même source.

]]>
news-1337 Thu, 09 May 2019 10:58:00 +0000 Tunisie/ Uruguay: Le ministre des Affaires étrangères examine avec son homologue uruguayen les moyens de renforcer les relations de coopération bilatérales /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1337&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=e9d56190821e93a41ab87fec81460f02 A l'occasion d’une visite officielle en Uruguay, le ministre des Affaires étrangères Mr. Khemaies Jhinaoui s’est entretenu, jeudi, avec son homologue uruguayen Rodolfo Nin Novoa. Au cours de cette visite, la première d’un chef de la diplomatie tunisienne depuis l'établissement des relations diplomatiques avec l'Uruguay en 1965, les deux parties ont passé en revue les moyens de renforcer les relations de coopération entre les deux pays.

Et d’ajouter que Mr. Jihnaoui a loué le niveau exceptionnel des relations politiques entre les deux pays et qui constituent une plateforme adéquate afin de booster et de diversifier les domaines de la coopération bilatérale. 

Il a mis l’accent sur l’importance d’accélérer la mise en place d’un cadre juridique régissant les relations bilatérales dans l’objectif de développer le partenariat, notamment, dans les domaines de l’agriculture, des industries agroalimentaires, des technologies de la communication et de l’éducation.

Mr. Jihnaoui a incité les entreprises uruguayennes et les hommes d’affaires à participer aux manifestations économiques en Tunisie et à créer des projets mixtes.

Le ministre a également plaidé pour le renforcement des échanges commerciaux, appelant l’Uruguay à appuyer la Tunisie dans les négociations en cours pour la signature de l’accord de libre-échange avec le marché commun de l’Amérique de Sud (MERCOSUR) 

De son coté, le ministre des Affaires étrangères uruguayen a exprimé la détermination de son pays à promouvoir les relations de coopération bilatérale dans les domaines prioritaires pour les deux pays et d’échanger les expériences avec la Tunisie, notamment dans les domaines ou l’Uruguay possède une expérience avant-gardiste, à l’instar de la réforme des programmes éducatifs, le développement des programmes et l’amélioration de la qualité des services touristiques.

La réunion a également été l'occasion d'un échange de vues sur des questions d'intérêt commun aux niveaux régional et international. Les deux parties ont réaffirmé leur volonté de renforcer les concertations politiques, notamment au niveau multilatéral, d’autant plus que la Tunisie s’apprête à présenter sa candidature en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies.

]]>
news-1334 Thu, 09 May 2019 10:42:00 +0000 Tunisie/Uruguay: Mr. Jhinaoui s’entretient avec la présidente de la Chambre des députés de l’Uruguay /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1334&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=8599839bf0418f4c1c2e1921c5437e2b Le rôle de la diplomatie parlementaire dans la consolidation de la coopération entre la Tunisie et l’Uruguay a été au centre de la rencontre entre le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui et la présidente de la Chambre des députés de l’Uruguay, Cecilia Bottino. Au cours de la rencontre, Mr. le ministre qui a effectué mercredi une visite officielle en Uruguay, a passé en revue les différentes phases de la transition démocratique en Tunisie et les mesures prises en vue de renforcer ce processus, tels que la promulgation d'une nouvelle constitution et l'organisation d'élections législatives et présidentielles en 2014.

Mr. Jhinaoui a rappelé l'engagement de la Tunisie à garantir l’égalité entre les citoyens, mettant l’accent sur l’amélioration de l’expérience tunisienne dans le domaine de la reconnaissance des droits de la femme ainsi que de son rôle dans la société. 

Il a également présenté un aperçu des principales réformes structurelles et législatives entreprises par le gouvernement tunisien pour assurer le succès de la transition économique.

Pour sa part, la Présidente de la Chambre des députés de l’Uruguay, Cecilia Bottino a salué les mesures prises par la Tunisie sur la voie de la démocratisation et les progrès réalisés en faveur de la femme tunisienne. Elle a exprimé sa volonté de visiter la Tunisie qui constitue un modèle à suivre dans le monde arabe, en vue de prendre connaissance des activités de la femme tunisienne parlementaire et du rôle des organisations de la société civile et du mouvement des femmes en Tunisie.

]]>
news-1340 Tue, 07 May 2019 03:55:00 +0000 Visite du ministre des Affaires étrangères en Argentine: désireux de développer davantage les relations et de soutenir la coopération économique entre les deux pays /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1340&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=4e18be09a52aabdf29ff61c50fc1410c Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, a entamé sa visite officielle en Argentine les 6 et 7 mai 2019 à l'invitation de son homologue argentin, le premier du genre avec le ministre des Affaires étrangères de Tunisie depuis 1995, à s'entretenir avec le Premier ministre de l'Argentine, Marcos Peña. Le ministre des Affaires étrangères a salué le niveau d'excellentes relations politiques entre les deux pays amis, soulignant leur volonté d'accroître leur soutien, notamment dans le domaine économique.

Pour sa part, le Premier ministre argentin a souligné les mesures prises par la Tunisie dans le domaine de la transition démocratique et son rôle important en tant que facteur de stabilisation dans la région, soulignant le soutien de son pays à cette expérience réussie et son désir de renforcer la coopération avec la Tunisie dans divers domaines.

Lors d'une réunion avec son homologue argentin, Jorge Furei, Khemaies Jhinaoui a souligné qu'il importait d'intensifier l'échange de visites entre les hauts responsables des deux pays.

Le ministre des Affaires étrangères a souligné la volonté de la Tunisie d'élargir la base des partenaires économiques et de renforcer ses relations avec les pays d'Amérique latine, notamment les membres du groupe MERCOSUR, et a invité l'Argentine, en tant que présidente de ce groupe, à soutenir les efforts de notre pays en vue de la conclusion d'un accord de libre-échange avec cet espace de Développement économique.

Après une séance de travail élargie à laquelle ont participé les délégations des deux pays, le ministre des Affaires étrangères et son homologue argentin ont signé deux accords de coopération dans les domaines de la promotion de l'égalité des sexes, de la promotion et des droits des femmes, de la coopération technique ainsi que d'un mémorandum d'accord dans le domaine social et entre le Centre pour la promotion des exportations et son homologue argentin.

Les deux ministres ont souligné qu'il importait de renforcer les relations de coopération entre les deux pays, notamment dans les domaines de l'économie, du commerce, de l'agriculture, de la recherche scientifique, de la santé et de la coopération technique, ainsi que de la nécessité d'enrichir et d'améliorer le cadre juridique régissant les relations bilatérales.

Au cours de la réunion, ils ont échangé leurs points de vue sur les plus importantes questions régionales et internationales d’intérêt commun et sur les moyens de renforcer la coopération multilatérale entre les deux pays, compte tenu de la volonté de ce pays de briguer la qualité de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies.

À l'occasion de sa visite en Argentine, le ministre des Affaires étrangères khemaies Jhinaoui a donné une conférence à l'Institut national du service extérieur, l'une des plus anciennes académies diplomatiques de la région, en présence de plusieurs hauts fonctionnaires et cadres du ministère des Affaires étrangères et de la Religion, ainsi que de plusieurs universitaires, chercheurs et membres du corps diplomatique accrédités en Argentine. L'expérience démocratique tunisienne et les principes de la politique étrangère tunisienne.

Le ministre des Affaires étrangères, au cours d'une procession frémissante et de l'hymne national des deux pays, a placé deux couronnes de fleurs devant le monument au rédacteur en chef d'Amérique du Sud, le général José de San Martín, en l'honneur du grand chef historique et du monument commémoratif de Buenos Aires en hommage aux victimes de la dictature militaire. L'Argentine a régné de 1976 à 1983.

