Détail

Ministre avec une délégation parlementaire du C.E

Les derniers développements en Libye et les tentatives menées pour trouver une solution politique à la crise libyenne ont été au centre d’un entretien mercredi du ministre des affaires étrangères Khemaies Jhinaoui avec une délégation parlementaire du conseil européen

composée du rapporteur sur la Libye Attila Korodi et du rapporteur de la commission des affaires politiques Alexis Salanson.

Le ministre a fait un exposé à cette occasion sur l’initiative du président de la république Beji Caid Essebsi sur la Libye, devenue une initiative tripartite après la signature de la “déclaration de Tunisie pour le règlement politique global en Libye” par les ministres des affaires étrangères de Tunisie, Algérie et Egypte le 20 février 2017.

Il a rappelé à cet égard les réunions tenues par les trois pays sur cette question et de la prochaine réunion au Caire, prévue le 15 novembre courant, dans le cadre des efforts pour rapprocher les points de vue des protagonistes de la crise libyenne.

M. Jhinaoui a souligné la position tunisienne sur cette crise qui prône une solution politique sur la base du dialogue et des négociations, soutient le plan d’action des Nations Unies en Libye et des efforts menés par le représentant de l’ONU et chef de la mission onusienne Ghassane Salama.

Le ministre des affaires étrangères a invité d’autre part la communauté internationale “à soutenir le plan onusien de paix et à aider à une phase de transition en Libye permettant la tenue d’élections libres et honnêtes et aboutissant à l’instauration des fondements de l’Etat, la fin des souffrances du peuple libyen et le début de la reconstruction du pays”.

La délégation parlementaire européenne a exprimé de son côté son “soutien au plan onusien en Libye”, souhaitant qu’il “aboutisse à accomplir des progrès du processus politique dans ce pays”.


Voir toutes les actualités Retour

Inscrivez-vous à notre
newsletter dés aujourd’hui