Détail

Signature de trois conventions de coopération entre la Tunisie et le Ghana

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, et la ministre ghanéenne des Affaires étrangères et de l'Intégration régionale, Shirley Ayorkor Botchwey, ont signé, lundi, à Tunis, trois conventions de coopération couvrant plusieurs domaines.

La première convention concerne la mise en place d’un cadre juridique pour les concertations politiques entre les départements des affaires étrangères des deux pays. La deuxième est relative à la création d’une commission mixte tuniso-ghanéenne ; quant à la troisième elle a trait à la coopération bilatérale dans plusieurs domaines dont la santé, l’éducation, et l’agriculture.
Shirley Ayorkor Botchwey a indiqué à l’issue d’une séance de travail bilatérale, que ces trois conventions permettront d’encourager les visites et la coopération entre la Tunisie et le Ghana ainsi que la mise en place d’un cadre adéquat pour renforcer la coopération économique, scientifique et technique. Il s’agit, également, a-t-elle dit, d’explorer d’autres horizons de coopération et d’examiner de nouveaux moyens à même d’élever le taux des échanges économiques et d’investissement entre les deux pays.
Elle a ajouté que la délégation d’hommes d’affaires tunisiens qui a récemment visité la capitale ghanéenne a rencontré plusieurs ministres et hommes d’affaires ghanéens. " Cette rencontre a ouvert la voie à la consolidation de la coopération entre les deux pays ", a-t-elle dit.
La ministre ghanéenne a estimé, dans ce sens, que le secteur privé sera un vecteur essentiel pour impulser la coopération économique entre les deux pays.
Botchwey a, par ailleurs, salué la profondeur des relations tuniso-ghanéennes, relevant avoir abordé avec son homologue tunisien, lors de cette séance de travail, plusieurs questions importantes dont les perspectives d’investissements et l’appui du transport aérien et maritime entre la Tunisie et le Ghana. Cet appui est devenu impératif, a-t-elle déclaré, pour impulser les échanges commerciaux et garantir, ainsi, le développement des deux pays.
De son côté, Jhinaoui a fait savoir que la Tunisie projette d’ouvrir prochainement une ligne aérienne Tunis-Accra, et pense sérieusement à ouvrir une ligne maritime entre Tunis et le port de Tema au Ghana.
Le ministre des Affaires étrangères a, également, souligné l’importance de la visite de travail de son homologue ghanéenne à Tunis, laquelle, constitue la première visite diplomatique d’une responsable ghanéenne depuis plus de 40 ans. 
" Cette visite est d’autant plus importante, puisque Botchwey tiendra une série de rencontres avec des responsables et des ministres tunisiens ".
Cette visite permettra d’instaurer des relations solides à même d’impulser la coopération économique entre les deux pays et d’encourager la concertation dans des questions d’ordre régional et international.
Jhinaoui a aussi salué la réussite de la mission économique multidisciplinaire qui s’est rendue le 13 janvier dernier à Accra, conduite par le secrétaire d'Etat chargé de la Diplomatie économique, Hatem Ferjani, avec la participation de plus de 20 entreprises tunisiennes. 
Cette mission a-t-il dit, a permis aux hommes d’affaires des deux pays de mettre en relief les possibilités de coopération. Il a indiqué que les échanges commerciaux entre la Tunisie et le Ghana ont augmenté de 20 millions de dinars l’année dernière et ont atteint durant les neuf premiers mois de l’année 2018, près de 62 millions de dinars.
Le chef de la diplomatie tunisienne a exprimé son souhait de voir la coopération économique entre les deux pays se renforcer, surtout que la Tunisie est devenue membre observateur de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), au sein de laquelle, le Ghana joue un rôle important.
" La Tunisie se prépare pour intégrer le Conseil de sécurité des Nations Unies alors que le Ghana de son côté, occupe une place importante dans le concert des nations africaines, ce qui est de nature à encourager la concertation entre les deux pays sur plusieurs questions régionales ", a affirmé Jhinaoui.
La ministre ghanéenne des Affaires étrangères et de l'Intégration régionale, Shirley Ayorkor Botchwey, a remis une invitation officielle à son homologue tunisien pour effectuer une visite à Accra. Le but étant de parachever le travail excellent entamé à Tunis, conclu par la signature des trois conventions.
Botchwey effectue une visite de travail en Tunisie les 18 et 19 février 2019, à l'invitation du ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui.


Voir toutes les actualités Retour

Inscrivez-vous à notre
newsletter dés aujourd’hui