Le ministre s'est également rendu au siège de La NACION, l'un des plus anciens quotidiens argentins, et a tenu une conférence de presse sur les relations tuniso-argentines, l'évolution de la situation politique en Tunisie et l'importance des prochaines élections de cette année.

]]>
news-1331 Tue, 30 Apr 2019 09:48:00 +0000 Le Ministre des Affaires Etrangères, Khemaies Jhinaoui, a eu un entretien, mardi, au siège du Ministère, avec son homologue italien, Enzo Moavero Milanesi. /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1331&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=cbd79785c83313cbd559f9a0597c62cd Lors d'un point de presse conjoint, tenu à l'issue de l'entretien, Mr. Jhinaoui a indiqué que le chef de la diplomatie Italienne effectue une visite en Tunisie dans le cadre de sa participation aux travaux au Conseil supérieur tuniso-italien de partenariat stratégique, réuni pour la première fois, ce mardi matin, en présence des chefs de gouvernement des deux pays. Mr Jhinaoui a , par ailleurs , déclaré que l'accent a été mis sur la nécessité d’assurer le suivi des décisions issues du conseil supérieur tuniso-italien de partenariat stratégique au niveau du ministère des Affaires étrangères des deux pays.

Les deux parties ont passé en revue le développement des relations bilatérales et la coopération entre les deux pays qui connaît un rythme croissant dans les différents domaines  , notant que  plusieurs accords ont été signés lors du conseil, en présence des chefs de gouvernement des deux pays.

Mr Le Ministe a également rappelé que l'Italie est  le 2e partenaire de la Tunisie sur le plan économique et son premier fournisseur,  et a  souligné la volonté des deux pays d’intensifier la coopération économique et de l'adapter de manière à répondre aux priorités de la Tunisie, particulièrement en matière de promotion des investissements, de lutte contre le chômage et d'emploi des jeunes.

Il a , en outre , ajouté  qu'avec  mon collègue, nous avons convenu d'accorder une importance à la coopération dans le domaine de la jeunesse", précisant qu'il s'agit d'une décision prise, en 2016, par le président de la République, Béji Caïd Essebsi, lors de sa visite d'Etat en Italie qui a été l'occasion de souligner la nécessité d'encourager l'enseignement et l'encadrement des jeunes.

L'entretien a aussi permis d'évoquer l'évolution de la situation dans la région, notamment en Libye.

Mr Jhinaoui a, dans ce sens, fait part de la convergence des vues entre les deux parties concernant la question libyenne, à savoir un cessez-le-feu immédiat et la poursuite du dialogue afin de parvenir à une solution consensuelle inter-libyenne, sans ingérence étrangère.

Les deux parties ont, aussi, convenu d'élargir le cercle des amis de la Tunisie et de l'Italie afin de mobiliser un soutien international pour mettre fin à l'effusion du sang dans ce pays frère et relancer les négociations sous l’égide des Nations Unies.

La lutte contre la migration irrégulière, la traite des personnes et le terrorisme ont également été évoqués.

Mr Jhinaoui a, par ailleurs, invité l'Italie à soutenir la Tunisie auprès de l'Union européenne, surtout que notre pays se prépare pour participer au conseil de partenariat tuniso-européen en mai prochain à Bruxelles.

Pour sa part, Mr Milanesi a déclaré "nous croyons en cette coopération avec la Tunisie, une coopération qui est d'autant plus importante que les deux pays sont proches géographiquement et historiquement".

Il est nécessaire de développer cette collaboration et de l'intensifier de manière régulière, en adoptant des échanges continus concernant les questions d'intérêt commun.

Le ministre italien s'est, en outre, félicité de la convergence des vues sur plusieurs points et particulièrement la question libyenne.

Il a souligné qu'il est indispensable de rétablir la paix dans ce pays voisin",  estimant qu'"il n'y a pas de solution militaire ,et qu'il est primordial de continuer un dialogue inclusif auquel prendront part tous les intervenants.

]]>
news-1325 Mon, 29 Apr 2019 14:35:00 +0000 Tunisie-Guinée Equatoriale : Signature de plusieurs accords de coopération /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1325&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=0a2bee40762237f0b1796b9e55cc0b3b 29 Avril 2019 Deux accords de coopération et trois programmes exécutifs ont été signés, lundi, entre la Tunisie et la Guinée Equatoriale, en marge de la réunion de la deuxième session de la commission mixte Tunisie -Guinée équatoriale. Les accords ont été signés par le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui et son homologue équato-guinéen Simeon Oyoni Esono Angue. Il s’agit d’un:

-Accord de coopération dans le domaine de l'enseignement supérieur 

- Accord de coopération en matière de promotion et de développement de l'artisanat 

-Un programme exécutif en matière de promotion de la femme, de la famille, de l'enfance et des séniors 

- Un programme exécutif en matière de coopération culturelle 

- Un programme exécutif dans le domaine agricole

Dans une déclaration aux médias, à l’issue des travaux de la commission mixte Tunisie -Guinée équatoriale, Mr. Jhinaoui a indiqué que la réunion a permis de passer en revue l’état d’avancement de la mise en œuvre des accords conclus entre les deux pays à l’occasion de la visite du président équato- guinéen en Tunisie, en février 2018.

Il a par ailleurs affirmé que cette visite  a permis d'examiner les moyens permettant de renforcer la coopération bilatérale à travers, notamment, la mise en place d’un mécanisme de suivi de l’application des accords signés entre les deux pays.

Pour sa part, le Ministre Equato- Guinéen des Affaires Etrangères a souligné l’engagement résolu de son pays à appuyer la candidature de la Tunisie pour l’obtention d’un siège de membre non permanent au conseil de sécurité de l’ONU.

Sur un autre plan, le Ministre Equato-Guinéen a souligné que son département avait déjà entamé les procédures nécessaires pour " exonérer les Tunisiens du visa d’entrée en Guinée Equatoriale au nom du principe de réciprocité".

Le Ministre Equato-Guinéen est accompagné d’une délégation de 25 hauts responsables dont notamment le ministre du Tourisme.

Il effectue une visite de travail en Tunisie les 29 et 30 avril, à l'invitation de son homologue tunisien Mr. Khemaies Jhinaoui.

 

]]>
news-1309 Mon, 15 Apr 2019 14:15:41 +0000 Bientôt, mise en place à Tunis d'un bureau régional de l'OIF pour l'Afrique du Nord /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1309&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=fc3b4d7ab7734bb063fe86978cd993ff Une convention pour la mise en place à Tunis d'un bureau régional de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) pour l'Afrique du Nord a été signée, lundi, entre la Tunisie et l’OIF. La convention est signée par le Ministre des Affaires Etrangères Khemaies Jhinaoui et la présidente de l’OIF, Louise Mushikiwabo, au terme d’une réunion de travail tenue ce matin au siège du Ministère.

Mr Jhinaoui a souligné a cette occasion  que  " Le choix de la Tunisie pour le bureau régional de l’OIF reflète la place qu’occupe la Tunisie à l’échelle régionale mais aussi internationale "

Sur un autre plan,Mr le ministre a relevé que les deux parties se sont mises d'accord pour organiser le 18e Sommet de la Francophonie durant la 2e semaine du mois de novembre 2020. Il a par ailleurs affirmé que les deux parties ont discuté  des mesures à prendre pour que ce Sommet historique qui marque le 50e anniversaire de la Francophonie aboutisse à des résultats importants pour la relance et le développement de la Francophonie .

