Détail

Le Ministre des Affaires Etrangères, Khemaies Jhinaoui, a eu un entretien, mardi, au siège du Ministère, avec son homologue italien, Enzo Moavero Milanesi.

Lors d'un point de presse conjoint, tenu à l'issue de l'entretien, Mr. Jhinaoui a indiqué que le chef de la diplomatie Italienne effectue une visite en Tunisie dans le cadre de sa participation aux travaux au Conseil supérieur tuniso-italien de partenariat stratégique, réuni pour la première fois, ce mardi matin, en présence des chefs de gouvernement des deux pays.

Mr Jhinaoui a , par ailleurs , déclaré que l'accent a été mis sur la nécessité d’assurer le suivi des décisions issues du conseil supérieur tuniso-italien de partenariat stratégique au niveau du ministère des Affaires étrangères des deux pays.

Les deux parties ont passé en revue le développement des relations bilatérales et la coopération entre les deux pays qui connaît un rythme croissant dans les différents domaines  , notant que  plusieurs accords ont été signés lors du conseil, en présence des chefs de gouvernement des deux pays.

Mr Le Ministe a également rappelé que l'Italie est  le 2e partenaire de la Tunisie sur le plan économique et son premier fournisseur,  et a  souligné la volonté des deux pays d’intensifier la coopération économique et de l'adapter de manière à répondre aux priorités de la Tunisie, particulièrement en matière de promotion des investissements, de lutte contre le chômage et d'emploi des jeunes.

Il a , en outre , ajouté  qu'avec  mon collègue, nous avons convenu d'accorder une importance à la coopération dans le domaine de la jeunesse", précisant qu'il s'agit d'une décision prise, en 2016, par le président de la République, Béji Caïd Essebsi, lors de sa visite d'Etat en Italie qui a été l'occasion de souligner la nécessité d'encourager l'enseignement et l'encadrement des jeunes.

L'entretien a aussi permis d'évoquer l'évolution de la situation dans la région, notamment en Libye.

Mr Jhinaoui a, dans ce sens, fait part de la convergence des vues entre les deux parties concernant la question libyenne, à savoir un cessez-le-feu immédiat et la poursuite du dialogue afin de parvenir à une solution consensuelle inter-libyenne, sans ingérence étrangère.

Les deux parties ont, aussi, convenu d'élargir le cercle des amis de la Tunisie et de l'Italie afin de mobiliser un soutien international pour mettre fin à l'effusion du sang dans ce pays frère et relancer les négociations sous l’égide des Nations Unies.

La lutte contre la migration irrégulière, la traite des personnes et le terrorisme ont également été évoqués.

Mr Jhinaoui a, par ailleurs, invité l'Italie à soutenir la Tunisie auprès de l'Union européenne, surtout que notre pays se prépare pour participer au conseil de partenariat tuniso-européen en mai prochain à Bruxelles.

Pour sa part, Mr Milanesi a déclaré "nous croyons en cette coopération avec la Tunisie, une coopération qui est d'autant plus importante que les deux pays sont proches géographiquement et historiquement".

Il est nécessaire de développer cette collaboration et de l'intensifier de manière régulière, en adoptant des échanges continus concernant les questions d'intérêt commun.

Le ministre italien s'est, en outre, félicité de la convergence des vues sur plusieurs points et particulièrement la question libyenne.

Il a souligné qu'il est indispensable de rétablir la paix dans ce pays voisin",  estimant qu'"il n'y a pas de solution militaire ,et qu'il est primordial de continuer un dialogue inclusif auquel prendront part tous les intervenants.


Voir toutes les actualités Retour

Inscrivez-vous à notre
newsletter dés aujourd’hui