Détail

Une séance de travail Tuniso-Italienne pour discuter des relations bilatérales et des enjeux régionaux.

Une session de travail Tuniso-Italienne a eu lieu mardi au siège du ministère des Affaires étrangères, de la migration et des Tunisiens à l'étranger. Elle a été coprésidée par le ministre Othman Jerandi et son homologue italien Luigi Di Maio qui effectue une visite de travail en Tunisie.

La rencontre a porté sur les relations bilatérales et les perspectives de leur développement, ainsi que sur des questions régionales et internationales d'intérêt commun.

M. Di Maio " est venu apporter le soutien de son pays à la Tunisie, aux droits politiques et aux programmes de réforme qui seront envisagés, dans le cadre de la feuille de route annoncée, le 13 décembre courant par le président Kais Saied ".

A cette occasion, M.Jerandi a salué l'appui apporté par l'Italie à la Tunisie en cette circonstance délicate marquée par un chemin politique difficile, exprimant encore ses remerciements pour le soutien des efforts de la Tunisie en matière de lutte contre l'épidémie de Covid-19.

Pour M.le ministre, les relations bilatérales devraient se développer davantage pour relever les défis communs et avancer vers des domaines de coopération enrichissants dans des secteurs à haute valeur ajoutée. Il a, à ce propos, plaidé pour le lancement des projets de développement, la création des emplois pour les jeunes, l'encouragement du partenariat entre les différents acteurs dans tous les domaines et la mise en œuvre des projets de coopération fondée sur la solidarité et l'intérêt mutuel.

A cet égard, M. le ministre a aussi  mis en valeur le protocole d'accord de coopération au développement signé entre les deux pays pour la période 2021-2023, pour un coût de 200 millions d'euros.

De son côté, le chef de la diplomatie italienne a souligné que les relations communes et les espaces géographiques qui unissent la Tunisie et l'Italie " font de la Tunisie un partenaire stratégique pour son pays ", soulignant que l'Italie ne ménagera aucun effort pour soutenir la Tunisie aux niveaux bilatéral, régional et auprès des organisations et des bailleurs de fonds.
Par ailleurs, Di Maio s'est félicité du niveau " excellent " atteint par la coopération bilatérale et le développement récent des échanges commerciaux entre les deux pays, soulignant la nécessité de soutenir ce partenariat.

 


Voir toutes les actualités Retour

Inscrivez-vous à notre
newsletter dés aujourd’hui