Pour ce faire, un projet de décret gouvernemental a été soumis à la présidence du gouvernement pour la création d’un comité national d’organisation du Sommet. Ce comité sera présidé par le ministre des affaires étrangères et regroupera des représentants de tous les départements ministériels. Il sera composé de plusieurs commissions chargées des différents aspects relatifs au Sommet, comme le transport, etc.

Un comité exécutif sera également attaché au comité national, en vertu du même décret gouvernemental. Il focalisera sur le contenu et les documents du Sommet ainsi que sur les événements parallèles, notamment les événements culturels. Il regroupera des personnalités du secteur de la culture et de l'enseignement ainsi que des académiciens. Ce comité national sera le vis-à-vis de la Tunisie auprès de l'OIF. Un comité mixte Tunisie-OIF chargé de l'organisation et de la coordination du sommet sera également créé. 

Mr Jhinaoui a , en outre , précisé  que " D’ici le mois de mai, nous soumettrons à la secrétaire générale de l’OIF deux propositions de thèmes principaux autour desquels se développera le Sommet ".

La secrétaire générale de l’OIF, Louise Mushikiwabo a, pour sa part indiqué, que cette visite donne le signal pour le début de la préparation du Sommet de la Francophonie, prévu pour le mois de novembre 2020. 

Pour elle, ce Sommet qui accueillera 88 gouvernements et Etats s’inscrit dans un contexte très particulier qui est aussi un contexte de retour sur la fondation de cette organisation. " Ce Sommet organisé dans le pays de feu Habib Bourguiba, un des pères fondateurs de l’organisation aura lieu dans un contexte international de réflexion sur l’utilité des organisations telles que la Francophonie ", a-t-elle estimé. Selon elle, il s’agit d’un Sommet de réflexion et de refocalisation pour l’OIF. " L’OIF est en train de se restructurer et de trouver des activités et des actions précises qui répondent aux exigences de nos populations ",.

Sur l’implantation du bureau régional de l’OIF pour l’Afrique du nord, Mushikiwabo a révélé que les équipes seront en place dans quelques semaines afin d’accélérer la mise en place de ce bureau qui participerait à la préparation des travaux du sommet.

Au delà du 50e anniversaire de l’OIF et de l’implantation de son bureau régional à Tunis, la Francophonie compte beaucoup sur la Tunisie dans cette réflexion sur les ajustements nécessaires à cette organisation après 50 ans et sur ses perspectives pour l’avenir.

Cette rencontre a également été une occasion pour évoquer des sujets très importants qui devront faire partie des discussions lors du Sommet 2020, notamment des thèmes très proches de la jeunesse comme le numérique, l’égalité femme-homme, etc.

La Secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, effectue une visite de travail en Tunisie du 14 au 16 avril courant, à l'invitation du ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui, la première visite en Tunisie depuis sa prise de fonction à la tête de l'OIF.

]]>
news-1303 Thu, 11 Apr 2019 12:09:46 +0000 Entretien du Ministre des َAffaires Etrangères avec la Secrétaire Générale Adjointe de l’ONU aux Affaires Politiques /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1303&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=7f11a954ef65ab465e5ca4f76f4193b6 Le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui, a plaidé, lors de sa rencontre, mardi, à New York, avec la Secrétaire générale adjointe de l’ONU aux affaires politiques, Rosemary DiCarlo, pour une candidature de la Tunisie au Conseil de sécurité des Nations Unies. Cette rencontre intervient dans le cadre de la visite de travail qu’effectue Jhinaoui à New York du 8 au 10 avril courant dans la perspective de mobiliser le soutien international à la candidature de la Tunisie pour un siège non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2020-2021.

Les élections auront lieu le 7 juin prochain à l’Assemblée générale des Nations Unies.

Mr Jhinaoui a souligné la détermination de la Tunisie à renforcer la concertation et la coordination avec l’organisation onusienne au sujet des questions qui seront à l’ordre du jour du conseil de sécurité.

A cette occasion, Mr le Ministre a donné un aperçu des pas franchis par la Tunisie sur la voie de la transition démocratique ainsi que des préparatifs engagés pour l’organisation des prochaines élections législatives et présidentielle.

Mr le Ministre a, sur un autre plan, eu des rencontres avec les ambassadeurs de pays africains accrédités à l’ONU, soulignant l’importance de la dimension africaine dans la politique étrangère de la Tunisie.

Et d’assurer “La Tunisie sera la voix de l’Afrique au Conseil de sécurité et œuvrera à contribuer à l’identification des solutions et des règlements politiques des conflits ”. Il a mis l’accent sur l’importance de renforcer le partenariat entre le conseil de sécurité et l’Union africaine dans le domaine de la prévention des conflits et du maintien de la paix.

Mr Jhinaoui a, par ailleurs, indiqué qu’une attention particulière sera accordée au rôle des femmes et des jeunes dans le maintien de la sécurité et de la paix.

Pour leur part, les ambassadeurs africains ont fait part de leur confiance en la capacité de la Tunisie à bien représenter l’Afrique au Conseil de sécurité et à contribuer positivement à relever les défis liés au maintien de la paix et de la sécurité.

Ils ont réaffirmé leur engagement à tout mettre en œuvre pour mobiliser le soutien d’autres continents à la candidature de la Tunisie pour un siège au conseil de sécurité.

]]>
news-1299 Wed, 10 Apr 2019 15:36:40 +0000 Jhinaoui s’entretient à New York avec des ambassadeurs arabes auprès des Nations Unies /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1299&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=ec5f3d6372128722c165c66cf85e6e61 En visite de travail à New York, le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a eu, lundi, une série d’entretiens avec des ambassadeurs arabes auprès des Nations Unies. A cette occasion, le chef de la diplomatie a donné un aperçu des résultats du sommet arabe qui s’est tenu le 31 mars dernier à Tunis, soulignant la volonté des Etats arabes de faire face aux défis communs et de fournir un surcroit d’effort pour parvenir à un règlement pacifique des différends.

Selon un communiqué rendu public par le département des Affaires étrangères, les entrevues ont notamment porté sur le conflit israélo-arabe, la cause palestinienne, la crise libyenne, le dossier syrien et le Yémen.

Au cours de son déplacement à New York, le ministre des Affaires étrangères a plaidé pour une candidature de la Tunisie au Conseil de sécurité de l’ONU. 

" La Tunisie aspire à un siège de membre non permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies pour le mandat 2020-2021 ", a-t-il noté, réaffirmant la détermination de la Tunisie à servir les questions arabes, africaines et internationales et à renforcer ses relations avec ses partenaires pour prévenir les conflits.

Les ambassadeurs arabes établis à New York ont dit soutenir la candidature de la Tunisie à un siège non permanent au Conseil de sécurité, réitérant leur confiance en la capacité de la Tunisie de jouer pleinement son rôle de représentant des Etas arabes.

]]>
news-1276 Tue, 12 Mar 2019 10:03:44 +0000 Tunisie-Serbie: des accords de coopération dans les domaines diplomatique, des sports et de la jeunesse signés à Tunis. /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1276&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=94a4d4bbec52124c75a6d7e1fa4873ea Une série d'accords, mémorandums d'entente et programmes d'action a été signée lundi entre la Tunisie et la Serbie. Dans le domaine diplomatique, le ministre des Affaires étrangères Khémaies Jhinaoui et son homologue serbe Ivica Dacic ont signé u accord de coopération entre l'Institut Diplomatique pour la Formation et les Etudes (IDFE) et l'académie diplomatique de Serbie.

Un mémorandum d'entente a également été signé en matière de travail et de protection sociale entre le ministère des Affaires sociales et le ministère de travail et de l'emploi de la République serbe.

