Détail

Le ministre des Affaires étrangères s'entertient avec son homologue portugais

Une réunion de travail s'est tenue, le 17 décembre 2020, entre M. Othman Jerandi, Ministre des Affaires Etrangères, de la Migration et des Tunisiens à l'Etranger, et M. Augusto Santos Silva, Ministre d'État et Ministre Portugais des Affaires Etrangères, qui a effectué une visite de travail en Tunisie dans le cadre du renforcement des relations d'amitié et de coopération entre les deux pays.

À l'ouverture de la séance, M. Othman Jerandi a mis en exergue l'excellence des relations bilatérales tuniso-portugaises. Il a exprimé la volonté de la Tunisie de développer davantage la coopération bilatérale et de l’enrichir en vue de répondre aux aspirations communes des deux peuples amis et contribuer au renforcement des efforts visant à assurer la stabilité et la sécurité dans le bassin méditerranéen.
Il a également souligné l’importance de concevoir des méthodes innovantes permettant une véritable relance des échanges économiques et commerciaux bilatéraux, dont le niveau ne reflète guère l’excellence des relations politiques et les opportunités d'investissement prometteuses offertes dans les deux pays.


M. Jerandi a par ailleurs appelé au renforcement de la coopération bilatérale aussi bien au niveau euro-méditerranéen qu’au niveau tuniso-européen, notamment en prévision de la présidence portugaise du Conseil de l’Union Européenne a partir du 01 janvier 2021. A cet égard, il a ajouté que l’Union Européenne, de part sa place de partenaire stratégique de la Tunisie, est vivement appelée à soutenir notre pays pour faire face aux défis économiques et sociaux ainsi que pour le succès de son expérience démocratique, unique dans la région.
Il a en outre, souligné que le partenariat commercial tuniso-européen devrait évoluer sur la base d’une approche progressive et asymétrique ainsi qu'à travers   un accompagnement institutionnel et en savoir faire permettant une amélioration de la compétitivité des secteurs stratégiques et prioritaires de la Tunisie  et ce dans le but d’une intégration plus large de l’économie tunisienne dans le marché intérieur de l’Union Européenne.


Concernant la question de l'immigration, M. Jerandi a réitéré la position de notre pays sur la nécessité d'adopter une approche globale qui prend en considération le développement solidaire et ne se limite pas aux solutions sécuritaires face à ce phénomène humanitaire.
De son côté, le Ministre d’Etat  Portugais des Affaires Etrangères s'est félicité du niveau des relations bilatérales, soulignant la volonté de son pays de donner un nouvel élan à la coopération économique existante et la volonté de faire de la méditerrané un espace pour la sécurité et la stabilité.
Il a réaffirmé le soutien de son pays à l'expérience démocratique en Tunisie, en rappelant celle de son pays qui a connu approximativement le même processus et en soulignant qu'investir dans la réussite de cette expérience aurait des répercussions positives non seulement sur la Tunisie, mais aussi sur l'Europe et la région méditerranéenne en général.
M. Silva a également exprimé l'engagement de son gouvernement à continuer de soutenir la Tunisie au sein des institutions de l'Union Européenne dans le cadre de la prochaine présidence portugaise du Conseil de l'Union Européenne, à partir du 1er janvier 2021.


Par ailleurs M. Silva s’est félicité de l’appui mutuel des candidatures entre les deux pays dans les organisations internationales, tout en saluant le travail effectué par notre pays au sein du Conseil de Sécurité de l'ONU et en mettant en relief l’adoption à l'unanimité par cet organe onusien de la résolution n ° 2532, qui est selon ses propos marquera le mondat tunisien 2020-2021.
La situation en Libye était également au centre des discussions entre les deux responsables. M Jerandi a mis l’accent sur la nécessité de parvenir à la stabilité de ce pays frère loin de toute ingérence étrangère. Il a indiqué que la stabilité de la Libye permettra à contribuer à la stabilité de notre sous région et endiguer certains phénomènes qui hantent aussi bien l’Europe que les riverains de sud.
Enfin, M. Jerandi a évoqué « la question de la précarité en Afrique » et ses conséquences sur la sécurité et la paix dans le continent qui a été choisie par la Tunisie comme l’un des thèmes de la présidence tunisienne du Conseil de Sécurité qui débutera le 1er janvier prochain. Il a invité son homologue d’y prendre part, d’autant plus que le Portugal a choisi l’Afrique comme thème prioritaire pour sa présidence du Conseil Européen.


Voir toutes les actualités Retour

Inscrivez-vous à notre
newsletter dés aujourd’hui