Détail

Le Ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger s’entretient avec son homologue Bahreïni

Une séance de travail s’est tenue lundi entre le ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger Othman Jerandi et son homologue bahreïni, Abdellatif Ben Rached Zayani.

M.Othman Jerandi a affirmé au début de la séance que les mesures récentes prises par le président de la République Kais Saied sont conformes aux dispositions de la Constitution et répondent aux aspirations de larges catégories du peuple tunisien.

Il a ajouté que ces mesures exceptionnelles sont provisoires et permettront de rectifier le processus démocratique et de consacrer davantage les principes de transparence, les libertés et l’Etat de droit.

Il a par ailleurs exprimé ses remerciements au royaume de Bahreïn, gouvernement et peuple, pour son soutien à la Tunisie ainsi qu’aux décisions prises par le chef de l’Etat pour préserver la stabilité de l’Etat et protéger ses institutions des menaces qui les guettent.

Pour sa part le Ministre bahreïni des Affaires étrangères a mis l’accent sur les relations fraternelles et historiques unissant les deux pays, affirmant le soutien de Bahreïn à la Tunisie dans ses efforts visant à faire face aux défis sanitaires, politiques et économiques auxquels elle est confrontée.

Il a salué le rôle qu’a joué la Tunisie en soutien aux causes arabes et pour défendre les principes de paix et de sécurité dans la région et au niveau international, réitérant la solidarité de Bahreïn avec la Tunisie et son appui aux décisions du président Kais Saied.

Il s’est dit également confiant en la capacité du peuple tunisien à surmonter rapidement cette étape délicate et continuer son processus démocratique.

La séance de travail a été aussi l’occasion d’examiner les voies et moyens susceptibles de renforcer davantage les relations de coopération économique et des investissements entre les deux pays ainsi que de préparer les prochaines échéances bilatérales.

Les deux ministres ont également procédé à un tour d’horizon des questions internationales et régionales d’intérêt commun notamment les questions qui seront examinées par le Conseil de sécurité durant le mandat de la Tunisie (2020-2021) au sein de l’organe onusien en tant que membre non permanent.


Voir toutes les actualités Retour

Inscrivez-vous à notre
newsletter dés aujourd’hui