Plusieurs accords ont été signés dans le domaine des sports et de la jeunesse pour les années 2019, 2020 et 2021, en plus d'un mémorandum d'entente entre les départements de tutelle des deux pays.

Sur un autre plan, les deux parties ont conclu un accord relatif à l'échange et la reconnaissance réciproque des permis de conduire.

Auparavant, une séance de travail portant sur la coopération dans les domaines économique, militaire d'échange de renseignement et de santé a eu lieu entre les deux ministres.

Le chef de la diplomatie serbe a souligné la nécessité d'œuvrer à lever les obstacles entravant les relations bilatérales.Il a exprimé le soutien de son pays à la Tunisie dans sa lutte contre le terrorisme.

Sur un autre plan, Ivica Dacic a indiqué que son gouvernement encourage les Serbes à visiter la Tunisie classée parmi les trois meilleures destinations touristiques.

Il s'est félicité des relations d'amitié liant les deux pays depuis la période du règne du Leader Habib Bourguiba et de l'ancien président serbe Josip Broz Tito.

De son côté, Mr Khémaies Jhinaoui a indiqué que la visite du ministre serbe reflète la nouvelle dynamique que connaissent depuis ces deux dernières années, les relations entre les deux pays.

Il a rappelé que des visites de hauts responsables des deux pays ont eu lieu au cours de cette période et que le ministre de l'Intérieur tunisien se rendra au cours de cette année à Belgrade.

La commission mixte tuniso-serbe s'est tenue en novembre dernier.

]]>
news-1269 Wed, 06 Mar 2019 09:59:44 +0000 La Tunisie, l'Egypte et l'Algérie plaident pour la réconciliation nationale en Libye /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1269&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=369179804049787acea000b2ed921310 Lors d’une réunion tripartite mardi au Caire, les Ministres des Affaires Etrangères Tunisien, Egyptien et Algérien ont mis en garde contre la poursuite de la détérioration de la situation sécuritaire, économique et sociale en Libye. Les ministres ont réaffirmé leur engagement à poursuivre l’effort pour impulser le dialogue entre les protagonistes libyens dans le cadre d'un consensus de manière à faire prévaloir l'intérêt supérieur de la Libye, préserver son unité et sa souveraineté et rétablir la sécurité et la stabilité.

Ils ont , en outre,  plaidé pour une solution politique pour sortir du statu quo en Libye ", réaffirmant leur disposition à aider les libyens pour mener à bien les prochaines échéances politiques sous l’égide de l’organisation onusienne et conformément au lan de l'envoyé des Nations Unies en Libye, Ghassan Salamé.

A cette occasion, le ministre des Affaires étrangères a affirmé  soutenir les efforts de réconciliation en Libye, jugeant " indispensable " de parvenir à une solution inter-libyenne et consensuelle parrainée par les Nations unies. 

Il a par ailleurs souligné que tout règlement politique de la crise doit être inter-libyen, parrainé par l’organisation onusienne ", réaffirmant son rejet catégorique de toute ingérence étrangère dans ce pays déchiré par la guerre.

Il convient de noter qu’il a été convenu de tenir la prochaine réunion tripartite à Tunis. La rencontre sera consacrée à l’examen de l’évolution de la situation en Libye et des perspectives d’un règlement politique de la crise dans le cadre de l’initiative tripartite lancée par le Président de la République, Béji Caïd Essebsi.

]]>
news-1266 Tue, 05 Mar 2019 11:06:19 +0000 Couverture Médiatique Des travaux De La 30e Session du Sommet de la Ligue des États Arabes. /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1266&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=506dd184c0eaff168d110fc80528f9c3 À l'occasion la tenue en Tunisie de la 30e session du Sommet de la Ligue des États Arabes, le Ministère des Affaires Etrangères informe les représentants des médias nationaux, arabes et étrangers souhaitant couvrir les travaux du Sommet de la mise en ligne d’un portail électronique dédié ( www.arabsummit2019.tn) et de l’ouverture de l’accréditation via la rubrique d’enregistrement. Les inscriptions seront ouvertes à partir du Mardi 05 mars 2019 jusqu’au Vendredi 15 mars 2019 à minuit [UTC/GMT +1]

Toute demande d’accréditation doit passer exclusivement par le site Web susmentionné.

]]>
news-1260 Wed, 27 Feb 2019 14:53:27 +0000 Jhinaoui en visite officielle en Suisse les 27 et 28 février /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1260&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=2fb173d19cf3b3f846c6a6ed8a1802e6 A l’invitation du Conseiller fédéral helvétique en charge des affaires étrangères, Ignazio Cassis, le ministre des Affaires étrangères Khemaïes Jhinaoui effectuera les 27 et 28 février une visite officielle à Berne, capitale de la Confédération Suisse. Cette visite s’inscrit dans le cadre de la deuxième session de concertations politiques tuniso-helvétiques et du suivi des résultats de la visite d’Etat effectuée du 16 au 18 février 2016 par le président de la République à Berne. 

Cette dernière visite a permis d’examiner les moyens de consolider et de développer les différents domaines de coopération, et donné lieu à un échange de vues sur plusieurs questions d’ordre régional et international d’intérêt commun.

Lors de cette visite, Jhinaoui, donnera une conférence à l’Université des sciences politiques de Berne, sur la réussite de la transition démocratique en Tunisie. 

Au programme de cette visite, figurent également une série de rencontres avec le Président de la Confédération suisse, Ueli Maurer, le Conseiller fédéral helvétique en charge des Affaires étrangères, Ignazio Cassis, et la présidente du Conseil National, Marina Carobbio Guscetti. 

Ces entretiens ont porté sur les moyens d’approfondir et d’enrichir la coopération bilatérale ainsi que sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun, dont le dossier libyen.

La première session de concertations politiques s’était tenue en Tunisie au mois de novembre 2016, à l’occasion de la visite de l’ancien chef de la diplomatie suisse Didier Burkhalter.

]]>
news-1263 Mon, 25 Feb 2019 15:57:00 +0000 Entrée en application, le 1er mars, de la convention supprimant l'exigence de la légalisation des actes publics étrangers /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1263&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=bd6e18cf7d9ed080ab0f2f9718d1ebb7 Le ministère de la Justice et le ministère des Affaires étrangères ont annoncé, lundi l’entrée en application, à partir du 1er mars 2019, de la convention supprimant l'exigence de la légalisation des actes publics étrangers. Cette mesure intervient en application du décret présidentiel n°2017-134 du 22 septembre 2017, portant publication de la convention supprimant l'exigence de la légalisation des actes publics étrangers, conclue le 5 octobre 1961 à La Haye.
Elle vise à faciliter les procédures administratives et à réduire les délais et les coûts supplémentaires imposés au citoyen pour effectuer la ratification, lit-on dans le communiqué.
La ratification de ces documents relèvera désormais des attributions des huissiers notaires en exercice dans toutes les régions de la République. 
La procédure coûte 10 dinars pour l'apostille sur un document établi et remis par un huissier notaire et 20 dinars pour l'apostille émise par d'autre autorité, quelque soit le nombre de pages du document ou de ses avenants.
Une apostille est un cachet émis par l’autorité compétente pour confirmer l’authenticité d’une signature, d’un sceau ou timbre sur un acte public.
Elle ne signifie pas que le contenu du document est correct. Elle a pour but de supprimer la chaîne de légalisations exigée dans le passé.
Les apostilles sont apposées par les pays qui ont adhéré à la "Convention de La Haye" de 1961, (117 Etats) supprimant l'exigence de légalisation consulaire.
S'agissant des documents officiels destinés à être présentés à un Etat non signataire de la convention de La Haye, le bureau de ratification diplomatique au sein du ministère des Affaires étrangères continuera de fournir ce service comme d’habitude aux intéressés, du lundi au vendredi, de 8:30 à 16h00.

