Détail

La présidence de la République nie toute intention d’entrer dans une quelconque coalition

La présidence de la République nie toute intention d’entrer dans une quelconque coalition et refuse de se rallier à n’importe quelle alliance.

" Le territoire national ne peut être que sous la souveraineté Tunisienne ", a assuré la présidence de la République dans un communiqué, dénonçant les " déclarations ", les " mauvaises interprétations " et les " allégations mensongères " qui se sont poursuivies depuis hier mercredi.
" Ces déclarations émanent soit d’un malentendu soit des mêmes sources qui ne cessent de mener des campagnes de dénigrement et de diffamation", précise la présidence de la République dans le même communiqué sans les citer.
Et d’avertir : toute position inverse émanant de la Tunisie ou de l’extérieur n’engage que son auteur.
D’après le communiqué, le chef de l’Etat est déterminé à préserver la souveraineté, l’indépendance et la liberté de décision de la Tunisie. Une détermination qui " ne peut en aucun cas faire l’objet de surenchères ou de débats ".
" Ces mensonges et ces campagnes de dénigrement ne peuvent en aucun cas détourner l’attention du peuple tunisien sur ses vrais problèmes, citant en particulier les dossiers économiques et sociaux ", souligne la présidence de la République.
Ces précisions interviennent sur fond de la visite mercredi du président turc Recep Tayyip Erdogan en Tunisie et qui a provoqué des réactions diverses.
Des partis et coalitions politiques ont exprimé, dans des déclarations distinctes, leur opposition à la visite non annoncée du président turc Recep Tayyip Erdogan en Tunisie.
Ils ont appelé à l'impératif de ne pas s'ingérer dans les affaires internes de la Libye et se laisser entrainer dans les politiques des axes.


Voir toutes les actualités Retour

Inscrivez-vous à notre
newsletter dés aujourd’hui