Détail

Inauguration d'une salle de conférences au nom de feu Mongi Slim au siège des Nations Unies à Tunis

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, et le coordinateur résident des Nations Unies en Tunisie, Diego Zorella, ont inauguré mercredi soir une salle de conférences portant le nom de feu Mongi Slim, dans le batiment des Nations Unies (la "Maison bleue") dans la région du Lac à Tunis.

Cette initiative, lancée par l'Association tunisienne des Nations Unies et de l'Organisation des Nations Unies en Tunisie d'attribuer à cette salle le nom de Mongi Selim, première personnalité africaine à présider l'Assemblée générale des Nations Unies (1961-1962) et fondateur de l'association tunisienne des Nations Unies (1960), s'inscrit dans le cadre de la célébration de la Tunisie avec ses partenaires de l'anniversaire de la création de l’Organisation des Nations Unies le 24 octobre, coïncident cette année avec le cinquantième anniversaire de la mort de feu Mongi Slim.
Dans une déclaration à la presse, en marge de cette manifestation, le ministre des Affaires étrangères, a indiqué que l'attribution d'une salle au nom du regretté Mongi Slim au siège des Nations Unies à Tunis à l'occasion du cinquantième anniversaire de sa mort "témoignait de l'importance de cette personnalité nationale qui a contribué à la direction du mouvement national et à la construction d'un Etat indépendant".
"Cette personnalité était également l’un des fondateurs de la diplomatie tunisienne et avait jeté les bases de cette diplomatie moderne, que la Tunisie tente de suivre et de respecter en tant que principes de l’action internationale", a-t-il souligné.
Il a rappelé que lors de sa présidence de l'Assemblée générale des Nations Unies, Mongi Slim "a non seulement était un fervent partisan de la défense de la Tunisie et de sa lutte pour l'indépendance, en particulier après l'agression de Sakiet Sidi Youssef en 1958, mais qu'il avait également joué un rôle important dans la promotion du processus d'indépendance de nombreux pays africains et dans le soutien aux questions de liberté dans le monde et était respecté par la communauté internationale".
"La Tunisie se prépe à intégrer pour la quatrième fois le Conseil de sécurité, après avoir été honorée pour la première fois de 1959 à 1960 en présence de l'ambassadeur Mongi Slim à l'époque", a-t-il ajouté, s'engageant à continuer à travailler et à suivre la voie de cette figure nationale.
Pour sa part, le coordonnateur résident des Nations Unies en Tunisie, Diego Zorella, a exprimé la "grande fierté" des Nations Unies qui ont dédié, à l'occasion de l'anniversaire de son cinquantième anniversaire, une salle de conférence au siège de son siège à Tunis à Mongi Slim "qui a incarné le patriotisme tunisien et a contribué à la fondation du concept de responsabilité partagéez".
Il a affirmé que cette salle permettra de préserver la mémoire de feu Mongi Slim, à travers des images qui incarnent plusieurs étapes de son action au sein de l'ONU et de sa contribution à la consécration de sa Charte.
Pour sa part, le président honoraire de l'Association tunisienne des Nations Unies et ancien diplomate, Ahmed Ounais, a déclaré à l'agence TAP que l'initiative du chef de la mission des Nations Unies en Tunisie de dédier deux salles dans son siège au nom de Mongi Slim et de Hedi Annabi, est "un geste généreux envers deux personnes qui ont servi la Tunisie et croient aux principes de la Charte des Nations Unies".
Il a rappelé que Mongi Slim avait été le premier représentant de l'Etat tunisien auprès des Nations Unies où il avait gagné des partisans et qu'il avait été l'assistant principal du Secrétaire général des Nations Unies dans les différentes crises nées "grâce à son prestige et sa sagesse".
Ounais a rappelé les positions de Mongi Slim lorsqu'il a été élu à l'unanimité au scrutin secret à la tête de l'Assemblée générale des Nations Unies en 1961, en insistant notamment sur la nécessité que l'ONU soit unanime face aux dangers qui menacent la communauté onusienne et sur son attachement à la nécessité de la paix entre les peuples.
Plusieurs personnalités nationales et diplomates ayant connu Mongi Slim, des membres de sa famille ainsi que des représentants d'agences des Nations Unies en Tunisie ont assisté à la cérémonie d'inauguration.


Voir toutes les actualités Retour

Inscrivez-vous à notre
newsletter dés aujourd’hui