]]>
news-1251 Tue, 19 Feb 2019 16:53:42 +0000 Signature de trois conventions de coopération entre la Tunisie et le Ghana /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1251&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=72b2cb7555e2c131779f4adcc93b2403 Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, et la ministre ghanéenne des Affaires étrangères et de l'Intégration régionale, Shirley Ayorkor Botchwey, ont signé, lundi, à Tunis, trois conventions de coopération couvrant plusieurs domaines. La première convention concerne la mise en place d’un cadre juridique pour les concertations politiques entre les départements des affaires étrangères des deux pays. La deuxième est relative à la création d’une commission mixte tuniso-ghanéenne ; quant à la troisième elle a trait à la coopération bilatérale dans plusieurs domaines dont la santé, l’éducation, et l’agriculture.
Shirley Ayorkor Botchwey a indiqué à l’issue d’une séance de travail bilatérale, que ces trois conventions permettront d’encourager les visites et la coopération entre la Tunisie et le Ghana ainsi que la mise en place d’un cadre adéquat pour renforcer la coopération économique, scientifique et technique. Il s’agit, également, a-t-elle dit, d’explorer d’autres horizons de coopération et d’examiner de nouveaux moyens à même d’élever le taux des échanges économiques et d’investissement entre les deux pays.
Elle a ajouté que la délégation d’hommes d’affaires tunisiens qui a récemment visité la capitale ghanéenne a rencontré plusieurs ministres et hommes d’affaires ghanéens. " Cette rencontre a ouvert la voie à la consolidation de la coopération entre les deux pays ", a-t-elle dit.
La ministre ghanéenne a estimé, dans ce sens, que le secteur privé sera un vecteur essentiel pour impulser la coopération économique entre les deux pays.
Botchwey a, par ailleurs, salué la profondeur des relations tuniso-ghanéennes, relevant avoir abordé avec son homologue tunisien, lors de cette séance de travail, plusieurs questions importantes dont les perspectives d’investissements et l’appui du transport aérien et maritime entre la Tunisie et le Ghana. Cet appui est devenu impératif, a-t-elle déclaré, pour impulser les échanges commerciaux et garantir, ainsi, le développement des deux pays.
De son côté, Jhinaoui a fait savoir que la Tunisie projette d’ouvrir prochainement une ligne aérienne Tunis-Accra, et pense sérieusement à ouvrir une ligne maritime entre Tunis et le port de Tema au Ghana.
Le ministre des Affaires étrangères a, également, souligné l’importance de la visite de travail de son homologue ghanéenne à Tunis, laquelle, constitue la première visite diplomatique d’une responsable ghanéenne depuis plus de 40 ans. 
" Cette visite est d’autant plus importante, puisque Botchwey tiendra une série de rencontres avec des responsables et des ministres tunisiens ".
Cette visite permettra d’instaurer des relations solides à même d’impulser la coopération économique entre les deux pays et d’encourager la concertation dans des questions d’ordre régional et international.
Jhinaoui a aussi salué la réussite de la mission économique multidisciplinaire qui s’est rendue le 13 janvier dernier à Accra, conduite par le secrétaire d'Etat chargé de la Diplomatie économique, Hatem Ferjani, avec la participation de plus de 20 entreprises tunisiennes. 
Cette mission a-t-il dit, a permis aux hommes d’affaires des deux pays de mettre en relief les possibilités de coopération. Il a indiqué que les échanges commerciaux entre la Tunisie et le Ghana ont augmenté de 20 millions de dinars l’année dernière et ont atteint durant les neuf premiers mois de l’année 2018, près de 62 millions de dinars.
Le chef de la diplomatie tunisienne a exprimé son souhait de voir la coopération économique entre les deux pays se renforcer, surtout que la Tunisie est devenue membre observateur de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), au sein de laquelle, le Ghana joue un rôle important.
" La Tunisie se prépare pour intégrer le Conseil de sécurité des Nations Unies alors que le Ghana de son côté, occupe une place importante dans le concert des nations africaines, ce qui est de nature à encourager la concertation entre les deux pays sur plusieurs questions régionales ", a affirmé Jhinaoui.
La ministre ghanéenne des Affaires étrangères et de l'Intégration régionale, Shirley Ayorkor Botchwey, a remis une invitation officielle à son homologue tunisien pour effectuer une visite à Accra. Le but étant de parachever le travail excellent entamé à Tunis, conclu par la signature des trois conventions.
Botchwey effectue une visite de travail en Tunisie les 18 et 19 février 2019, à l'invitation du ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui.

]]>
news-1254 Sun, 17 Feb 2019 17:22:00 +0000 Le ministre des affaires étrangères Khemaies Jhinaoui participe à la conférence de Munich sur la sécurité /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1254&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=ad9232625ed0d623f2a8ed663e8ea2cc Le ministre des affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui a participé aux travaux de la 55ème conférence de Munich sur la sécurité, tenue à la capitale bavaroise, Munich (Allemagne) du 15 au 17 février courant, selon un communiqué du ministère publié dimanche. Plus de 35 chefs d’Etats et de gouvernements et près de 80 ministres des affaires étrangères et de la défense ainsi qu'un grand nombre de hauts responsables de plusieurs pays et hauts représentants d’organisations onusiennes et régionales ont pris part à cette conférence, selon le même communiqué. 
Jhinaoui a eu, en marge de cette conférence, plusieurs rencontres avec ses homologues libyen, hollandais et géorgien ainsi qu'avec le secrétaire général de la ligue des Etats arabes (LEA), le commissaire à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage, le chef de la mission d'appui des Nations unies en Libye, le conseiller à la sécurité nationale en Irak et le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix. 
La rencontre avec le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Stef Blok, a porté sur l’impulsion de la coopération entre la Tunisie et la Hollande ainsi qu'avec l’union européenne. 
Par ailleurs, Jhinaoui s'est entretenu avec le ministre géorgien, David Zalkaliani au sujet du parachèvement des projets des accords bilatéraux visant à développer les relations entre les deux pays. 
Le sommet UE-Ligue des Etats arabes (LEA) qui se tiendra à Charm El cheikh, les 24 et 25 février courant a été au centre de la rencontre entre Jhinaoui et le secrétaire général de la ligue des Etats arabes, Ahmed Aboul Gheit. 
Le ministre tunisien a donné un aperçu des derniers préparatifs pour l’organisation du prochain sommet arabe qui se tiendra à Tunis, fin Mars 2019. 
Les relations entre la Tunisie et l’union Européenne et les préparatifs en prévision du conseil de partenariat entre la Tunisie et l'Union Européenne prévu à Bruxelles en mai prochain ont été au centre de l'entretien que le ministre tunisien des affaires étrangères a eu avec le commissaire à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage, Johannes Hahn.

]]>
news-1246 Thu, 14 Feb 2019 16:04:47 +0000 Le ministre des Affaires Etrangères reçoit le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Turkménistan /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1246&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=0ff90b4addc0fa6c4673284424bc2a4e Le ministre des Affaires Etrangères, Khemaies Jhinaoui, a reçu le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Turkménistan, Rachid Meredov, en visite de travail en Tunisie. Le ministre des Affaires Etrangères, Khemaies Jhinaoui, a reçu le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Turkménistan, Rachid Meredov, en visite de travail en Tunisie. Il s’agit de la première visite d’un ministre des Affaires étrangères du Turkménistan en Tunisie depuis l’instauration des relations diplomatiques entre les deux pays en novembre 1992.

