Détail

Mr. Jhinaoui s’entretient à Oslo avec de hauts responsables norvégiens

Le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a effectué, mardi, une visite officielle, à Oslo, dans le cadre de la première session des consultations politiques tuniso-norvégiennes.

Au cours de cette visite, il s’est entretenu avec Erna Solberg, Première ministre de Norvège, Ine Marie Eriksen Soreide, ministre norvégienne des Affaires étrangères, Ole Erik Almlid, Directeur Général Exécutif de l’organisation patronale norvégienne (NHO) et Eivind Fjeldstad, Directeur Général Exécutif de l’Association des entreprises norvégiennes et africaines (NABA). 

L’entrevue avec la Première Ministre Solberg a été une occasion pour mettre en exergue la singularité de l’expérience tunisienne et les réalisations accomplies en matière de démocratie, des droits de l’homme et de l’égalité des genres, ainsi que les efforts déployés par le gouvernement afin de répondre aux aspirations de la jeunesse tunisienne. 

La situation en Libye, la coopération dans le cadre de l’ONU et l’engagement norvégien dans la région du Sahel, ont également été abordés.

L’entretien en tête à tête avec la Ministre des Affaires Etrangères norvégienne et la séance de travail élargie tenue, en présence des deux délégations, ont permis aux deux MAE de souligner l’excellence des relations d’amitié et de coopération établies entre la Tunisie et la Norvège et l’importance de consolider la nouvelle dynamique constatée sur le plan bilatéral à travers la mise en œuvre de la décision relative à la réouverture d’une ambassade norvégienne résidente à Tunis. 

Outre l’examen des moyens de raffermir davantage la coopération économique et financière d’une manière à permettre à la Tunisie de relever les défis socio-économiques de la transition démocratique, les discussions ont porté sur l’importance d’une coordination étroite entre la Tunisie et la Norvège, en prévision de leurs candidatures respectives en tant que membres non permanents au Conseil de Sécurité de l’ONU. 

L’objectif étant de promouvoir le multilatéralisme, la paix et la stabilité internationales, la lutte contre le terrorisme et le règlement pacifique des conflits au Moyen Orient et la crise libyenne. 

Mr. Jhinaoui a saisi l’occasion pour solliciter l’appui de la Norvège au projet de l’Académie diplomatique de Tunis, qui aura une vocation régionale et destinée à la formation diplomatique des jeunes diplomates tunisiens et des hauts cadres de l’administration, ainsi que les diplomates d’autres pays, notamment en Afrique et dans le monde arabe, dans les domaines des relations internationales, de la diplomatie préventive et des opérations de maintien de la paix. 

Les entrevues avec le Directeur Général Exécutif de l’organisation patronale norvégienne (NHO) et le Directeur Général Exécutif de l’Association des Entreprises Norvégiennes et Africaines (NABA) ont porté sur les moyens de renforcer la coopération institutionnelle avec l’UTICA et la FIPA et promouvoir les liens d’investissement et de partenariat entre les communautés d’affaires des deux pays dans les domaines des TIC, l’aquaculture et la pêche, des engrais et des énergies renouvelables, à la lumière de l’adhésion de la Tunisie au Marché Commun de l'Afrique Orientale et Australe (COMESA) et son intégration à la zone de libre-échange continental africaine. 

Par ailleurs, Mr. Jhinaoui a adressé une invitation à la Confédération des entreprises norvégiennes afin d’envoyer une délégation au Forum de Tunis sur l’Investissement prévu, les 20 et 21 juin 2019. 

Ole Erik Almlid a fait part de son intention de se rendre en Tunisie à la tête d’une délégation d’hommes d’affaires, en novembre prochain, afin de renforcer la coopération avec l’UTICA et explorer les pistes susceptibles de permettre aux hommes d’affaires des deux pays de saisir les opportunités offertes sur le marché africain.

Le ministre des Affaires Etrangères a, aussi, accordé une interview au journal norvégien " Morgenbladet " sur les relations tuniso-norvégiennes, la situation en Tunisie trois ans, après l’attribution du Prix Nobel de la Paix au Quartet du Dialogue National, l’approche tunisienne en matière de lutte contre le terrorisme et l’évolution de la situation dans la région.


Voir toutes les actualités Retour

Inscrivez-vous à notre
newsletter dés aujourd’hui