Détail

Khemaies Jhinaoui s'entretient avec le président de l'AG des Nations Unies et participe à une réunion ministérielle sur l'Alliance des civilisations

Le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a affirmé lors d'un entretien vendredi à New York avec le président de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations unies

Tidjani Mohamed Bendi, le soutien de la Tunisie aux priorités d'action proposées par l'Assemblée sous le signe "Mobilisation des efforts multilatéraux pour éradiquer la pauvreté, fournir une éducation de qualité, lutter contre le changement climatique et promouvoir l'intégration".
Jhinaoui a estimé que ces priorités proposées par le président de l'Assemblée à la présente session cadraient avec les objectifs nationaux du Plan d'action pour le développement, rapporte le département des affaires étrangères samedi dans un communiqué.
S'agissant de l'élection de la Tunisie membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour la période 2020-2021, le ministre des Affaires étrangères a souligné l'importance que la Tunisie attache au renforcement de la coopération et de la coopération avec l'Assemblée générale.
Pour sa part, le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, élu à la présidence de la présente session, s'est dit satisfait de l'attachement de la Tunisie aux mécanismes de coopération multilatérale, soulignant la nécessité de coordonner l'ordre du jour du Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale.
Jhinaoui a par ailleurs participé vendredi à une réunion ministérielle de haut niveau du groupe d'amis de l'Alliance des civilisations.
Dans son discours, il a rappelé la place de la Tunisie en tant que berceau de la coexistence pacifique, du multiculturalisme et des religions, soulignant qu'elle était pionnière dans l'adhésion au groupe d'amis de l'Alliance des civilisations et a activement contribué au développement de cette alliance et à la promotion de ses objectifs et priorités nobles, notamment l'éducation, les médias, la jeunesse, les femmes et les migrations.
Le ministre a souligné que l'Alliance des civilisations, en tant qu'instrument de diplomatie préventive, pouvait jouer un rôle moteur dans la défense des valeurs de tolérance et de dialogue entre les religions et les cultures, prévenir le danger d'extrémisme, de polarisation et de haine et contribuer à la résolution des conflits et des crises de référence culturelle et religieuse.
Jhinaoui a également rappelé que la Tunisie était prête à continuer de soutenir l'Alliance et ses activités visant à créer un monde plus sûr et plus inclusif


Voir toutes les actualités Retour

Inscrivez-vous à notre
newsletter dés aujourd’hui