Mr le ministre a souligné que cette visite historique a permis de mettre en place un mécanisme pour stimuler les concertations politiques et un cadre juridique pour régir les relations entre les deux pays.

Mr Jhinaoui a par ailleurs indiqué que la visite a permis d’établir des relations entre les deux pays frères et d’identifier les opportunités de coopération dans les domaines du commerce, de l’investissement, de l’énergie et du tourisme.

Le chef de la diplomatie du Turkménistan pour sa part a souligné, à l’issue de sa rencontre avec Mr Jhinaoui, la volonté de son pays d’intensifier les concertations bilatérales pour booster la coopération, jugeant indispensable de conclure dans les plus brefs délais davantage d’accords sur le commerce, l’économie, la recherche scientifique, le tourisme et l’éducation.

Deux mémorandums d’entente ont été signés, à cette occasion, entre la Tunisie et le Turkménistan dans les domaines politique et diplomatique. 

Le premier mémorandum concerne les concertations au niveau des ministères des Affaires étrangères des deux pays.

Le deuxième porte sur la coopération entre l’Institut diplomatique pour la formation et les études (IDFE) et l’Institut des relations internationales relevant du ministère des Affaires étrangères du Turkménistan.

]]>
news-1242 Tue, 05 Feb 2019 09:02:48 +0000 Mr Jhinaoui s’entretient avec l’ambassadeur de France à Tunis /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1242&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=1353a5e0472613662b29dc8b78adf5a5 Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, s’est entretenu, lundi, au siège du département, avec l’ambassadeur de France à Tunis, Olivier Poivre d’Arvor. La rencontre a porté sur la préparation des échéances bilatérales et multilatérales  dont la visite très prochainement du chef du gouvernement Youssef Chahed en France, et durant laquelle se tiendra la réunion du conseil supérieur de la coopération tuniso-française au niveau des deux chefs de gouvernement.

Les deux parties ont discuté également du sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie qui se tiendra à Tunis en 2020, ainsi que du sommet des deux rives qui sera organisé à Marseille au mois de juin 2019, lequel réunira les représentants des sociétés civiles des pays 5+5.

La rencontre axée entre autres sur les moyens de consolider les relations de coopération et de partenariat stratégique entre la Tunisie et la France, a été consacrée aussi au suivi des résultats de la visite effectuée par le président français Emmanuel Macron en Tunisie le 31 janvier et le 1er février 2018.

A cette occasion,Mr Jhinaoui a souligné les liens solides qui caractérisent les relations tuniso-françaises, mettant en avant la prédisposition de la Tunisie à les renforcer dans le cadre bilatéral et celui du partenariat avec l’Union Européenne " surtout que la France reste le premier partenaire économique de la Tunisie dans la zone européenne ".

De son coté, le diplomate français a réitéré l’engagement de son pays à soutenir les efforts consentis par la Tunisie pour garantir la réussite des prochains rendez-vous et échéances, et à l’accompagner pour relever les défis dans le domaine économique.

Mr Olivier Poivre d’Arvor a mis l’accent également sur le souci de la France d’impulser la coopération bilatérale et l’activation des conventions bilatérales dans tous les domaines.

05/02/2019

]]>
news-1239 Mon, 28 Jan 2019 15:47:00 +0000 Le ministre des Affaires étrangères reçoit la présidente de l’instance nationale de lutte contre la traite des personnes /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1239&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=b0dca635dd9444cc61079232c9505a4b La présidente de l’instance nationale de lutte contre la traite des personnes, Raoudha Laabidi a informé, mardi, le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui des activités de l’instance et de ses programmes d’action en matière de mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la traite des personnes. L'entrevue qui s'est déroulée au siège du ministère des affaires étrangères a, également, porté sur un ensemble de questions soumises à l’instance et nécessitant une collaboration avec ce département pour parvenir à des solutions. 

Mr. Jhinaoui a souligné la disposition des différents services de son département à renforcer la coopération avec l’instance et à la soutenir dans l’accomplissement de sa mission.

]]>
news-1220 Sat, 26 Jan 2019 15:31:00 +0000 Le ministre des Affaires étrangères reçoit son homologue russe Sergueï Lavrov /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1220&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=b4a3ab6ca7f84cc8689fa95feeb7f547 Le ministre des Affaires étrangères reçoit son homologue russe Sergueï Lavrov

]]>
news-1217 Fri, 25 Jan 2019 12:25:02 +0000 Le ministre russe des Affaires étrangères en visite officielle en Tunisie /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1217&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=708fe797970d35b098c5eabbdea41f25 Sur l'invitation du ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui, le ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Sergueï Lavrov, effectuera une visite officielle en Tunisie les 25 et 26 janvier 2019. Cette visite, qui s'inscrit dans le prolongement de la visite du ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui à Moscou le 16 mars 2016, est l'occasion de discuter des relations bilatérales, en particulier dans les domaines du tourisme, du commerce, de l'investissement, de la culture, des transports et de la coopération financière. La septième session du Comité mixte tuniso-russe se tiendra en 2019.
Cette visite est également l’occasion de tenir une nouvelle série de consultations politiques entre les deux ministres des Affaires étrangères, conformément à l’accord conclu en 2000 sur un certain nombre de questions d’intérêt commun aux niveaux international et régional.
Outre la séance de travail du ministre des Affaires étrangères de la Russie avec Mr. Khemaies Jhinaoui, Mr. Lavrov aura une série de réunions avec un certain nombre de hauts responsables tunisiens.
La coopération tuniso-russe assiste à un développement important dans le domaine des échanges économiques au cours des trois dernières années, en particulier dans le secteur du tourisme, avec les 599 000 touristes Russes venus dans notre pays en 2018.

 

]]>
news-1208 Thu, 24 Jan 2019 16:13:26 +0000 Lors d'une réunion avec le président du groupe CEDEAO : le ministre des Affaires étrangères a appelé à une accélération du cadre juridique régissant les relations entre la Tunisie et les pays du groupe /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1208&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=9c1322159d9de682834f7f19c08aac3d Le 24 janvier 2019, le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, a souligné l'importance d'établir un cadre juridique pour les relations entre la Tunisie et l'Organisation, conformément au mémorandum d'accord signé par les deux parties en novembre, lors d'une séance de travail avec le président de la Commission de la Communauté économique de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), Jean-Claude Kassie Brou et sa délégation d'accompagnement. 2017, afin de soutenir la communication et la consultation sur les moyens de développer divers aspects de la coopération bilatérale. Lors de la réunion, à laquelle ont assisté les secrétaires d'Etat des Affaires étrangères Sabri Bachtobji et la diplomatie économique Hatem Ferjani, le ministre a souligné la volonté de la Tunisie de mettre son expertise et son expérience à la disponibilité des pays du Groupe dans un partenariat équitable dans des domaines prioritaires tels que l'agriculture, l'industrie, les technologies de la communication, l'éducation, la formation et la santé.
Il a également souligné la nécessité de soutenir la liaison aérienne et maritime entre la Tunisie et les pays du groupe afin de renforcer le commerce et les investissements à la lumière des importants potentiels disponibles dans ce domaine et de soutenir la communication entre les représentants du secteur privé des deux parties.
De son côté, le président de la CEDEAO a souligné que sa visite en Tunisie s'inscrivait dans le renforcement des relations de coopération bilatérale, en particulier après que la Tunisie eut obtenu le statut d'observateur auprès du groupe et discuté des moyens d'étendre ses domaines, en particulier dans le domaine des échanges commerciaux tout en rappelant la création d’un comité technique d’experts pour discuter des possibilités de coopération disponibles et de la signature du mémorandum d'accord et définir les grandes lignes de la coopération bilatérale.
La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), qui regroupe 15 nations, est une zone de libre-échange dont le poids économique et démographique est supérieur à 630 milliards de dollars pour le produit intérieur brut et à plus de 350 millions d'habitants (statistiques de 2015).

