Détail

Entretien entre le ministre et le secrétaire d’Etat adjoint américain aux Affaires politique et militaires

Le ministre des Affaires étrangères, Noureddine Erray, a eu un entretien, mardi 03 mars 2020, au siège du département, avec Clarke Cooper, secrétaire d’Etat adjoint américain aux Affaires politique et militaires.

De ça part, le ministre des Affaires étrangères , a affirmé que l'entrevue a permis de mettre l'accent sur la nécessité de tout mettre en œuvre pour rétablir le dialogue entre les différentes parties libyennes, parvenir à un cessez-le-feu et trouver une solution politique à la crise en Libye sous les auspices des Nations Unies
"La Tunisie considère que la solution politique est la seule issue possible à la crise en Libye et s'oppose à toute ingérence étrangère", a-t-il souligné, affirmant que la solution ne peut être qu'inter-libyenne.
Le ministre des Affaires étrangères a, par ailleurs, indiqué que l'entretien a aussi permis de souligner la nécessité d'enrichir et de renforcer davantage les relations de coopération et de partenariat stratégique établies avec les Etats-Unis dans tous les domaines.
Ce partenariat, a-t-il ajouté, devrait inclure d'autres secteurs de priorité pour la Tunisie, tels que la coopération militaire, la sécurisation des frontières, le développement dans les régions de l'intérieur, les technologies de l'information, la recherche scientifique et la culture.
 Noureddine Erray  a, par ailleurs, rappelé les "résultats positifs" de la 3ème réunion de la commission économique mixte tuniso-américaine, tenue le 7 février dernier, en Tunisie. Il a, dans ce sens, fait part de "la détermination des deux pays amis à poursuivre la coordination et la collaboration au Conseil de sécurité des Nations Unies au sujet des différentes questions régionales et internationales"; la Tunisie étant membre non permanent du conseil pour la période 2020-2021.
"Les relations d'amitié tuniso-américaines qui remontent à plus de 200 ans ont été aussi au cœur de l'entretien", a-t-il encore déclaré, faisant état de la reconnaissance de la Tunisie à l'appui continu apporté, depuis 2011, par les Etats-Unis à la Tunisie afin de l'aider à faire face aux défis économiques, sécuritaires et de développement.


Pour sa part, Clarke Cooper a exprimé le respect de son pays aux pas franchis par la Tunisie en matière de transition politique et de sécurité, soulignant la détermination des Etats-Unis à continuer de la soutenir dans son processus d'instauration des institutions démocratiques.
Il a, sur un autre plan, fait part de la volonté de son pays de tout mettre en œuvre, avec la Tunisie, pour trouver une solution politique pour la Libye.

 


Voir toutes les actualités Retour

Inscrivez-vous à notre
newsletter dés aujourd’hui