Détail

Tunisie/ Uruguay: Le ministre des Affaires étrangères examine avec son homologue uruguayen les moyens de renforcer les relations de coopération bilatérales

A l'occasion d’une visite officielle en Uruguay, le ministre des Affaires étrangères Mr. Khemaies Jhinaoui s’est entretenu, jeudi, avec son homologue uruguayen Rodolfo Nin Novoa.

Au cours de cette visite, la première d’un chef de la diplomatie tunisienne depuis l'établissement des relations diplomatiques avec l'Uruguay en 1965, les deux parties ont passé en revue les moyens de renforcer les relations de coopération entre les deux pays.

Et d’ajouter que Mr. Jihnaoui a loué le niveau exceptionnel des relations politiques entre les deux pays et qui constituent une plateforme adéquate afin de booster et de diversifier les domaines de la coopération bilatérale. 

Il a mis l’accent sur l’importance d’accélérer la mise en place d’un cadre juridique régissant les relations bilatérales dans l’objectif de développer le partenariat, notamment, dans les domaines de l’agriculture, des industries agroalimentaires, des technologies de la communication et de l’éducation.

Mr. Jihnaoui a incité les entreprises uruguayennes et les hommes d’affaires à participer aux manifestations économiques en Tunisie et à créer des projets mixtes.

Le ministre a également plaidé pour le renforcement des échanges commerciaux, appelant l’Uruguay à appuyer la Tunisie dans les négociations en cours pour la signature de l’accord de libre-échange avec le marché commun de l’Amérique de Sud (MERCOSUR) 

De son coté, le ministre des Affaires étrangères uruguayen a exprimé la détermination de son pays à promouvoir les relations de coopération bilatérale dans les domaines prioritaires pour les deux pays et d’échanger les expériences avec la Tunisie, notamment dans les domaines ou l’Uruguay possède une expérience avant-gardiste, à l’instar de la réforme des programmes éducatifs, le développement des programmes et l’amélioration de la qualité des services touristiques.

La réunion a également été l'occasion d'un échange de vues sur des questions d'intérêt commun aux niveaux régional et international. Les deux parties ont réaffirmé leur volonté de renforcer les concertations politiques, notamment au niveau multilatéral, d’autant plus que la Tunisie s’apprête à présenter sa candidature en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies.


Voir toutes les actualités Retour

Inscrivez-vous à notre
newsletter dés aujourd’hui