 

]]>
news-1211 Wed, 23 Jan 2019 17:01:00 +0000 Accord pour la tenue de la quatrième session du Commission mixte économique mixte Tuniso-Hongroise à Budapest au cours de la deuxième quinzaine d'avril /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1211&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=961e17f1d57e37ca07b326c743951108 Le Ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a reçu le mercredi 23 Janvier 2019 au siège du ministère le Ministre des Affaires étrangères et du Commerce Hongrois Péter Szijjártó, qui conduit une visite officielle en Tunisie, accompagné d'une importante délégation de responsables Hongrois. Mr. Jhinaoui a félicité le ministre des Affaires étrangères Hongrois sur le niveau exceptionnel atteint du partenariat entre les deux pays, soulignant que la session, qui comprenait les délégations des deux pays a permis de se tenir sur les différents aspects des relations bilatérales Tuniso- hongroise et les opportunités importantes disponibles entre les deux pays de développer leur coopération au niveau bilatéral ou dans le cadre des pays du groupe Visegtrád Y compris la Hongrie, la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie, en particulier dans les domaines économique et de la sécurité, notamment le contrôle des frontières et la lutte contre l’immigration clandestine.
Les ministres ont également discuté du soutien financier et de l'important investissement de l'exim bank suite à la décision du ministre des Affaires étrangères hongrois lors de sa visite en Tunisie en avril 2017 d'augmenter le montant de la ligne de financement allouée par le gouvernement hongrois de 60,3 à 255 millions d'euros, qui sera allouée pour faciliter les opérations d'exportation Entre les deux pays et le financement de la création d’entreprises tuniso-hongroises.
Le ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce, Péter Szijjártó, a pour sa part salué l'expérience tunisienne dans le domaine de la transition démocratique, soulignant le soutien continu de la Hongrie à la Tunisie pour relever les défis de sécurité et de développement auxquels elle est confrontée.
Le ministre hongrois a estimé que la Tunisie a pris des mesures importantes pour sécuriser ses frontières et renforcer les éléments de sécurité et de stabilité qu'ils ont contribué au renforcement de la sécurité du continent européen, soulignant le souci de la Hongrie pour aider la Tunisie à protéger ses frontières à travers l'échange d'expériences et de soutenir la formation dans ce domaine.
Le ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce a souligné sa volonté d'enrichir la coopération bilatérale entre les deux pays, en particulier l'enseignement supérieur, en décidant d'augmenter le nombre de bourses d'études accordées aux étudiants souhaitant étudier en Hongrie à 200 bourses par an et la coopération dans le domaine des ressources en eau.
Péter Szijjártó a souligné l'importance de la coopération de la Hongrie avec les pays du continent africain sur la base d'un intérêt commun et de sa volonté de contribuer aux efforts de développement en Afrique.

 

]]>
news-1203 Sun, 13 Jan 2019 17:01:00 +0000 Invitation du Roi de Bahreïn à participer au 30e Sommet arabe /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1203&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=62d626876194389cd9f3ef23594436d6 Le ministre des Affaires Etrangères Khemaies Jhinoui, envoyé spécial du président de la République, a remis, dimanche au prince héritier de Bahreïn, Salman ben Hamad Al Khalifa, une invitation du président de la République, Béji Caïd Essebsi, au Roi de Bahreïn, Hamad ben Issa Al Khalifa, à participer au 30e Sommet arabe prévu le 31 mars 2019 à Tunis. Mr Jhinaoui a informé le prince héritier de Bahreïn des préparatifs engagés en prévision de cet événement, formant le vœu de voir le royaume de Bahreïn représentée à ce sommet au plus haut niveau.

De son côté le prince héritier de Bahreïn s’ est félicité du niveau " excellent " atteint par les relations bilatérales, souhaitant un vif succès à la Tunisie dans son organisation du Somme.

Par ailleurs,Mr  Jhinaoui a eu un entretien avec son homologue bahreïni Cheikh Khaled Ben Ahmed al khalifa axé notamment sur les moyens de développer la coopération bilatérale et d’examiner l’ensemble des questions régionales et internationales d'intérêt commun.

]]>
news-1195 Fri, 11 Jan 2019 12:54:45 +0000 Le Président Caïd Essebsi invite le Roi du Maroc à participer au 30e Sommet arabe. /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1195&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=5cf8a2c1c205dce7da9668c2392b8664 Le Secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Sabri Bachtobji, envoyé spécial du président de la République, a remis, jeudi au ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération technique, Naceur Bourita, une invitation au Roi du Maroc, Mohammed VI, à participer au 30e Sommet arabe prévu le 31 mars 2019 à Tunis. A cette occasion, le Secrétaire d'Etat a souligné l’engagement de la Tunisie à réunir toutes les conditions nécessaires à la réussite de cet événement panarabe.

De son côté, Bourita a transmis les salutations du Roi Mohammed VI au chef de l'Etat Béji Caïd Essebsi, se déclarant confiant en la capacité de la Tunisie à faire réussir le Sommet arabe.

Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères, la rencontre a permis de passer en revue les moyens de développer la coopération bilatérale et d’examiner l’ensemble des questions régionales et internationales d'intérêt commun.

]]>
news-1193 Fri, 11 Jan 2019 12:31:03 +0000 Visite d'adieu de l'Ambassadeur des Etats-Unis au Ministre des Affaires Etrangères /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1193&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=bc532e3818fa83a1b9e503649ab93c10 Le ministre des Affaires Etrangères Khemaies Jhinaoui a reçu mercredi l'ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie, Daniel Rubinstein, venu lui rendre une visite d'adieu à l'occasion de la fin de sa mission. Le chef de la Diplomatie Tunisienne a exprimé à cette occasion au Diplomate Américain sa "considération pour ses efforts déployés durant son mandat en Tunisie pour renforcer les relations d'amitié et de coopération entre les deux pays et les deux peuples amis".

Il a également mis en exergue le soutien constant des Etats-Unis pour la Tunisie "qui se soucie de développer la coopération stratégique entre les deux pays dans tous les domaines et aspire à consolider les investissements américains en Tunisie, particulièrement au moment ou la Tunisie œuvre à réussir la transition économique et réaliser le développement dans les régions de l'intérieur".

De son côté, Daniel Rubinstein désigné ambassadeur par le Congrès us en juin 2015, a souligné la "solidité des relations d'amitié et de coopération tuniso-américaines", réaffirmant l'importance accordée par son pays au succès de l'expérience démocratique en Tunisie et son appui à ses efforts pour relancer son économie et faire face aux défis.

Il a exprimé également sa "gratitude profonde aux autorités tunisiennes" pour le soutien qu'il a eu durant son mandat pour accomplir au mieux sa mission.

 

]]>
news-1186 Mon, 07 Jan 2019 14:51:00 +0000 Entretien du Ministre des Affaires Étrangères avec son Homologue Qatari /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1186&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=394727f78c8698e20d67093964ed74be Dans les cadre des préparatifs de la tenue de la 30ème édition du sommet arabe, qui aura lieu le 31 mars 2019 en Tunisie, le ministre des Affaires étrangères, Khemaïs Jhinaoui, a effectué ce lundi 07 janvier une visite au Qatar, à l’invitation de Cheikh Mohamed Ben Abd Rahman, al-Thani, ministre des AE, et président du conseil des ministres qataris. Mr. Jhinaoui a informé son homologue des préparatifs en vue d’entourer le prochain sommet des conditions de réussite, considérant ce rendez-vous comme un jalon sur le chemin de la relance de l’action arabe commune, indique un communiqué du département du Nord-Hilton. 

