Détail

Le ministre des Affaires Etrangères reçoit le ministre jordanien des Affaires Etrangères et des Expatriés.

Le ministre des Affaires Etrangères Khemaies Jhinaoui a reçu, jeudi 13 décembre 2018, le ministre jordanien des Affaires Etrangères et des Expatriés, Aymen Safadi, qui effectue une visite officielle de deux jours en Tunisie à l'occasion de la deuxième session du Comité de réflexion et de consultation politique entre les deux pays.

Au cours de la séance de travail des deux délégations, le ministre des Affaires Etrangères a salué le caractère privilégié de la coopération tuniso-jordanienne, en particulier, suite à la visite du président de la République de Beiji caied Essebsi à Amman en décembre 2015 à l'invitation du monarque jordanien.

Le ministre a, également, salué les réussites politiques et sécuritaires de la Jordanie, son rôle important au service de la cause arabe et sa contribution à la paix, à la stabilité et au règlement des crises dans la région, affirmant, à cet égard, le souhait de la Tunisie d’accueillir le roi Abdallah II en visite officielle à l'invitation du Président de la République dans les meilleurs délais.

Il a, en outre, souligné l’importance du suivi des résultats de la neuvième session du Comité supérieur mixte tenue à Tunis en novembre 2017, notamment au niveau de la tenue des comités sectoriels conjoints et de la mise en œuvre des accords conclus, contribuant ainsi à ouvrir des horizons plus larges pour la coopération bilatérale et à exploiter toutes les possibilités de développement des relations économiques et commerciales.

Il a souligné à cet égard l'importance du rôle du secteur privé dans la promotion de la coopération bilatérale sur la base des avantages mutuels, appelant aussi à multiplier les missions économiques et à renforcer la communication entre les hommes d'affaires et le secteur privé dans les deux pays.

En ce qui concerne les prochaines échéances régionales et internationales, qui seront accueillis par notre, notamment la 30e session ordinaire du sommet arabe, le ministre a passé en revue les efforts déployés par la Tunisie pour garantir le succès de cet important événement afin de marquer un tournant dans le soutien à la solidarité et à l’action arabe commune face aux crises arabes actuelles.

Il a, à cet effet, souligné la nécessité de poursuivre les efforts pour parvenir à une paix juste et globale pour le peuple palestinien sur la base des résolutions de l’ONU, louant les efforts déployés par le Royaume de Jordanie pour protéger la ville sainte et son identité arabe ainsi que ses sanctuaires islamiques et chrétiens.

Pour sa part, le ministre des Affaires Etrangères et des Expatriés, a salué le succès du processus de transition démocratique en Tunisie et les résultats obtenus dans la consécration de la démocratie et le rôle important que joue notre pays dans son environnement régional et international, ainsi que le souhait de la Jordanie de consolider les relations fraternelles et la coopération entre les deux pays frères.

Dans ce contexte, il a appelé à exploiter le riche cadre juridique régissant les relations bilatérales et à activer les accords signés entre les deux parties, ce qui contribuera à renforcer la coopération dans divers secteurs tels que l'industrie, l'agriculture, le commerce, les investissements, les transports, le tourisme, la santé…

Il a également affirmé la volonté de la Jordanie de soutenir les efforts de la Tunisie pour assurer le succès du prochain sommet arabe, soulignant que les vues du pays concordaient avec celles de la Tunisie sur les moyens de résoudre les problèmes arabes actuels tels que le Yémen, la Syrie et la Libye. A cette occasion, il s'est dit confiant que ce sommet constituerait une étape importante sur la voie de la consolidation de la solidarité arabe et de la résolution des crises dans la région.

Le ministre a, par ailleurs, condamné l'escalade israélienne et a appelé la communauté internationale à s'acquitter de ses responsabilités pour mettre fin aux attaques répétées contre le peuple palestinien et à résoudre le problème palestinien en vue d'une solution à deux États.

Il a également souligné l’importance de la coordination des efforts de lutte contre le phénomène du terrorisme dans le cadre d'une approche globale et multidimensionnelle.

Les parties ont signé , lors de cette réunion, un mémorandum d’accord bilatéral dans le domaine de la concertation politique.
 


Voir toutes les actualités Retour

Inscrivez-vous à notre
newsletter dés aujourd’hui