Détail

La Tunisie, l'Egypte et l'Algérie plaident pour la réconciliation nationale en Libye

Lors d’une réunion tripartite mardi au Caire, les Ministres des Affaires Etrangères Tunisien, Egyptien et Algérien ont mis en garde contre la poursuite de la détérioration de la situation sécuritaire, économique et sociale en Libye.

Les ministres ont réaffirmé leur engagement à poursuivre l’effort pour impulser le dialogue entre les protagonistes libyens dans le cadre d'un consensus de manière à faire prévaloir l'intérêt supérieur de la Libye, préserver son unité et sa souveraineté et rétablir la sécurité et la stabilité.

Ils ont , en outre,  plaidé pour une solution politique pour sortir du statu quo en Libye ", réaffirmant leur disposition à aider les libyens pour mener à bien les prochaines échéances politiques sous l’égide de l’organisation onusienne et conformément au lan de l'envoyé des Nations Unies en Libye, Ghassan Salamé.

A cette occasion, le ministre des Affaires étrangères a affirmé  soutenir les efforts de réconciliation en Libye, jugeant " indispensable " de parvenir à une solution inter-libyenne et consensuelle parrainée par les Nations unies. 

Il a par ailleurs souligné que tout règlement politique de la crise doit être inter-libyen, parrainé par l’organisation onusienne ", réaffirmant son rejet catégorique de toute ingérence étrangère dans ce pays déchiré par la guerre.

Il convient de noter qu’il a été convenu de tenir la prochaine réunion tripartite à Tunis. La rencontre sera consacrée à l’examen de l’évolution de la situation en Libye et des perspectives d’un règlement politique de la crise dans le cadre de l’initiative tripartite lancée par le Président de la République, Béji Caïd Essebsi.


Voir toutes les actualités Retour

Inscrivez-vous à notre
newsletter dés aujourd’hui