Détail

M.Othman Jerandi : Pour un cessez-le feu permanent et des négociations de paix sérieuses et crédibles

Le ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l'étranger, Othman Jerandi, a déclaré que le cessez-le-feu instauré dans les territoires palestiniens occupés et dans la bande de Gaza "n'est pas un objectif en soi", mais devrait constituer un point de départ utile pour un processus de négociation "global et complet".

Un processus de négociation qui aboutirait à un cessez-le-feu permanent, condition sine qua non pour la reprise de négociations de paix "sérieuses et crédibles", a expliqué M. Jerandi dans une intervention, jeudi, à l'occasion de la tenue d'une session extraordinaire du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU (HCDH).
M. Jerandi a salué les efforts internationaux visant à apaiser les tensions et à instaurer une paix permanente, juste et globale qui garantit le rétablissement des droits du peuple palestinien à l'autodétermination et à l'établissement de son Etat indépendant avec al Qods al Charif pour capitale,
M. Jerandi a, en outre, souligné que l'escalade des attaques perpétrées par les forces d'occupation israéliennes contre le peuple palestinien, y compris les agressions contre les lieux saints de la ville d'al-Qods, le transfert forcé des habitants des villes de Sheikh Jarrah et Silwan, "n'est autre qu'une nouvelle page sombre" qui s'inscrit dans la liste des crimes israéliens. "Des crimes qui exigent un renvoi devant la Cour pénale internationale".
A l'issue de cette session extraordinaire, le Conseil des droits de l'homme a décidé de créer d'urgence une commission d'enquête internationale permanente chargée d'examiner "les atteintes au droit international humanitaire et aux droits de l'homme ayant abouti aux récentes tensions israélo-palestiniennes


Voir toutes les actualités Retour

Inscrivez-vous à notre
newsletter dés aujourd’hui