Le ministre a appelé le Qatar à continuer à soutenir l’économie tunisienne en investissant dans les secteurs promoteurs, se félicitant de l’évolution des échanges commerciaux entre les deux pays et de la cadence de coopération technique, à travers le recrutement des compétences tunisiennes. 

Le responsable qatari a dit la détermination de son pays à faire réussir le sommet de Tunis, annonçant la présence du Qatar au plus haut niveau, comme il a réitéré l’engagement de l’Emirat à continuer à soutenir l’économie tunisienne. 

]]>
news-1183 Mon, 07 Jan 2019 14:39:21 +0000 Le ministre des Affaires Etrangères discute avec son homologue koweïtien des moyens de renforcer les relations de coopération entre les deux pays /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1183&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=c7cd040c7bdbac75dfa5a81d976595b7 Le ministre des Affaires Etrangères, Khemaies Jhinaoui, en visite au Koweït, a eu, dimanche 6 janvier 2019, une séance de travail avec le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Cheikh Sabah Khaled al-Hamad al-Sabah. La réunion a été consacrée à l’examen du renforcement des relations bilatérales de fraternité et des nouvelles perspectives de partenariat entre les deux pays, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Lors de la rencontre, les deux parties ont insisté sur l’importance de préserver la périodicité des réunions bilatérales et le suivi de leurs résultats, en particulier la Commission mixte tuniso-koweitienne dont l’organisation est prévue courant 2019 à Tunis.

Ils ont, également, passé en revue les préparatifs du 30e Sommet arabe, prévu fin mars prochain, à Tunis, exprimant le souhait de voir ce sommet représenter une opportunité pour consolider l’action arabe commune.

Les deux ministres ont réitéré l’impératif de la coordination et de la concertation bilatérale sur les questions inscrites à l’ordre du jour du prochain sommet arabe et sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun, notamment dans la perspective de la candidature de la Tunisie pour un siège de membre non-permanent au Conseil de sécurité.

Mr.Jhinaoui a, par ailleurs, mis en relief l’importance de renforcer la coopération bilatérale dans l’objectif de relever les défis communs qui se posent à la Tunisie et au Koweït, dont le terrorisme et l’extrémisme, et de faire face à leurs retombées négatives sur les plans régional et international.

Le ministre des Affaires Etrangères s’est rendu au Koweït en sa qualité d’envoyé spécial du président de la République.

Il a remis dimanche un message écrit du président Caïd Essebsi à l’Emir du Koweït, Cheikh Sabah al-Ahmed al-Jabir al-Sabah, l'invitant à participer aux travaux du 30e Sommet arabe qui se tiendra à Tunis le 31 mars 2019.

]]>
news-1180 Sun, 06 Jan 2019 14:24:00 +0000 Invitation du Émir du Koweït au prochain Sommet arabe à Tunis /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1180&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=ff085a423bb46f3870eb53b4e1d31d0c Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, envoyé spécial du président de la République, Béji Caid Essebsi, a remis dimanche 6 janvier, au palais Al Bayane au Koweït, un message écrit à l’Emir du Koweït Cheikh Sabah al-Ahmed al-Jabir al-Sabah, l’invitant à participer aux travaux de la 30e session du Sommet arabe qui se tiendra à Tunis le 31 mars 2019. Mr.Jhinaoui a souligné l’intérêt particulier accordé par le Président de la République aux relations de fraternité établies entre les deux pays. Il a souligné l’importance de renforcer la coopération bilatérale ainsi que la coordination et la consultation sur des questions régionales et internationales d’intérêt commun.

Mr.le Ministre a donné, au cours de l’entretien, un aperçu sur les préparatifs en cours pour la tenue du Sommet arabe et les questions inscrites à son ordre du jour.Une session sur laquelle la Tunisie attache beaucoup d’espoir pour le renforcement de l’action arabe commune, conformément aux aspirations des Etats et des peuples arabes, peut-on lire de même source.

De son côté, l’Emir du Koweït a exprimé sa satisfaction du niveau privilégié des relations unissant les deux pays.

Il a souligné la volonté de son pays de renforcer la coopération avec la Tunisie et d’étendre ses domaines d’activité. Il s’est dit confiant en la capacité de la Tunisie à réunir toutes les conditions pour garantir la réussite du Sommet, à la faveur de sa position et de son rôle dans son environnement arabe.

L’entretien s’est déroulé en présence du ministre chargé des Affaires du cabinet princier Ali Jarrah Al Sabah et du vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères Cheikh Sabah Khaled Al Hamad Al Sabah.

]]>
news-1177 Sat, 05 Jan 2019 14:12:00 +0000 Entretien au Caire entre Mr. Khemaies Jhinaoui et Mr. Sameh Choukri /presse/actualites/detail/?tx_news_pi1%5Bnews%5D=1177&tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=b993c402ba19860a53ab84bb824620a1 Le ministre des Affaires Etrangères, Khemaies Jhinaoui, s’est entretenu, samedi 5 janvier 2019, au Caire avec son homologue égyptien Sameh Choukri. La réunion a porté sur les moyens de promouvoir les relations entre les deux pays ainsi que sur les prochaines échéances bilatérales et les questions régionales et internationales d’intérêt commun. Les deux ministres ont souligné l’importance de développer les différents volets de la coopération entre les deux pays frères et de préparer la 17e  session de la Haute commission mixte tuniso-égyptienne prévue en Tunisie au cours du premier trimestre de 2019 ainsi que la prochaine réunion de la commission de concertation politique au niveau des ministres des Affaires étrangères.

Les deux interlocuteurs ont également abordé des questions régionales et internationales d’intérêt commun, notamment le processus politique en cours en Libye.

Ils ont, dans ce contexte, convenu de la nécessité de fixer une date pour la prochaine réunion des ministres des Affaires étrangères des trois principaux pays voisins, la Tunisie, l’Egypte et l’Algérie, afin de renforcer la concertation et la coordination des efforts visant à parvenir à un règlement politique global permettant de rétablir la sécurité et la stabilité dans ce pays frère.

Mr. Jhinaoui a également tenu une séance de travail avec le secrétaire général de la Ligue des Etats Arabes, Ahmed Aboul Gheit, au cours de laquelle ils ont passé en revue les préparatifs en prévision de la 30e session ordinaire du sommet arabe en mars 2019 et l’avancement de la coordination entre la Tunisie et la Ligue arabe à cet effet, en particulier après la visite d’une délégation du Secrétariat général de la Ligue en Tunisie au mois de décembre 2018.

Mr. Le Ministre a affirmé la détermination de la Tunisie à assurer la réussite de cet important événement arabe, à promouvoir une action arabe commune et à renforcer le rôle des pays arabes dans le traitement des questions arabes, en particulier en cette étape actuelle que connait la région.

Pour sa part, le secrétaire général de la Ligue arabe a souligné l’entière disposition à renforcer la coopération et la coordination avec la Tunisie à toutes les étapes de la préparation et de l’organisation du sommet arabe.

A noter que Mr. Jhinaoui a effectué, en sa qualité d’envoyé spécial du président de la République, Béji Caïd Essebsi, une visite les 4 et 5 janvier 2019 au Caire, où il a remis un message écrit du président de la République au président de la République arabe d’Egypte, Abdel Fatah al-Sissi, l’invitant à participer à la 30e session ordinaire du sommet arabe prévu le 31 mars 2019 à Tunis.

 

]]>